Sport › Autres sports

Handball : Fap et Minuh remportent la coupe

La première équipe a battu Tkc (28-23) le week-end dernier chez les dames tandis que la deuxième conserve son titre devant Fundersport (22-19) chez les messieurs.

C’est un véritable rugissement de joie qu’ont poussé les joueuses de l’équipe des Forces armées et policières (Fap) samedi 20 septembre 2008 au stade la Concorde de l’université de Yaoundé I, après le coup de sifflet final de la rencontre les opposant au Tonnerre Kalara Club (Tkc) dans le cadre de la finale dames de la 45e édition de la Coupe du Cameroun de handball. Un cri de victoire qui venait célébrer en quelque sorte, la fin du règne de l’équipe de Roger Milla, permettant à Fap de prendre sa revanche sur son adversaire après la défaite essuyée à ce stade de la compétition l’année dernière face à cette même équipe. En battant leurs homologues féminines 28 points contre 23, Fap réalise ainsi le premier doublé de son histoire, elle qui a également remporté le championnat devant Tkc.

« Notre victoire est le fruit d’un travail intense. Nous ne pouvons qu’être heureuses, surtout que Tkc nous a longtemps battues. A notre tour maintenant », a déclaré Nathalie Melingui, sacrée meilleure joueuse de la finale. Soutenues par le public, les joueuses de Fap vont dicter le jeu dès l’entame de la rencontre, montant sans cesse à l’offensive et profitant de chaque faute de la partie adverse et des contre-attaques pour marquer des points. A la fin de la première période, Fap mène 17-11. La deuxième période est largement dominée par Tkc. Devant ce réveil brusque, Fap multiplie les erreurs et peine à marquer. Ce qui permet à Tkc de réduire le score (28-23). Les cinq dernières minutes – les plus palpitantes – feront croire un moment à un retournement de la situation. Fausse alerte car Fap conserve l’avance, réussissant même à marquer dans les dix dernières secondes. Tkc s’incline devant une équipe jeune et enthousiaste.

Chez les messieurs, c’est Fundersport de Douala qui impose ses marques dès les premières minutes du jeu devant Minuh de Yaoundé, détenteur de cette coupe depuis 2006. Alors que le jeu semblait avoir pris sa vitesse de croisière, la rencontre sera arrêtée à la 26e minute de jeu à cause de la pluie. Obligeant les organisateurs à renvoyer la finale au lendemain. Au moment où les deux équipes se quittent, les enfants de Samuel Eto’o mènent 11 points à 9. « On a pêché dans les dix dernières minutes et Minuh en a profité. De plus, la pluie de samedi nous a gênés car le moral des joueurs, ce jour-là, n’était pas le même aujourd’hui [dimanche 21 septembre] », a déclaré l’entraîneur de Fundersport, Alex Bapee, justifiant par la même occasion, la défaite de son équipe, battue 19-22.

En attendant que le Palais des sports soit (enfin) inauguré, même si le ministre des Sports et de l’éducation physique Augustin Edjoa a affirmé que pareil incident ne se reproduira plus car « le Palais des sports servira l’année prochaine », ce contretemps a été à l’avantage de Minuh.
« En venant à la finale, on savait qu’on avait gagné le match avant de l’avoir joué. Or, tout peut arriver lors de la coupe. L’équipe adverse est arrivée très déterminée. La nuit nous a permis de réfléchir et de revenir déterminés plus que jamais », explique le capitaine de Minuh, Julien Sanam. Même si Fundersport n’a pas démérité – au contraire, jugent les techniciens pour qui elle monte de plus en plus en puissance – cela sera insuffisant pour battre Minuh, qui gagne la coupe pour la troisième fois d’affilée. Ceci, grâce au talent individuel, au jeu collectif et à l’expérience qui ont été déterminants pour l’issue de ce match.


À LA UNE
Retour en haut