Société › Société

Grand dialogue : des leaders ambazoniens se choisissent un porte-parole

(c) Droits réservés

Les leaders ambazoniens détenus à la prison de Kondengui ont choisi un représentant en la personne du diplomate américain Jay Cohen pour porter leurs voix devant toute instance internationale.

Condamné à vie pour terrorisme, Julius Ayuk Tabe et les neuf membres de son gouvernement n’entendent pas rester en marge d_u dialogue national et de toute rencontre diplomatique. Ils ont désigné le diplomate américain le secrétaire adjoint chargé des affaires africaines au département d’Etat américain, Herman Jay Cohen, pour les représenter.

Celui-ci aurait donné son accord, indique un document signé le 26 septembre par le vice-président de l’ambazonie, Dabney Yerima.

Herman Jay Cohen s’est récemment illustré par des critiques sur la sentence du Tribunal militaire  à l’encontre de Julius Ayuk Tabe et compagnie. Il avait alors pressé le gouvernement d’engager le dialogue plus tôt que de condamner ces leaders.

Le 24 septembre dernier, le diplomate américain a appelé les séparatistes à participer au dialogue national, faute de quoi, ils « perdraient toute sympathie internationale ». Herman Jay Cohen avait leur recommandait d’exiger la libération de tous les détenus de la crise anglophone, la présence d’un médiateur neutre et la reconnaissance de leur légitimité politique.

Le premier gouvernement de l’ambazonie demande la médiation des Etats-Unis.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé