› International

Guinée: Début de la campagne électorale pour le second tour de la présidentielle

Officiellement lancé lundi 11 octobre 2010, cette campagne va durer 12 jours

La campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle fixée au 24 octobre a été ouverte hier lundi pour une durée de 12 jours. La campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle est ouverte dans les 38 circonscriptions électorales de l’intérieur du pays et les 18 ambassades et consulats retenus. Elle commence le lundi 11 octobre 2010 et s’achève le vendredi 22 octobre à 00H00, selon un décret du chef de l’Etat Sékouba Konaté lue sur les ondes de la radiotélévision nationale. Dans le souci d’éviter d’éventuels débordements des militants, le décret invite les partis politiques à respecter  » scrupuleusement » les dispositions du code électoral.

Le second tour de l’élection présidentielle oppose Cellou Dalein Diallo, accrédité de 43,69% des voix, et Alpha Condé qui a obtenu 18,25% des suffrages lors du premier tour du 27 juin. Le président de la transition en Guinée, le général Sékouba Konaté, a proposé aux candidats à la présidentielle, Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo, de former « un gouvernement d’union nationale » après le scrutin du 24 octobre. Le second tour doit départager deux candidats civils, après un demi-siècle de régimes autocratiques. Le général Konaté (…) nous a demandé que chacun fasse de son mieux pour que l’élection se fasse dans la tranquillité, il nous a aussi demandé que l’élu forme un gouvernement d’union nationale, a déclaré à la télévision publique Alpha Condé, le 11 octobre. A propos de ce gouvernement d’union, M. Condé a déclaré: c’est envisageable, mais…, avant de s’interrompre. Pour la paix sociale, il est important que chacun fasse de son mieux, a-t-il alors ajouté.

De son côté, Cellou Dalein Diallo a déclaré: Le général Sékouba nous a demandé de sensibiliser nos militants et nous-mêmes de prendre nos responsabilités historiques pour le second tour. Il souhaiterait aussi que, quel que soit le résultat, le vainqueur forme un gouvernement d’union nationale et je lui ai suggéré plutôt un gouvernement de large ouverture, a-t-il continué. Par ailleurs, l’Alliance « Cellou Dalein Président » exige toujours le départ de Lounceny Camara à la tête de la Commission électorale nationale indépendante(CENI) organe chargé d’organiser les élections en Guinée. Dans une déclaration rendue publique lundi, l’Alliance Cellou Dalein Président explique les raisons qui les ont motivés à rejeter Lounceny Camara : Ce rejet catégorique est fondé sur les raisons objectives suivantes: les conditions irrégulières de sa désignation à la tête de la CENI, en violation flagrante des dispositions de la loi et du règlement intérieur de l’institution, sa responsabilité avérée dans la soustraction et la dissimulation des PV de 109 bureaux de vote de la commune de Ratoma lors du premier tour de l’élection présidentielle. Pour cette infraction, M. Lounceny Camara fait l’objet d’une poursuite judiciaire devant le tribunal de première instance de Dixinn. Sa responsabilité présumée dans la non prise en compte par la Cour Suprême des votes de la circonscription de Ratoma, dans les résultats définitifs du premier tour, ont montré ainsi sa volonté manifeste de nuire au candidat de l’UFDG, El hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo. Sans compter sa tentative de dissimulation d’un carton de 470 formulaires de Procès Verbaux de la circonscription électorale de Matoto, constatée sur procès verbal.

Les résultats du scrutin restent très attendus!

Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé: Qui sera président?
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut