Israël et le Maroc officialisent leur coopération militaire

Pas d'image

La visite à Rabat d’une délégation israélienne emmenée par le ministre de la Défense, Benny Gantz, pourrait ouvrir la voie à la vente de drones. Un peu moins d’un an après la signature des accords d’Abraham, Tsahal a débarqué au Maroc. Des hauts responsables en uniforme de l’armée israélienne ont accompagné le ministre de la Défense israélien, Benny Gantz, en visite mercredi et jeudi dans le royaume.
La délégation a rencontré le gratin de l’establishment sécuritaire marocain avec, à la clé, la signature d’un accord de collaboration militaire et stratégique, le premier du genre avec un pays arabe. Il ouvre la perspective de ventes d’armes défensives et offensives d’une valeur de plusieurs centaines de millions d’euros. Le pacte arrive en pleine crise entre le Maroc et l’Algérie, pour qui l’État hébreu est un chiffon rouge. Et il survient alors que l’affaire Pegasus, ce logiciel espion de la société israélienne NSO vraisemblablement vendu au Maroc, suscite toujours des remous.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé