Sport › Autres sports

Grand départ du tour international Chantal Biya, un camerounais en jaune

Yves Ngué Ngock de la SNH Vélo Club est sorti vainqueur du prologue le 1er octobre

Un camerounais en jaune ce matin
Le tour Chantal Biya partira ce matin de Yaoundé pour Ebolowa dans la région du sud du Cameroun. Le camerounais Yves Ngué Ngock a réédité son exploit de 2008, en remportant à la surprise générale le prologue qui s’est couru hier jeudi sur le boulevard du 20 mai à Yaoundé. Après les cérémonies de présentation des différentes équipes la course a débuté. Une course technique et favorable aux bons sprinteurs.
Le prologue s’est couru uniquement sur le boulevard du 20 mai. Il a commencé par des tours éliminatoires par groupe, aux termes desquels les 8 premiers compétiteurs de chaque groupe ont été retenus pour le tour final. Lors de la dernière phase deux camerounais sont confronté à deux belges. Yves Ngock resté seul face à un autre belge va imposer sa puissance et surtout sa bonne connaissance du boulevard. Je suis très content, j’espère que mon équipe continuera à me soutenir jusqu’à la victoire finale a-t-il déclaré.

Plus de 75 coureurs en compétition
Le tour international Chantal Biya est à ce jour à sa neuvième édition. Treize équipes, soixante dix-huit coureurs représentant dix pays prendront le départ de cette course. Le vainqueur de l’édition dernière, le Français Thomas Rostollan, de l’équipe Team Allier (France) n’est pas présent cette année. L’équipe par contre, habituée du Grand prix Chantal Biya, a encore répondu présent au rendez-vous. De nombreux autres pays sont représentés. 5 pays africains, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Burkina Faso, l’Angola et le Cameroun. L’Europe, pour sa part, est représentée par Team Allier et Technisem (France), Middle Slovakia (Slovaquie), Semar Distransa (Espagne), Geofco team (Belgique) et Global Cycling (Hollande).La compétition va se courir en trois étapes et en trois jours dans les régions du Centre et du Sud. Le public camerounais restera attentif à ses principaux leaders, Martinien Tega, Damien Tekou, Sadrack Teguimaha, Joseph Sanda. Selon certains spécialistes des courses cyclistes, les équipes espagnoles et Slovaques ont beaucoup de ressources pour pouvoir s’imposer dans ce tour.

Maitrise de l’organisation
Au plan administratif le ministère des Sports et de l’Education physique (MINSEP) accompagne la compétition. Selon des sources proches du MINSEP, un budget important a été alloué au comité d’organisation que supervise Michel Zoah, le Ministre et que coordonne François Njelé, le président de la Fédération camerounaise de cyclisme. Le tour cette année comprend une délégation de près de trois cent personnes. Sur le plan technique, l’Union cycliste internationale est représenté à Yaoundé par Max Michaud, le commissaire qui dirigera la compétition. Ebolowa qui va accueillir la première étape de cette édition a fait peau neuve. Les autorités ont préparé un important dispositif sécuritaire et sanitaire. L’étape sera longue de près de 149 kilomètre. Une étape favorable aux baroudeurs, de la désignation des coureurs habitués des attaques menées sur de très longue distance. Une victoire de l’équipe espagnole est très fortement envisagée.

Le Grand prix cycliste international Chantal Biya ne se court qu’avec des amateurs. Débuté en 2000, cette course est inscrite au calendrier des courses de l’Union cycliste international (UCI). En attendant Yaoundé a célébré son héros du jour, Yves Nguéa Ngock. Sa victoire a porté à trois fois successive, la domination camerounaise à l’occasion du prologue des tours internationaux Chantal Biya.

Yves Ngué Ngock (4e) avec ses coéquipiers avant le départ

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut