› Société

Immigration Canada bloque l’arrivée d’étudiants camerounais au Québec

Ils sont près d’une cinquantaine en provenance des Îles Comores, de la Mauritanie et surtout du Cameroun, à qui le service a refusé le visa.

Le service Immigration Canada aurait bloqué l’arrivée de nombreux étudiants camerounais au Québec. L’information a été diffusée par des médias québécois, après les plaintes des responsables d’établissements professionnels. Ceux-ci dénonçaient le fait que des visas ont été refusés à des étudiants qui avaient pourtant reçu des bourses d’études.

Selon le constat de Paul ThĂ©riault, prĂ©sident du Cegeps (une association de 48 collèges d’enseignement gĂ©nĂ©ral et professionnel canadiens), le nombre de refus de visas est inquiĂ©tant. «Si on annonce 200 bourses et qu’il y a seulement une vingtaine d’étudiants qui reçoivent leur visa et peuvent poursuivre leur dĂ©marche acadĂ©mique…personnellement, je pense que c’est un fiasco», a-t-il confiĂ© Ă  nos confrères de Tva Nouvelles, un site d’informations canadien.

Pour Immigration Canada, les Ă©tudiants Ă©trangers ne prĂ©sentent pas tous la preuve qu’ils retourneront dans leur pays une fois leur formation complĂ©tĂ©e. Une thĂ©orie que rĂ©fute catĂ©goriquement Paul ThĂ©riault. «C’est normal qu’il y ait une analyse des dossiers, mais lorsqu’on a des taux de refus de 90% Ă  100% dans certains pays, ça surprend […] Pour nous, il y a un enjeu de crĂ©dibilitĂ© internationale », s’inquiète-t-il.

D’après les analyses des médias québécois, les limitations de visas résulteraient de conflits politiques sur la question de l’immigration au sein de l’exécutif canadien. Un débat qui fait suite au flot de demandes d’asile occasionnés par les décisions anti-migratoires de Trump aux Etats-Unis.


Les refus de visas d’entrée au Québec d’Immigration Canada interviennent alors que le Premier ministre de cette province du Canada avait tenu un discours d’ouverture au dernier sommet de la Francophonie à Madagascar. En 2016, en effet, Philippe Couillard avait pris l’engagement d’accorder 250 nouvelles exemptions de droits de scolarité et 42 bourses pour la formation collégiale et technique afin de favoriser le développement des pays du sud, membres de la francophonie.

Parmi les pays qui enregistrent le plus grand nombre de refus de visas, les médias canadiens citent les îles Comores, le Cameroun et la Mauritanie.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut