Budget du Cameroun 2022 : les petites affaires des ministères qui seront désormais taxées

Pas d'image

Frais de l’association des parents d’élèves et enseignants, frais de délivrance des plaques d’immatriculation diplomatiques, le revenu des logements occupés par les fonctionnaires et les agents, etc. les administrations sectorielles ont une kyrielle d’activités qui sont autant de niches de recettes qui devraient renflouer les caisses de l’Etat.
En 2022, les projections des ressources totales de l’Etat sont de 5 649,7 milliards de FCFA, en hausse de 68,4 milliards par rapport à 2021. Si le gouvernement anticipe une baisse des recettes pétrolières de 2 milliards, à 538 milliards, elle prévoit une hausse des recettes non pétrolières de 363,7 milliards, à 3293,9 milliards. Cette progression se justifierait essentiellement par l’augmentation des recettes fiscales (345,6 milliards) en rapport avec la dynamique de l’activité économique. Dans cette mouvance, le gouvernement espère tirer un peu plus des recettes non fiscales. Initialement projetées à 213 milliards cette année dans la loi de finances initiale puis ramenées à 187 milliards par l’ordonnance du 7 juin 2021, les recettes non fiscales devraient atteindre 205,2 milliards dans le budget 2022.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé