Opinions › Tribune

Hommage d’Imane Ayissi à «Whitney Houston, le diamant brisé»

«Il était une fois une fée de la musique et de la beauté, appelée Withney Houston»

Née d’une mère chanteuse de gospel et de soul, Cissy Houston, elle avait pour cousine une célèbre diva de la soul, Dionnes Warwick. Avec de tels talents dans sa famille; le destin du bébé Whitney Elizabeth Houston semblait tout tracé: ses petites oreilles avaient entendu les premières notes de musiques dans le ventre de sa mère quand celle-ci chantait dans les églises ou sur scènes aux USA. Whitney Houston, née le 9 aôut 1963 à Newark dans l’état du new jersey, commençe donc tout naturellement à chanter dans les églises, et, suivant les traces de sa mère, devient choriste alors qu’elle est encore une enfant, elle interprète son premier solo à l’âge de 11 ans. Adolescente elle est choriste pour Jermaine Jackson, Lou Rawls, Chaka Kahn, les Neville Brothers. Elle est ensuite chanteuse principale sur le single de Micheal Zager Brand, «life’s a party», en 1978 alors qu’elle commence à travailler parallèlement comme mannequin, apparaissant sur les couvertures de magazines comme Glamour, Seventeen. ou défilant sur les podiums en 1981.

Enfin en 1983 elle signe avec la maison de disque Arista, mais c’est deux ans plus tard que sort son premier album «Whitney Houston» dont seront tirés 3 singles «Saving all my love for you», «How will i know» et «Greatest love for all». Succès immédiat, l’album s’est vendu à ce jour à plus de 24 millions d’exemplaires. Durant les 2 ans de tournées qui suivent, la belle liane crève les écrans du monde entier, en particulier avec ses prestations sur «I wanna dance» et «So emotional».Elle séduit des millions de fans qui découvrent son style unique et sa voix incomparable. Le succès ne se dément pas et en 1987 son deuxième album «Whitney» se retrouve en première position du top album dès sa sortie, exploit encore jamais réalisé par une femme. C’est également la première chanteuse à pouvoir revendiquer sept n°1 consécutifs au top 50 US, plus forte que les beattles!

Whitney Houston est devenue une star incontournable de la chanson mais sa carrière prend un autre tournant quand elle tourne en 1992 le film «Bodyguard» avec Kevin Kostner à ses côtés, film dont le succès est planétaire avec plus de 400 millions de dollars de recettes. La bande originale devient le 2ème la plus vendue au monde particulièrement grâce au titre «I will always love you». D’autres films suivront, ainsi que des bandes originales et de nouveaux albums qui connaitrons tous le succès jusqu’au début des années 2000. Après quelques années pendant lesquelles le succès semble la bouder et sa vie personnelle devient douloureuse, elle revient sur le devant de la scène en 2009 avec un album plus R’n B «i look to you» dont un des hits «Million Dollars baby» est écrit par Alicia Keys. L’album arrive directement en première position du prestigieux classement Bilboard 200 dès sa première semaine, et cela pour la première fois depuis 16 ans. Cet incroyable parcours prend fin dramatiquement dans un hotel de Beverly Hills le 12 février dernier, propulsant Whitney Houston au firmament des stars internationales au destin tragique.

Imane Ayissi
flashmagonline.net)/n

Je suis un fan de la première heure, ayant toujours admiré son incroyable beauté qu’un petit côté garçon manqué qui transparaissait sous une féminité sophistiquée rendait encore plus admirable. Pour moi elle incarnait le glamour, avec sa silhouette de rêve, son allure remarquable et bien sûr sa voix en or, d’une puissance hallucinante mais toujours emprunte d’émotion. Je n’ai raté aucun de ses concerts parisiens, qui étaient toujours parfaits et qui me faisaient venir les larmes aux yeux, à moi mais aussi aux amis qui n’auraient, comme moi. manqué pour rien au monde ses prestations. Sous l’impeccable professionalisme des ses performances, avec sa gestuelle harmonieuse, elle entretenait avec les spectateurs un dialogue chaleureux et émouvant qui vous faisaint croire qu’elle ne s’adressait qu’à vous. Elle représentait pour moi une sorte d’idéal qui m’a beaucoup inspiré, un grand nombre de robes longues que j’ai créées lui étaient secrètement dédiées. Je l’imaginais dedans avec son attitude unique et cette grâce magique qui lui permettait de porter les robes les plus glamour avec un incroyable naturel. Quoiqu’il arrive cela restera à jamais un rêve, mais elle restera toujours pour moi une référence.

La Diva « The Voice »


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé