› Non classé

Hope Trading and development, la startup qui accompagne les entreprises de petites tailles

Treize mois après sa création, la jeune pousse que dirige Armel Nango, veut se positionner comme un facilitateur de choix pour les entreprises de petites tailles dans un environnement où leur éclosion n’est pas aisée.

L’accompagnement et le financement des entreprises est l’un des marchés les plus difficiles à maîtriser au Cameroun. Pour preuve, même les banques redoutent de s’y lancer, tellement le risque est grand. C’est conscient de la force économique non négligeable qu’est l’entrepreneuriat jeune au Cameroun, qu’Armel Nango a décidé de se lancer dans le secteur en mettant sur pied Hope Trading and Development (HTD).

A travers une offre de services orientée vers le  conseil juridique- économique et managérial, HTD outille les promoteurs de projets et des petites entreprises en leur fournissant le bagage intellectuel dont ils ont besoin pour analyser l’environnement de leurs affaires , maîtriser les risques y relatifs, manager efficacement leurs équipes pour une optimisation de leur productivité.

Pour y parvenir, HTD a développé une technique de travail qui repose sur trois étapes clés. Elle analyse les acquis de la boîte en question, ou alors du promoteur du projet. Cette phase consiste à évaluer ce qui a déjà été fait par le promoteur. Ensuite, elle mène ses propres études de faisabilité et de marché, afin de savoir si le projet peut prendre des propensions minimales de rentabilité.

Enfin, en fonction des besoins de l’entreprise en terme de financement, HTD apporte un appui financier.  »Cet appui financier n’est pas un prêt. Il s’agit d’une entrée dans le capital de l’entreprise en question. Nous sommes dès lors à ses côtés durant la vie de l’entreprise. Nous pouvons l’épauler au delà du financier en lui fournissant nos services connexes que sont la Distribution et placement de produits , Conseil juridique et Management – Strategies et Développement – Marketing & Communication” explique le promoteur de la startup.

En 2017, la jeune entreprise revendiquait un chiffre d’affaires de 13 millions de francs CFA. Optimiste, elle espère en faire le double, même si l’investissement durant l’année 2018 a quasiment triplé.

Par ailleurs, elle revendique avoir investi de son expertise et de ses ressources financières dans plusieurs projets parmi lesquels, une plantation de tomates d’environ 03 hectares à Elat,  une plantation de 02 hectares de manioc à Zoetele, tout comme le développement de Hope Management & Consulting, le premier cabinet de management culturel et sportif au Cameroun. Dans le même sens les entreprises Hope Music Group, l’éleveur de poulets Gansfarm et le vigneron Fulele ont déjà bénéficié d’un important accompagnement de HTD.

L’ambition est grande : se positionner à moyen terme comme un acteur majeur du financement extra bancaire. Pour cela, rien n’est épargné, pas même l’éventualité d’un partenariat avec l’Etat. “A travers de nombreux programmes actifs tels que Plan triennal jeune le Pea jeunes , le Piaasi pour ne citer que ceux là, l’Etat a déjà mis plus de 200 milliards de FCFA  à la disposition des jeunes. Toutefois , des dysfonctionnements au niveau de l’Etat sont tout de même perceptibles. Fort de cela, nous envisageons une proche collaboration avec le gouvernement dans l’optique de mieux rentabiliser ces milliards investis” confie le promoteur de la start-up pour qui la seule limite c’est l’accomplissement sans fin de sa mission.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé