› Eco et Business

Hydrocarbures : La baisse des prix effective à Yaoundé

Notre reporter a fait le tour de quelques stations à essence dans la capitale politique.

Huit heures au lieu dit Mobil Essos ce mercredi 3 décembre. Dans la station à essence Olibiya, les panneaux et les pompes affichent déjà les nouveaux prix. Soit 584 Fcfa au lieu de 594 pour le litre de super, 365 Fcfa au lieu de 375 pour celui du pétrole lampant et 535 Fcfa au lieu de 545 Fcfa. La mesure y est effective depuis hier, à en croire Abraham, un agent en service dans cette station : « Des employés de la Soprat (une structure d’entretien des stations service, ndlr) sont venus changer les prix sur nos panneaux vers 17h, puisqu’ils sont seuls habiletés à le faire. Et nous avons commencé à appliquer ces prix », laisse t’il entendre. Plus loin, à la station service Texaco, le service est interrompu. Le panneau affiche encore les anciens prix. Le chef de station, approché, explique : « Nous avons eu une panne qui nous a obligé à interrompre le service depuis quelques jours. Mais les agents la Soprat son passés hier et ont changé les prix sur les pompes. Dès que nous allons résoudre le problème d’ici la fin de la semaine, nous allons appliquer les nouveaux prix », déclare t-il. A la station service Total du quartier Fouda, le panneau affiche les nouveaux prix pour le super et le gasoil mais l’ancien prix pour le pétrole. Un employé de la station de préciser : « Ici nous ne vendons pas le pétrole. C’est pourquoi nous n’avons pas modifié son prix sur la panneau ».


Journal du Cameroun)/n

Comme quoi, la baisse du prix est effective conformément au communiqué de Ibrahim Talba Malla, directeur général de la Caisse nationale de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph). Il a annoncé lundi en soirée une baisse de 10 Fcfa sur le prix du litre des produits pétroliers à la pompe, laquelle mesure devait entrer en application dès ce mercredi à 00 heures. Sur les raisons qui ont motivé cette baisse, le directeur dans un entretien accordé à la Crtv a évoqué la tendance baissière du prix du baril du pétrole observé sur le marché international depuis quelques jours. Toutefois, selon un conducteur de taxi qui a requis l’anonymat, cette baisse fait suite a un préavis de grève de dix jours qui avait été donné au gouvernement la semaine dernière par le syndicat des transporteurs. Toujours est-il que cette baisse en cette période de fin d’année est une aubaine pour les usagers de la route, en particulier les transporteurs dont la dernière grève avait débouché sur les émeutes de février dernier.
Selon le quotidien Mutations, le baril de pétrole a coûté moins de 50 dollars ces derniers jours sur le marché international, contre 140 dollars il y a trois mois. Soit une baisse de plus de près de 65%. C’est pourquoi des usagers de la route estiment que cette baisse est pour le moins dérisoire.


www.fntp.fr)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé