Santé › Actualité

Grippe porcine: Le Cameroun affûte ses armes

Le gouvernement a pris des mesures visant à maintenir le pays hors de contamination. C’était au cours d’une réunion le 29 avril

La grippe porcine fait des ravages dans plusieurs pays du monde mais, le Cameroun pour l’instant, n’est pas encore touché. Cependant, bien qu’aucun cas de contamination au virus A/N1H1 n’a été détecté au pays du président Paul Biya, ni dans les élevages de porc qui demeurent sous haute surveillance, ni chez les êtres humains, le gouvernement camerounais prend des mesures afin d’éviter l’introduction du virus. Dans l’optique de mettre en place un dispositif national de prévention contre l’épidémie de la grippe porcine désormais baptisé grippe mexicaine, une réunion interministérielle s’est tenue le 29 avril 2009.
A l’issue de cette réunion qui a vu la participation de plusieurs départements ministériels, un communiqué a été signé. Un communiqué qui met en exergue des mesures visant à maintenir le territoire national indemne de contamination. Il s’agit entre autres, de la mise en place d’une cellule de veille interministérielle; du renforcement de la surveillance des points d’accès au territoire national, principalement dans les aéroports et ports, à l’égard des voyageurs et marchandises en provenance des zones contaminées; du renforcement du stock de vaccin Tamiflu pré-positionné dans le cadre de la lutte contre la grippe aviaire et dont l’efficacité est avérée pour lutter contre la grippe porcine.

Par ailleurs, le Gouvernement recommande une vigilance accrue, notamment en cas d’apparition des symptômes de la grippe. Les populations sont invitées à déclarer tout cas suspect aux autorités sanitaires. Ceux des Camerounais envisageant un déplacement vers un des pays contaminés, sont appelés à surseoir à leur voyage ou à se conformer scrupuleusement aux prescriptions des autorités sanitaires du pays d’accueil. Pour l’instant, le gouvernement a mis en place une cellule de veille interministérielle de renforcement de la surveillance des points d’accès au territoire national, principalement dans les aéroports et ports à l’égard des marchandises et des voyageurs en provenance des zones contaminées. A en croire le Secrétaire d’Etat à la Santé et le Secrétaire Général du Ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales, l’institut pasteur du Cameroun qui est agréé comme laboratoire de référence sous régional pour la grippe animale et humaine, dispose des outils de détection efficaces.

Consommation du porc au Cameroun
Le porc est un aliment très consommé par la population camerounaise. Elle est cuisinée sous plusieurs formes. Que ce soit le porc braisé, le porc grillé ou encore la soupe de porc, l’aliment reste très apprécié des populations camerounaises. Dans la région de l’Ouest Cameroun part exemple, c’est le Kondré de porc, une recette traditionnelle camerounaise qui est très appréciée. Dans la région du Nord, ce sont les grillades de porc qui font courir les populations. Et dans le Centre, c’est le Mbongo au porc qui est très prisé. Alors, si à cause de la grippe porcine la production de porc allait baisser, ce qui conduirait à la réduction de la consommation de la part de la population, je ne supporterai pas car, c’est un aliment que j’affectionne et que je mange au quotidien. Et même s’il est vrai que la consommation du porc n’expose pas à la grippe porcine, je resterai prudent dès qu’on détectera un cas au Cameroun, confie Eric Ayangma, grand consommateur de porc. En dehors de la commercialisation du porc cuit, l’élevage des porcins est également très pratiqué surtout dans les zones rurales du Cameroun. En outre, la propagation de l’épidémie pourra constituer un frein à l’économie du Cameroun, d’autant plus que plusieurs éleveurs vont baisser leur production.

Mais pour l’heure, les éléveurs et les consommations de porc n’ont aucun soucis à se faire, car le Cameroun reste encore hors de danger. Mais l’organisation mondiale de la santé continue de mettre en garde les Etats du monde contre cette épidémie qui a déjà fait plus de 100 morts au Mexique. Sans compter les Etats Unis, Canada, Espagne, nouvelle Zélande et Israël qui sont aussi touchés. Cependant, malgré les mesures prises par l’Oms, la grippe porcine ne cesse de faire des ravages. L’OMS a donc décidé de relever à cinq son niveau d’alerte, avant-dernier stade avant la déclaration de l’état d’épidémie mondiale, qu’elle juge « imminente ». Cette organisation appelle donc tous les pays à activer immédiatement leur plan de préparation à la pandémie.

Margaret Chan, DG de l’OMS
www.laprovence.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut