International › APA

Guinée : la Cedeao recadre la junte sur le début d’exécution de la transition

Alors que le pouvoir de Conakry fixe le début d’exécution de la transition à janvier 2023, la Cedeao estime qu’elle doit démarrer immédiatement.La soixante-deuxième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) qui s’est tenue le 04 décembre 2022 à Abuja, au Nigeria a livré ses grandes décisions concernant la Guinée et les autres pays en transition.

Alors que le président de la transition de la République de Guinée avait annoncé que le début d’exécution des 24 mois de la durée de la transition allait commencer en janvier 2023, la Conférence des chefs d’Etat de la Cédéao a tranché à l’issue de son 62e sommet.

Si l’organisation sous-régionale s’est félicitée du calendrier consolidé de transition de 24 mois, couvrant les dix (10) points prioritaires pour les autorités de transition, conjointement avec les experts de la Cédéao, elle insiste que sur le fait que « la mise en œuvre du calendrier de 24 mois commence immédiatement et non à une date ultérieure », comme l’avait indiqué le président de la transition guinéenne Mamadi Doumbouya fin octobre dernier, date de la mise en place de l’accord.

Levée graduelle des sanctions 

La Conférence demande instamment aux autorités guinéennes de tenir un dialogue national incluant l’ensemble des acteurs politiques sans exception, et de garantir la sécurité et la liberté de tous les participants. Les Chefs d’État et de Gouvernement expriment leur soutien au dialogue et se disent disposés à en faciliter la tenue dans leurs pays, si nécessaire précise la Cédéao.

Par ailleurs, la Conférence instruit la Commission de soutenir le dialogue national inclusif et appelle les partenaires internationaux à soutenir le processus de transition avec les ressources matérielles, financières et techniques nécessaires.

Ce sommet n’a pas été qu’une suite de mauvaises nouvelles pour les autorités de la transition guinéenne. Sous sanctions de la Cédéao depuis le 5 septembre 2021, elles seront graduellement levées selon la conférence des chefs d’Etat. Car à l’issue de ce sommet, elle a « instruit le Président de la Commission Dr Omar Alieu Touray, de veiller au respect des décisions relatives à la Guinée et de proposer au Président de la Conférence la levée progressive des sanctions économiques et financières imposées aux autorités de transition de cet Etat membre » a indiqué la Cédéao dans son communiqué final.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top