Le Cameroun réaffirme son hospitalité envers les réfugiés centrafricains

Pas d'image

En visitant les sites de Borgop et Ngam dans la région de l’Adamaoua, hier, le ministre de l’Administration territoriale a évalué les besoins des victimes du conflit centrafricain tout en leur rappelant l’obligation de respecter les lois et règlements du Cameroun. Ce sont 12221 personnes victimes des exactions des bandes armées dans leur pays qui ont trouvé refuge au Cameroun.
Dans ce camp aménagé depuis mars 2014 par le gouvernement camerounais et par le Haut-commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR) et qui s’étend sur 26 hectares, 95% sont d’obédience musulmane contre 5% de chrétiens. Les femmes représentent 55% alors que les jeunes de moins de 18 ans sont estimés à 60% de la population des réfugiés.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé