Société › Société

Humanitaire: uvrer pour la libéralisation intégrale de tous les hommes

C’est le leitmotiv qui guide le centre d’orientation et d’éducation depuis 40 ans au Cameroun.

Pour marquer sa présence active et agissante, le centre d’orientation et d’éducation (COE) commémore depuis le 22 juin 2009, un triple évènement. Le cinquantenaire de sa présence dans le monde, les 40 ans de sa présence au Cameroun et le 10ème anniversaire du décès de Don Francesco Pedretti son fondateur. Le lancement officiel des festivités devant marquer cette triple commémoration a eu pour point d’orgue une conférence de presse. Cette rencontre avec la presse avait pour but à en croire les organisateurs, de permettre une plus grande visibilité de l’action multiforme menée à travers le pays par les structures du COE au Cameroun dont le lien organique n’est pas toujours perçu par le grand public, d’approfondir la connaissance de la figure charismatique du fondateur du COE et partager sa spiritualité de façon à pérenniser l’ uvre du service à l’homme léguée par Don Francesco Pedretti, de susciter chez les partenaires actuels et futures une meilleure compréhension de l’action du COE en vue d’un plus grand soutien afin de permettre à la structure de poursuivre avec plus d’audace et de détermination sa mission de service de l’homme, particulièrement des jeunes et des couches défavorisées de la société.


Journalducameroun.com)/n

Crée le 16 décembre 1959 en Italie par Don Francesco Pedretti, prêtre catholique du diocèse de Milan, le COE se propose depuis plusieurs années de promouvoir la libéralisation intégrale de l’homme dans l’échange entre les cultures. La structure est présente en Afrique, en Asie, en Europe, en Amérique Latine et en Océanie. Au Cameroun depuis 1970, il poursuit cette mission dans plusieurs domaines d’activités notamment : la santé, l’éducation, l’animation sociale culturelle et sportive, l’art et la culture. Dans le domaine sanitaire, le COE dispose au Cameroun de trois hôpitaux dont le célèbre CASS (centre d’animation sociale et sanitaire) de Nkoldongo. Ces structures de santé s’attèlent à améliorer la santé et la qualité de vie des populations. L’action éducative est menée au travers de trois établissements scolaires à Mbalmayo.

Dans le secteur de l’animation sociale et culturelle, les maisons des jeunes et des cultures (MJC) et les centres d’animation socioculturels, ont comme objectif principal d’utiliser l’animation culturelle et sportive comme vecteur d’insertion sociale et d’accompagnement des jeunes dans le but d’encourager l’autopromotion, l’éducation à la citoyenneté, l’éducation et les échanges inter culturels.
Les programmes d’art, culture et communication valorisent quant à eux les ressources humaines et culturelles locales à travers la diffusion d’une mentalité sensible à l’innovation technologique afin de favoriser des nouvelles professions et des stratégies d’auto emploi. Ce travail est mené dans plusieurs structures au rang desquelles : le CAA (le centre d’art appliqué) de Mbalmayo, l’imprimerie CPS (centre de promotion social), Vidéo pro à Douala, les musées de Bandjoun, Baham, Babungo et Mankon.
La série de manifestation lancée depuis le 22 juin 2009 va se déployer dans les villes de Yaoundé, Douala, Kumba, Garoua, Bafoussam et Mbalmayo jusqu’au mois de décembre 2009.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut