Côte d’ivoire : dernière ligne droite pour les législatives

Les Ivoiriens sont appelés à voter ce samedi pour des élections où, contrairement à la présidentielle qu’elle avait boycottée, l’opposition…

Les Ivoiriens sont appelés à voter ce samedi pour des élections où, contrairement à la présidentielle qu’elle avait boycottée, l’opposition sera présente. Une page politique importante est peut-être en train de se tourner en Côte d’Ivoire, qui a connu une crise électorale en octobre 2020 à la suite de la candidature du président Ouattara que d’aucuns, dans le camp de l’opposition et de certains observateurs, ont considérée comme illégale car conduisant à un troisième mandat. En tout cas, pour la première fois depuis une décennie, la quasi-totalité des partis d’opposition participe au scrutin, en particulier le Front populaire ivoirien (FPI) de l’ex-président Laurent Gbagbo, noyau d’une coalition appelée Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS). Le FPI boycottait tous les scrutins depuis l’arrestation de M. Gbagbo, en avril 2011, à Abidjan et son transfèrement à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, après des violences postélectorales ayant fait quelque 3 000 morts.