COP 27: le Cameroun se joint aux pays non développés pour exiger un appui financier

Pas d'image
Les pays en voie de développement du monde entier, en l’occurrence le Cameroun, exigent que l’indemnisation des dommages causés par le réchauffement climatique figure en bonne place à l’ordre du jour de la Conférence mondiale des Nations Unies sur le climat COP 27.
« La COP26 n’a pas reconnu l’urgence de la crise climatique. Alors que nous nous dirigeons vers la COP 27 à Sharm El Sheikh, en Égypte. De nouveaux mécanismes doivent être mis en place pour rendre le financement des pertes et dommages accessible aux communautés en première ligne de la crise climatique, comme celles de Kakou et d’Ouro Garga », déclare Younoussa Abbosouka, chargé de programme à l’ACA.
La perturbation des saisons au Cameroun fait partie des conditions climatiques qui détruisent par exemple les moyens de subsistance des communautés locales dans la région nord du Cameroun. Un agriculteur s’exprimant à nos confrères d’Afrik21 dit, « Les pluies ne tombent pas assez pour permettre aux graines de germer et de prospérer. Les graines sont détruites et nous devons en acheter de nouvelles. Et pourtant, la plupart des gens n’ont pas assez d’argent pour acheter des semences deux fois en une saison. Cette année, les pluies n’ont pas commencé à la saison habituelle, ce qui a fait que beaucoup d’entre nous ont perdu espoir dans l’agriculture, notre principale activité », explique Zalai Philippe, 37 ans, un agriculteur du village d’Ouro Garga.
Le rapport publié le 5 août 2022 à Yaoundé par le Centre africain de plaidoyer, note également l’impact sanitaire du changement climatique sur les communautés de la région nord du Cameroun. « Les variations des précipitations, parfois excessives ou peu fréquentes, provoquent des inondations, qui à leur tour entraînent des maladies telles que le choléra, la typhoïde, le paludisme et des maladies liées à la nutrition des enfants », indique le rapport.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé