Culture › Livres

Histoire: Le Prince Kum’a Ndumbe III réédite les « Nouvelles Interdites »

L’ouvrage relate les événements malheureux mais déterminants qui ont marqué le Cameroun et l’Afrique au lendemain des indépendances

Rédigées entre 1970 et 1975, donc dix ans à peine après les indépendances et publiées en France en 1978, les « Nouvelles interdites » de Kum’a Ndumbe III n’ont jamais pu circuler au Cameroun. En avril 2011, une date historique des fêtes des 50 ans des indépendances africaines, du printemps arabe, de soubresauts en Côte d’Ivoire et en Libye, des interventions directes de l’OTAN sur le sol africain, 2011, année annonçant une troisième guerre mondiale, l’auteur décide de rééditer ce livre et de le faire distribuer aussi bien au Cameroun, en Afrique, en Europe et en Amérique du nord. Pour l’auteur, les « Nouvelles interdites » sont également les « nouvelles de notre temps ».

Sur les motifs de la réédition de  » Nouvelles Interdites », l’auteur dira que c’est « parce que la vérité est nécessaire à la démarche historique de notre peuple ». A l’heure des grands affrontements sur le continent africain, des complots et des trahisons, à l’heure des marchandages sordides de certains gouvernants avec des puissances étrangères fossoyeurs de l’Afrique, à l’heure des répressions barbares perpétrées par des Africains contre des Africains, du muselage de nos peuples, de la désintégration galopante de nos sociétés, l’homme d’Afrique se doit de crier tout haut la vérité sur les bouleversements qui affectent son continent. C’est son devoir le plus absolu.

Mais justement, sous nos cieux, l’index frappe la vérité comme la foudre s’abat sur l’arbre. C’est pourquoi dans nos contrées, on peut parler de tout, vraiment de tout, sauf de ce qui nous concerne. Les médias diffuseront des informations sur le monde, raconteront des contes et histoires des temps, couvriront d’un silence sanglant les NOUVELLES DE NOTRE TEMPS, NOUVELLES INTERDITES « . Telle est la réponse donnée par Kum’a Ndumbe III afin de contrecarrer le récit unique et de tirer la sonnette d’alarme sur l’urgence de la liberté de la pensée, de l’écriture, de l’édition et de la diffusion d’un récit alternatif sur les événements de notre temps par les Africains.

Prince Kum’a Ndumbe III
Journalducameroun.com)/n

« Nouvelles Interdites », ce sont des nouvelles accrocheuses, passionnantes, à vous couper le souffle face à nos réalités africaines et mondiales d’aujourd’hui, des nouvelles qui, à travers des personnages tels que le vieux Momba, la jeune Kala, Jango le voleur d’occasion, le petit Moussa, le commandant Bibila, le jeune Matlala, etc., nous permet de revisiter les nouvelles dérangeantes du Cameroun et de l’Afrique des années soixante-dix, afin de mieux comprendre les malheurs qui nous tombent dessus en ce moment et d’en éviter la répétition demain. Etonnant et bouleversant que ces textes aient été écrits seulement dix ans après nos indépendances. Ces nouvelles courtes, condensées, captivantes, très agréables à lire et plus que jamais d’actualité, devraient être lues par chacun en cette fin d’année où nous les Africains pleurons encore nos morts, pensons encore nos blessures et subissons, comme si cela ne suffisait pas, l’humiliation et l’assassinat de ceux qui osent nous défendre. A LIRE ET A FAIRE LIRE ABSOLUMENT. Un cadeau de Nöel à offrir à ceux que vous aimez, en Afrique et de par le monde ! Réédité aux Editions AfricAvenir/ Exchange & Dialogue, à Douala, à Berlin et en Vienne en 2011, « Nouvelles interdites » est un ouvrage de 141 pages
qui coûte 7500 FCFA en zone CEMAC et 14,90 € en Europe.

En librairie ou par Commandes:
www.exchange-dialogue.com / www.africavenir.org
Contacts et commandes: order@exchange-dialogue.com ; Douala : (237)79503625

Couverture des « Nouvelles Interdites »
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé