International › APA

Il ne faut pas s’attendre à ce qu’il y ait une explosion de la demande de ciment en Côte d’Ivoire (Cimentier)

Il ne faut pas s’attendre à ce qu’il y ait une explosion de la demande de ciment en Côte d’Ivoire, a soutenu jeudi à Abidjan, Xavier Saint-Martin-Tillet, le directeur général de la société de cimenterie LafargeHolcim Côte d’Ivoire.Il s’exprimait dans une tribune de débat dénommée « Les grands Rendez-vous de Fraternité Matin» sur le thème : « Quel est l’impact de la multiplication de l’offre de ciment pour le consommateur ivoirien ? ».

« Il ne faut pas s’attendre à ce qu’il y ait une explosion de la demande de ciment. Il peut y avoir une demande soutenue au fur et à mesure du développement de l’économie ivoirienne et nous serons là pour servir cette demande. Je pense que les progrès passent aussi par des aspects plus qualitatif que les seuls indications de volume», a affirmé M. Tillet.

Dans un autre registre,  il a indiqué que sa cimenterie a un « plan d’actions » pour réduire «l’empreinte écologique » lors de la production du ciment. « Nous avons des responsabilités en matière d’environnement. Nous devons continuer notre dynamique de progrès au service des consommateurs. Nous envisageons de continuer à proposer de nouvelles solutions à ceux qui construisent », a promis M. Tillet.

Dans le même élan, Nangolo Soro, le président de l’association des producteurs de ciment d’Abidjan a estimé que la croissance de la demande nationale de ciment est faible.

« Aujourd’hui en Côte d’Ivoire, nous avons 10 unités de productions de ciment avec une capacité de production de 12 millions de tonnes. A fin 2019, nous estimons  une demande nationale de 4 à 5 millions de tonnes. La demande entre 2017 et 2018, c’est seulement une croissance de 11%. Entre 2018 et fin 2019, c’est seulement une croissance de 12% de la demande qui est attendue», a regretté M. Soro.

Selon lui, la multiplication de l’offre de ciment dans le pays à « forcément » un impact sur le prix de ciment pour le consommateur. La filière cimetière en Côte d’Ivoire est composée à ce jour de 10 unités industrielles qui ont une capacité de production de 12 millions de tonnes avec un besoin national estimé entre 4 et 5 millions de tonnes.

LafargeHolcim Côte d’Ivoire, filiale du groupe LafargeHolcim, leader mondial des matériaux de construction,  est le producteur du ciment bélier.

 Avec plus de 200 points de vente, la cimenterie assure la distribution du ciment bélier et de 400 autres références produits à travers son réseau de franchises  Binastore.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé