Personnalités › Success Story

Grégoire Nkama: « la mort d’Ebossé fait partie du destin. Je suis ici pour briller »

Le co-meilleur buteur de Ligue 1 va poser ses bagages à la Jeunesse sportive de Kabylie, le club algérien de feu Albert Ebosse

Vous vous êtes déplacé à Alger en compagnie de votre agent. Peut-on dire qu’il ne reste que la signature ?
Oui, pratiquement. Mon agent a trouvé un accord avec les dirigeants de la JSK. Je devrais signer mon contrat au profit de la JSK dans les prochaines heures. Le plus important pour moi est que j’ai été convaincu de ce nouveau challenge. Si je suis ici, c’est avec la ferme intention de me faire une place dans le championnat et m’imposer au sein de ma nouvelle formation.

Quelle sera la durée de votre contrat ?
En principe, ce sera un contrat de 2 saisons. Mais je vais laisser le soin à mon agent d’en parler avec les dirigeants de la JSK. Il est fort probable que je signe pour 2 ans et demi. Mais tout sera plus clair dans les prochaines heures.

Allez-vous intégrer directement l’équipe ?
Non, je dois repartir pour le Cameroun après la signature de mon contrat. Je vais intégrer définitivement le groupe à la fin de la phase aller du championnat en Algérie. Cela devrait se faire d’ici le début du mois de janvier.

Aviez-vous des contacts au Maghreb ?
Oui, plusieurs clubs me voulaient, notamment en Tunisie. J’ai bien étudié les offres et j’ai fini par prendre ma décision de venir en Algérie.

Pourquoi avoir choisi la JSK ?
Tout simplement parce que c’est un grand club. La JSK est connu en Afrique. Je sais qu’en optant pour ce grand club, j’ai une énorme chance de briller et pourquoi pas décrocher un contrat professionnel. Je sais que j’ai fait le bon choix. J’espère maintenant briller et me faire un nom. L’important est de bien s’intégrer dans le groupe et se familiariser rapidement avec le championnat d’Algérie qui est d’un excellent niveau.

Connaissiez-vous Ebossé ?
Bien évidemment que je le connaissais. Albert était comme un frère pour moi. J’étais vraiment affecté par son décès. Je vous dirais même que tout le Cameroun est triste pour lui. C’est vraiment tragique comme accident. C’était vraiment un grand joueur qui avait d’énormes qualités. C’est vraiment tragique !

Après la mort d’Ebossé, ne vous a-t-on pas dissuadé d’opter pour la JSK ?
Non. Il est vrai que certains ont fait le lien avec la mort d’Ebossé, mais ce n’est pas mon cas. Je n’ai pas peur de jouer en Algérie ni à la JSK d’ailleurs. Je dirais que la mort d’Ebossé fait partie du destin. Je suis ici pour briller et marquer mon passage à la JSK. J’espère pouvoir atteindre mes objectifs.

Le fait que la JSK soit à la recherche d’un buteur ne vous met-il pas la pression ?
Avant de venir à la JSK, je savais à quoi m’attendre. Ma tâche sera difficile. M’imposer à la JSK n’est pas une mince affaire. Mais si j’ai accepté ce défi, c’est que je suis capable de briller. Mon métier est de marquer des buts. Je sais que j’ai été engagé pour régler le problème de l’attaque. J’espère être à la hauteur.

Grégoire Nkama quitte Panthère du Ndé pour la JSK
DR)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé