Eco et Business › Finance

Instrument de financement rapide du FMI: l’examen de la demande du Cameroun programmé le 04 mai

L’appui sollicité par le gouvernement vise à soutenir les finances publiques face à l’impact du Covid-19 sur l’économie camerounaise

 

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international a prévu d’examiner, le 04 mai 2020, la demande faite par le Cameroun pour bénéficier de l’Instrument de financement rapide (IFR) du FMI.

Ce sont les données officielles et actualisées, au 30 avril, de l’agenda du conseil d’administration du FMI, consulté par JournalduCameroun.com. “Le calendrier est sujet à changement et l’ordre du jour de chaque réunion est généralement finalisé la veille”, prévient toutefois l’institution.

Comme nous l’avons détaillé sur JournalduCameroun.com, le gouvernement camerounais a sollicité le FMI pour bénéficier d’un soutien financier dans le cadre de l’IFR, dispositif destiné aux pays frappés par des chocs provisoires ou ceux ayant des besoins urgents de financement sans possibilité de présenter un programme économique à part entière.

L’enveloppe demandée par le Cameroun serait de 110 milliards de F CFA pour soutenir ses finances publiques par rapport à l’impact du nouveau coronavirus sur l’économie, selon le secrétaire permanent du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), Michel-Cyr Djiena Wembou. 

Au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), des décaissements au titre de l’IFR, en contexte de Covid-19, ont déjà été approuvés pour le Gabon (88 milliards de F CFA) et le Tchad (55 milliards de F CFA).


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé