Sport › Football

Hannachi: « L’ambassade du Cameroun m’a dit de ne rien faire tant que la paperasse n’est pas encore finalisée »

Le président de la Jeunesse sportive Kabylie réagit aux accusations de la famille d’Ebossé

Le président de la JSK Mohand Chérif Hannachi refuse de commenter les informations publiées dimanche 14 décembre par la presse camerounaise sur les circonstances de la mort d’Ebossé. « Ebossé assassiné ? Je ne peux pas répondre », a déclaré à TSA ce mardi 16 décembre le patron du club.

Dimanche, des journaux camerounais, ont affirmé, citant un rapport d’autopsie du corps de la victime, qu’Ebossé a été «froidement assassiné».

Le président de la JSK a assuré que son club est prêt à transférer l’argent d’Ebossé à la famille du joueur. « Le manager d’Ebossé et son père m’ont contacté plusieurs fois. Je leur ai demandé de préparer la documentation nécessaire pour percevoir l’argent d’Ebossé », a expliqué Hannachi. «Comment vais-je sortir l’argent sans les papiers nécessaires? se demande Hannachi, en affirmant que l’ambassade du Cameroun à Alger le soutient dans sa démarche. «L’ambassade du Cameroun m’a dit de ne rien faire tant que la paperasse n’est pas encore finalisée», affirme-t-il.

En réponse au père d’Ebossé qui a affirmé que les dirigeants de la JSK étaient absents lors de l’enterrement de son fils, Hannachi affirme: «on a envoyé des membres de la Fédération et du Comité olympique, il y avait des représentant de la JSK, l’ambassadeur algérien était présent. Je leur ai donné 15.000 euros pour subvenir aux besoins de la cérémonie d’enterrement». «La JSK a fait son devoir», jure-t-il.

Pour rappel, au lendemain du décès du footballeur, Albert Ebosse Bodjongo, tué samedi, 23 août, à Tizi Ouzou, la Fédération algérienne de football (FAF), la Ligue de football professionnel (LFP), et la JSK (Jeunesse sportive de Kabylie) avaient décidé d’octroyer une indemnité d’un montant de dix millions de dinars (100 000 dollars: 50 millions de F CFA, ndlr) à la famille du défunt. Par ailleurs, il avait été décidé d’un commun accord avec la JS Kabylie, que tous les salaires du joueur décédé seraient intégralement versés à sa famille jusqu’à expiration de son contrat avec la JSK. Ce dernier courait encore sur deux ans.

Mohand Chérif Hannachi, président de la JSK
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé