Le Cameroun doit restaurer plus 12 millions d’hectares de terres dégradées

Pas d'image

A travers un entretien accordé à Cameroon tribune dans le sillage de la célébration de la journée mondiale de l’environnement placée sur le thème « restaurer les écosystèmes », le ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, Pierre Hélé, révèle que le Cameroun doit restaurer plus de 12 millions d’hectares de terres.
En effet, relève le membre du gouvernement, tous les écosystèmes des cinq zones agro-écologiques du Cameroun sont concernés par la dégradation des terres, soit 8 millions d’hectares dans la partie soudano-sahélienne, 67 000 hectares dans les mangroves de la zone côtière et 4 millions d’hectares pour la zone des hautes montagnes de l’Ouest et de la partie forestière.
Pour restaurer ces écosystèmes, les pouvoirs publics ont initié des actions, comme l’« Opération Sahel vert », relancée en 2008 pour freiner l’avancée du désert. Elle a permis de reboiser 30 500 hectares. En plus de cet objectif, les arbres plantés permettent aussi de capter le gaz carbonique à l’origine du réchauffement climatique.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé