› International

Guinée Equatoriale: Amnistie générale pour tous les détenus politiques

Obiang Nguema Mbasogo, a signé un décret y relatif mardi, pour « donner les garanties à tous les acteurs politiques » pour la reconciliation nationale

Obiang Nguema Mbasogo, arrivé au pouvoir en Guinée Equatoriale par un coup d’Etat en 1979, a signé hier, mardi 21 octobre 2014, un décret accordant l’amnistie générale à tous les détenus politiques de ce petit pays d’Afrique centrale. Dans sa formulation, ledit décret accorde «l’amnistie générale en Guinée équatoriale à tous les condamnés pour délits politiques et à ceux qui sont en procédure judiciaire pour les mêmes délits».

«L’amnistie totale est accordée à tous les citoyens condamnés par les tribunaux de la Guinée équatoriale pour délits politiques dans l’exercice de leurs activités, qui purgent leur peine ou pas, et à ceux qui se trouvaient dans la phase d’ouverture d’une procédure judiciaire faisant obstacle à l’exercice des activités politiques», précise le président de la Guinée Equatoriale.

«L’amnistie, dans son sens le plus large, comprend le concept du pardon et de l’oubli total des responsabilités et des fautes commises par ces individus ou par ceux qui profitent de leurs bénéfices», peut-on y relever.

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, aujourd’hui âgé de 72 ans, justifie cet acte par le souci de promouvoir l’unité et la réconciliation nationales. L’amnistie accordée par le président du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDG), parti au pouvoir, intervient après la célébration, le 12 octobre dernier, du 46e anniversaire de l’indépendance de ce pays qui connait aujourd’hui un véritable boom économique grâce à la manne pétrolière. Le président equatoguinéen a par ailleurs déjà annoncé la tenue au mois de novembre de l’année en cours d’un grand «dialogue national».

Ce «dialogue», à venir selon les explications du chef de l’Etat, n’a reçu qu’une appréciation positive en interne ; et des «commentaires incohérents» de la part de la diaspora. «L’amnistie générale, qui donnera de la garantie à tous les acteurs politiques de la diaspora, signifie un pardon général ; tourner la page et oublier le passé. Le gouvernement a adopté cette mesure pour démontrer à tous que sa volonté politique est ferme. La table de dialogue permettra à tous les acteurs du processus politique national de mettre en uvre leurs programmes», a indiqué Obiang Nguema Basogo mardi, cité par le Bureau de presse et d’information de la Guinée Equatoriale.

«En plus de la signature de l’amnistie, il a été également révélé que la République de Guinée équatoriale a assuré qu’elle payera les billets d’avion aux hommes politiques exilés au Royaume d’Espagne, par le biais de la compagnie Ceiba Intercontinental grâce à ses vols Madrid-Malabo, afin qu’ils puissent prend part à la table de dialogue nationale. Une occasion historique que le président a qualifiée de «rencontre franche et constructive», dont le résultat «sera une victoire pour le peuple de la Guinée équatoriale», rapporte le site guineaequatorialpress.com



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé