Cameroun : les députés veulent voir à la hausse la cagnotte de l’Etat pour la reconstruction des régions anglophones

Pas d'image

Le 23 novembre dernier, Paul Tasong, Ministre délégué auprès du ministre de l’économie et par ailleurs coordonnateur national du Plan présidentiel de reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, était face aux élus de la nation pour faire le point sur la reconstruction de ces deux régions frappées depuis 2016 par une crise sécuritaire sans précédent. A l’issue de cette séance plénière spéciale, 20 recommandations ont été formulées par les députés à l’endroit du gouvernement.
Il s’agit pour ce qui est du volet du financement, de «réviser la stratégie de financement en incluant la possibilité d’augmenter la contribution de l’Etat et de recourir aux ressources concessionnelles; et d’augmenter le budget de la phase de relèvement en vue d’incorporer les besoins additionnels des populations», recommandent les députés dans le communiqué final.
En effet, a-t-on appris de l’exposé du membre du gouvernement, deux contraintes majeures ont freiné la réalisation des activités durant ces derniers mois. « Le budget initial du Plan présidentiel était de 89 milliards FCFA. Au 30 septembre 2021, l’État du Cameroun a réglé les 10% du montant global (8,9 milliards FCFA) et le Japon est le seul partenaire ayant contribué financièrement (1,5 milliards FCFA), A date, le total du financement mobilisé (incluant la participation du secteur privé national) se chiffrait à 11,6 milliards de FCFA », relève Paul Tasong.
Lequel souligne que le faible niveau de mobilisation financière est fortement préjudiciable. Dans la mesure où les nombreux projets envisagés risquent ne pas être réalisés. L’incapacité du Pprd-No/So à répondre aux attentes des populations dans les délais pourrait renforcer leur méfiance à l’encontre de l’Etat et affecter la crédibilité du processus en cours


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé