Culture › Musique

Guy Lobè, à jamais!

L’artiste camerounais, décédé le 16 mars dernier des suites de maladie, a été inhumé le samedi 18 avril 2015 à Douala

Guy Lobè est retourné à la terre samedi, 18 avril 2015, à Douala. Le cimetière de la cathédrale saints Pierre et Paul de Bonadibong a accueilli le corps sans vie de l’auteur de «Dégager» (1984), à sa cérémonie d’inhumation. Décédé le 16 mars dernier à l’hôpital général de Yaoundé à 50 ans, sa dépouille a été levée vendredi à la garnison militaire de Douala.

Plusieurs artistes camerounais et étrangers ont pris part aux obsèques. Entre autres, Grace Decca, Sam Mbende, Dina Bell, Nicole Mara, Sergio Polo, et l’artiste ivoirien Meiway.

Côté officiels, étaient présents le secrétaire général du ministère des Arts et de la Culture, Mouhtar Ousmane Mey et le gouverneur du Littoral, Joseph Beti Assomo. Le numéro un de la région a d’ailleurs décerné à Guy Lobè, à titre posthume, la médaille de Chevalier de l’ordre national de la valeur. C’était à l’esplanade du collège Alfred Saker à Deido, où s’est également tenue, en présence de famille endeuillée et des autorités traditionnelles, la veillée artistique du 17 avril.

Hommages, témoignages et chants
Nombreux sont les artistes qui ont rendu hommage à Guy Lobè, considéré comme une grande figure du Makossa. «Guy Lobé n’est plus à présenter. Il n’a que fait du bien à la musique camerounaise. Evidemment c’est une grosse perte. Il nous reste à souhaiter que Dieu l’accepte à ses côté», a témoigné Ben Decca. Pour les jumeaux Epée et Koum, «Guy Lobe était un modèle, qui nous donnait la force de continuer dans ce métier maudit». Nkotti François, a qualifié le regretté de «grand artiste, un grand arrangeur et un excellent compositeur. Guy nous précède comme Eboa Lotin, Nelle Eyoum et bien d’autres qui ont uvré pour la musique camerounaise».

«C’est une lumière qui s’est éteinte. J’avais beaucoup de respect pour lui. Il fait partie des grands frères qui ont porté haut l’étendard de la musique africaine, particulièrement camerounaise en France. Qu’il repose en paix», a conclu Meiway.

En mémoire du défunt et en présence de nombreux fans, Njohreur et d’autres artistes, ont repris, en spectacle, les plus grands succès de Guy Lobè: «Dégager», «Dieudonné», «Mon amie à moi».

Né poussière, retourné à la poussière.
tribune2lartiste.com)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé