Le sous-préfet de Ndu menace de représailles les populations de sa circonscription administrative

Pas d'image

Aucun commerce ne devrait plus être fermé les lundis « peu importe les raisons » a écrit dans un ton ferme Ibrahim Adamu Shuaibu, le sous-préfet de l’arrondissement de Ndu dans le département du Donga Mantung au Nord-Ouest. Dans une lettre adressée aux chefs traditionnels, aux responsables sécuritaires locaux et au maire, il estime que tout citoyen de l’arrondissement qui n’ouvre pas sa boutique les lundis verra celle-ci scellée et l’acte considéré comme un acte de « complicité » et « d’obéissance » aux séparatistes qu’il a appelé « terroristes ». Pour rappel, les autorités multiplient depuis le début du conflit armé dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, les actes de répression notamment par la pose des scellés sur les commerces fermés par les populations par crainte de représailles des séparatistes. Ces derniers ont institué par l’intimidation les villes mortes les lundis dans les deux régions en crise.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé