Affaire Fécafoot : Abdouraman accuse le TAS de corruption

Pas d'image

La crise à la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) recèle-t-elle un scandale de corruption ? Abdouraman Hamadou Babba, le chef de file de l’opposition au bureau déchu mais maintenu à la tête de l’instance par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), évoque une manipulation du verdict publié le 15 Janvier 2021.
L’invité du programme « Echange » diffusé en direct dans la soirée du 16 Juillet 2021 sur la télévision Bnews1 a soutenu que le point 235 de la sentence n’était qu’un commentaire. Il a expliqué que c’était la résultante d’une manœuvre « politique ». Et pointé l’action de personnes aux sombres desseins. « Cette mafia locale a acheté ce point 235 à un million de Francs Suisses. Aujourd’hui, je peux vous le dire que c’est un point qui est tombé comme un cheveu dans la soupe ».
Le président du club de football Etoile Filante de Garoua croit savoir que c’est parce qu’il fallait tripatouiller le verdict du procès intenté par Olympic de Meiganga et de nombreux autres clubs amateurs qu’il a tardé à être rendu public. « Ce point 235 a été acheté 600 millions. Quand vous regardez comment ça a été agencé, quand vous arrivez au point 235, il y a une rupture. C’est comme un cheveu dans la soupe. Parce que c’est un point qui n’avait jamais été discuté par personne. C’est pour cela que la sentence a été bloquée pendant des mois et des mois. Parce qu’il fallait trouver quelque chose. Ces gens sont supportés par des gens très influents qui sont dans l’ombre ici au Cameroun et qui sont capables de vendre du vent et transformer ça avec la complicité des médias », a accusé Abdouraman Hamadou.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé