Société › Société

Hadj 2010: Le premier contingent des pèlerins camerounais quitte le pays ce 25 octobre

La région de l’adamaoua fournit le plus gros contingent de pèlerins du pays

Les pèlerins de la ville de Ngaoundéré qui fournit le plus gros contingent des pèlerins camerounais ont été entretenus sur les rites et traditions à la Mecque au cours d’un séminaire de trois jours qui s’est achevé ce samedi 23 octobre 2010. Les travaux organisés par El Hadj Adamou Modibo, encadreur agrée des pèlerins auprès de la commission nationale du Hadj, avec la contribution d’éminents Oulémas, des théologiens en Islam de la ville de Ngaoundéré, ont permis aux participants d’être mieux édifiés sur les aspects pratiques du Hadj dont le départ est prévu pour ce lundi 25 octobre 2010 à l’aéroport international de Garoua. On ne le dira jamais assez, la région de l’Adamaoua est celle qui fournit le plus gros contingent des pèlerins camerounais pour le Hadj, pèlerinage musulman qui est l’un des cinq piliers de l’Islam. Il apparaît d’ailleurs comme l’un des plus complexes quant à son exécution, compte tenu de l’éloignement du lieu saint et du coût du transport y afférant.

Pendant les trois jours qu’a duré ce séminaire qui se tenait dans la salle du cinéma théâtre Adamaoua, les participants ont suivi des exposés théoriques et pratiques ainsi que la projection d’un vidéogramme sur les rites et autres aspects du Hadj. Cette initiative de El Hadj Adamou Modibo à organiser un tel séminaire est apparu bien indiquée et les personnes cibles ont été suffisamment éclairés et nantis des connaissances nécessaires pour une parfaite exécution de leur devoir religieux, surtout lorsqu’on sait que bon nombre de pèlerins ne dispose pas toujours du temps nécessaire pour pouvoir psalmodier les invocations appropriées au cours du pèlerinage.Chaque pèlerin se prépare pour le pèlerinage, parfois pendant deux ans ou plus. Ce séminaire c’était juste un recyclage. Nous leur avons projeté un film pour leur indiquer le lieu et comment ça se passe. Il y a certaines personnes qui ne connaissaient pas qu’elles devaient voyager. Par exemple à la dernière minute on vous dit que vous devez voyager. Pour ces gens là vraiment, le séminaire a été d’une très grande importance. Les pèlerins ont posé des questions auxquelles les Modibo ont donné des réponses a déclaré l’organisateur.

A l’ouverture comme à la clôture de ce séminaire basé essentiellement sur la démonstration, l’inspecteur général des services du gouverneur Hamidou Mallam n’a pas manqué de lancer un appel aux futurs pèlerins et aux facilitateurs de ne ménager aucun effort pour la réussite de ce voyage spirituel. Il a également rappelé la mise en garde du Minat dans son communiqué du 27 septembre dernier invitant les pèlerins à s’inscrire uniquement auprès des encadreurs agrées. Vivement que soit évité le spectacle désolant des années antérieures avec son lot de bagages perdus et de pèlerins abandonnés à la belle étoile dans des aéroports.

Le premier contingent de pèlerins pour la Mecque part ce 25 octobre

Leparisien.fr)/n

À LA UNE
Retour en haut