International › APA

Grève des agents des régies financières: une perte de 8 milliards f cfa pour l’Etat gabonais

La grève des agents des régies financières et du ministère du pétrole entamée, jeudi dernier, a occasionné une perte sèche de 8 milliards de FCFA à l’Etat gabonais, a affirmé lundi, le président du Syndicat Mega, Judicaël Mbadinga Bissagou, par ailleurs porte-parole du M 23 (coalition des syndicats des régies financières), au terme de la dernière journée de ce mouvement d’humeur.Depuis vendredi, les agents grévistes des régies financières ont organisé un blocus du port Owendo. Aucun conteneur ne pouvait entrer ni sortir du port.
 
Selon M. Mbadinga Bissagou, cette grève d’avertissement a été déclenchée suite à la non application par le ministre du Budget des résultats d’une précédente négociation. Les syndicats M 23 accusent le ministre du Budget de semer la discorde au sein des partenaires sociaux.
 
« Le ministre Fidèle Otandault au lieu simplement d’appliquer les résolutions issues des précédentes négociations portant sur des audits de personnels et des primes, a préféré nous demander d’affiner ces résultats pourtant validés. Nous lui avons opposé une fin de non-recevoir », a expliqué M. Mbadinga Bissagou, affirmant que deux leaders syndicaux de leur coalition se sont désolidarisés pour travailler avec le ministre du Budget.
 
Il a par ailleurs annoncé que les travaux menés par le ministère de tutelle et les deux dissidents ont été suspendus sur ordre du Premier ministre, Julien Nkoghé Bekalé qui a repris le dossier en main.
 
« Le Premier ministre ouvrira les négociations jeudi prochain avec l’ensemble des partenaires sociaux. Nous sommes disposés à prendre part à cette rencontre », a déclaré Mbadinga Bissagou.
 

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé