› International

Guinée Conakry: Le Capitaine Dadis échappe à la mort.

Il a été été victime d’une tentative d’assassinat de la part de son aide de camp, l’officier Aboubacar Sidiki Diakité

Que s’est-il passé ?
Dans la soirée du jeudi 3 décembre 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara a été victime d’une tentative d’assassinat de la part de son aide de camp, l’officier Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba. Selon nos sources, le chef de la junte guinéenne était en froid depuis quelques jours, avec son aide de camp Toumba Diakité. Ce dernier aurait très mal pris le fait que son chef lui ait attribué la responsabilité des massacres du 28 septembre dernier. Massacre ayant entrainé la mort de plus d’une centaine de personnes réunies au stade de Conakry. Cette même source explique que le capitaine Dadis aurait demandé à Toumba de se présenter devant la commission d’enquête déployée sur place par l’ONU. L’officier Toumba refusant d’exécuter les ordres, s’est fait convoquer par Dadis au camp Alpha Yaya de Conakry. Nouveau refus de Toumba. Dadis décide alors de le rejoindre dans un autre camp de la capitale où, il avait mobilisé au bon nombre d’officiers à se rebeller contre leur chef.

Toumba Diakité attendra que Dadis soi en face de lui, dans sa ligne de mire pour tirer à bout portant. Même s’il ne parvient pas à le tuer, l’aide de camp réussira tout de même à blesser Dadis. « Nous avons entendu des échanges de coup de feux et nous avons eu vraiment peur», explique un témoin. Les hommes de Dadis ne réussiront pas à arrêter Toumba qui court toujours, même si la plupart de ses hommes sont aux arrêts. Le porte parole du gouvernement affirme qu’ils sont désormais hors d’état de nuire, puisque sous les verrous.

Après les balles reçues, Dadis est très vite transporté hors du camp afin d’y recevoir des soins. Il retournera ensuite à son fief du camp Alpha Yaya. Le président sénégalais, Abdoulaye Wade après avoir appris ce qui se passait, a dépêché un avion médical censé transporter le capitaine Dadis à Dakar pour des soins. Mais, le chef de la junte décline la proposition. Refusant de quitter ne serait-ce qu’une minute, son bastion.

Les raisons des agissements de Toumba Diakité
On se rappelle qu’il y a quelques jours, des enquêteurs de l’ONU sont arrivés à Conakry pour tenter de trouver les responsables de la tuerie du 28 septembre dernier. Le capitaine Dadis avait affirmé être disponible et ouvert à toute collaboration afin que les responsables soient punis. Il se serait entretenu avec les enquêteurs dans la capitale guinéenne. Et selon des sources, il aurait décliné toute implication dans l’affaire et le seul responsable selon lui, c’est son aide de camp Toumba Diakité. L’officier ne voulant se laisser faire, aurait alors décidé de se rebeller contre son chef. C’est de là qu’est partie la faille entre les deux hommes et il s’en est suivi ce qui nous savons.

Le ministre de la communication, Idrissa Chérif, explique « la situation est sous contrôle et tous ceux qui ont voulu attenté à la vie du chef de l’Etat sont sur surveillance». Signalons que cet évènement n’est pas du tout surprenant au sein d’une junte qui a toujours montré les écarts de langages et de positions entre ses différentes factions. Souhaitons en tout cas que cette situation ne vienne pas entacher une sortie de crise et un climat de stabilité longtemps recherché par les guinéens.

Capitaine Moussa Dadis Camara, lors de sa prise de pouvoir
Lepoint.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut