Santé › Actualité

Huit cas de choléra enregistrés à Ngaoundéré

La moitié de ces patients est en observation à l’hôpital régional de Ngaoundéré. Quatre autres personnes se sont rétablies avec les soins. Les patients sont arrivés à l’hôpital le 11 octobre

Le chef-lieu de la région de l’Adamaoua a enregistré huit patients souffrant de choléra ces derniers jours. Cinq enfants et trois adultes sont arrivés à l’hôpital régional de Ngaoundéré le 11 octobre en présentant des symptômes de choléra. Les examens ont révélé par la suite qu’il s’agissait bien du vibrion cholérique, rapporte la presse publique ce jeudi, 16 octobre.

Quatre de ces patients sont sortis de l’hôpital tandis que les quatre autres sont encore sous observation. Le directeur de l’hôpital régional de Ngaoundéré, Dr. Vohod Déguimé, cité par Cameroon Tribune, révèle que ces patients souffrant de choléra sont issus d’une même famille. Ils ont été contaminés par une de leurs proches, décédée le 9 octobre à Ngaoundéré. «La victime, une dame d’une trentaine d’années, venait du département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord, où le vibrion cholérique a déjà fait de nombreuses victimes», écrit le quotidien gouvernemental.

Les autorités sanitaires de l’Adamaoua recommandent aux populations de cette région ne pas conduire elles-mêmes les patients souffrant de choléra à l’hôpital. «Un personnel de veille est prêt 24h/24 et le véhicule disponible pour le transport des malades», expliquent-elles. Des numéros verts sont par ailleurs en service à Ngaoundéré pour déclarer des cas de choléra. Il s’agit du 119 et du 22 25 11 22.

Un personnel de veille est en poste à l’hôpital régional deNgaoundéré pour les cas de choléra
ifrc.org)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé