Fin 2022, la demande de pétrole va surpasser le niveau d’avant la pandémie

Pas d'image

La demande mondiale de pétrole repart à la hausse. Alors qu’elle s’était effondrée avec la pandémie de Covid-19, celle-ci devrait dépasser les niveaux d’avant-crise d’ici la fin de 2022, d’après les prédictions de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). « La demande de pétrole mondiale va continuer de se reprendre » et d’ici la fin de 2022, la demande devrait « surpasser les niveaux d’avant-Covid », écrit-elle dans un rapport publié ce vendredi 11 juin, contenant ses premières prévisions détaillées pour l’an prochain.
Après un déclin record de 8,6 millions de barils (mb/j) en 2020, la demande mondiale devrait rebondir de 5,4 mb/j cette année, puis de 3,1 mb/j l’an prochain, pour s’établir à 99,5 mb/j en moyenne. Elle devrait être de 100,6 mb/j au quatrième trimestre de 2022, selon l’AIE. Le pic de la demande mondiale avait été atteint au quatrième trimestre de 2019, juste avant le déclenchement de la crise, à 100,5 mb/j. « Répondre à la croissance attendue de la demande ne devrait pas représenter un problème », estime-t-elle, en soulignant notamment les capacités de production supplémentaires de l’Opep et ses alliés.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé