Liban : au moins six morts dans des affrontements à Beyrouth

Pas d'image

Une trentaine de personnes ont aussi été blessées lors d’une manifestation ayant dégénéré. Le Hezbollah et ses alliés exigent le remplacement du juge Tarek Bitar. Source AFP Publié le 14/10/2021 à 14h00 – Modifié le 14/10/2021 à 15h04 a manifestation a dégénéré, transformant des quartiers de la capitale libanaise en zone de guerre. Au moins six personnes sont mortes et une trentaine d’autres blessées dans une mobilisation organisée par le Hezbollah et ses alliés contre le juge chargé de l’enquête sur l’explosion au port de Beyrouth, ce jeudi 14 octobre. Des tirs nourris et des explosions résonnaient non loin du palais de justice, devant lequel s’étaient massées des centaines de manifestants vêtus de noir, alors que des correspondants de l’Agence France-Presse ont vu des hommes portant des armes légères ou moyennes.
Des ambulances, sirènes hurlantes, affluaient pour prendre en charge les victimes dans les rues désertées, les habitants s’étant réfugiés dans leurs appartements et revivant des scènes de guerre qu’ils pensaient oubliées. « La France marque sa vive préoccupation au regard des récentes entraves au bon déroulement de l’enquête relative à l’explosion survenue dans le port de Beyrouth le 4 août 2020, et des violences survenues dans ce contexte. Elle appelle chacun à l’apaisement », a par ailleurs déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé