Personnalités › Diaspora

Guerre contre Boko Haram: la diaspora camerounaise met la main à la poche

Selon des statistiques publiées par le Minrex, les contributions financières reçues au 29 avril étaient équivalentes à 79 millions de F CFA au titre du soutien à l’effort de guerre

Le ministère camerounais des Relations extérieures (Minrex) a publié vendredi, 29 avril 2016, les statistiques des contributions des Camerounais vivant à l’étranger à l’effort de guerre contre la secte islamiste Boko Haram. Il en ressort que les citoyens établis en Suisse ont fait un don de plus de 37 millions de FCFA pour la cause, soit le montant le plus élevé.

Les autres communautés qui se sont manifestées en soutien aux forces armées et aux victimes de la secte terroriste sont: la communauté camerounaise d’Egypte (plus de 5 millions de FCFA), celle d’Afrique du Sud (près de 5 millions de FCFA), de la Chine (plus de 11 millions de FCFA), les Camerounais vivant au Congo-Brazzaville (plus de 3 millions de FCFA), ceux vivant en France (plus de 5 millions de FCFA) et la communauté camerounaise du Sénégal (plus de 3 millions de FCFA).

L’Association générale des Camerounais de Guinée équatoriale s’est aussi mobilisée en appuyant les autorités par les don des sacs de riz, de sucre, d’huile et des palettes d’eau minérales, d’un coût de 800 000 FCFA.

Ce soutien de la diaspora s’inscrit dans la mouvance de solidarité observée depuis 2015 au Cameroun, et qui se manifeste notamment par des contributions de dons en espèces et en nature émanant d’hommes politiques, d’entreprises, d’organisations non gouvernementales, d’autorités du pays et même des citoyens ordinaires.

Le Cameroun dispose, depuis avril 2015, d’un compte ouvert dans les livres du trésor public, lui permettant de retracer les contributions faites en appui aux forces de défense et de sécurité engagées au front contre Boko Haram.

A la mi-avril 2016, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation – René Emmanuel Sadi – qui préside le Comité interministériel ad hoc de gestion des dons destinés aux populations et aux forces de défense, faisait état d’une enveloppe de 2,5 milliards F CFA déjà collectés dans le cadre de l’effort de guerre des populations et du chef de l’Etat contre la secte islamiste Boko Haram, qui sévit dans la région de l’Extrême-Nord.


Droits réservés)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé