Sport › Football

Incertitudes à la Fecafoot, Joseph Owona attend la position de la Fifa

A la veille de l’élection, le président du Comité de normalisation indique qu’il lui a été demandé par le ministre des Sports de reporter l’élection

L’élection à la présidence de la Fecafoot aura-t-elle lieu ou pas samedi, 29 novembre, avec l’unique candidat en course, Tombi à Roko Sidiki? Le comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football a tenu une réunion hier, jeudi 27 novembre, au siège de l’institution à Yaoundé avec tous ses neuf membres, pour l’examen d’un certain nombre de dossiers de la Fecafoot y compris le processus électoral en cours.

Sur ce point qui suscite la controverse, après l’invalidation de cinq candidatures, le Comité de normalisation dit maintenant s’en remettre à l’avis de la FIFA. «Après avoir pris connaissance de la correspondance du 26 novembre 2014 du ministre des Sports et de l’Education physique par laquelle il suggère de surseoir au processus électoral en cours afin d’éviter tout débordement, le Comité de normalisation s’en remet à la FIFA et au gouvernement», explique le Pr. Joseph Owona dans le communiqué final de la réunion du 27 novembre 2014.

De source officieuse, une délégation gouvernementale a quitté le Cameroun mercredi à destination de Genève en Suisse afin de rencontrer le président de la FIFA, Sepp Blater, pour obtenir un report de l’élection à la présidence de la Fecafoot. La délégation est conduite par le ministre des Sports et de l’Education physique, Adoum Garoua et comprend, entre autres, le président du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC), Kalkaba Malboum ; le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, par ailleurs vice-président du CNOSC, Grégoire Owona ; Le secrétaire général du Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc), Me Daniel Blaise Ngos. Une journaliste de la CRTV-Radio accompagne également cette délégation.

On se rappelle que le CNOSC, représentée dans cette délégation, avait invalidé, le 30 octobre dernier, les résolutions de l’Assemblée générale du 23 août 2014, laquelle assemblée avait notamment adopté les nouveaux textes de la Fecafoot, à l’instar du code électoral et des statuts de la Fédération. Ce sont les exigences de ces statuts que les candidats recalés à l’élection n’ont pas rempli.

La réunion du Comité de normalisation tenue hier a procédé à l’adoption de certains textes, pouvant passer inaperçus avec l’actualité liée à l’élection. Il s’agit des modalités de fonctionnement des organes de gestion des sélections nationales de football ; le règlement intérieur des sélections nationales de football du Cameroun et l’organigramme de la Fecafoot.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé