En RDC, l’équipe de la Commission électorale nationale indépendante affiche complet

Pas d'image

Investis par l’Assemblée nationale après plusieurs semaines de tergiversation, trois représentants de l’opposition – en l’occurrence le Front commun du Congo, mouvement de l’ancien président Joseph Kabila – ont finalement rejoint les rangs. Et ce jeudi 13 janvier 2022, ces trois opposants ont prêté serment devant la Cour constitutionnelle : Didier Manara, Agée Matembo et Jean Ilongo. Une autre frange du FCC ne se sent pas concernée par cet acte.

La Cour constitutionnelle a pris acte du serment de ces nouveaux membres de la Céni. Leurs noms ont été proposés par la Dynamique progressiste révolutionnaire, une sensibilité du FCC, après des discussions houleuses au sein de la plateforme. Ces débats se sont déroulés sous l’œil impassible de l’ex-président Joseph Kabila.

Le jeune Constant Mutamba, leader de la Nogec qui pilote la Dynamique révolutionnaire, explique pourquoi son groupe a opté pour sa présence dans la Céni : « Kabila, c’est une philosophie. Il ne faut donc pas le ramener sur un débat de bas étage. Je crois qu’il en va d’ailleurs de son honneur que de voir le processus électoral se pérenniser. »


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé