Nigeria: l’armée annonce la mort du chef local du groupe État islamique

Pas d'image

Un haut responsable de l’armée nigériane a confirmé ce jeudi 14 octobre la mort d’Abu-Musab al-Barnawi, le chef de l’ISWAP – l’État islamique en Afrique de l’Ouest. Les luttes de pouvoir entre groupe jihadistes ont redoublé d’intensité depuis la mort d’Abubakar Shekau, le chef historique de Boko Haram, au mois de mai dernier. Celui-ci s’était suicidé lors d’un affrontement avec les hommes de l’État islamique, menés par Abu-Musab al-Barnawi.
C’est l’un des chefs d’état-major de l’armée nigériane qui affirme « avec certitude » qu’Abu-Musab al-Barnawi « est mort et bien mort ». Le militaire n’a pas donné plus de précisions, mais il semble que la disparition du chef de l’État islamique en Afrique de l’Ouest remonte en réalité à la fin du mois d’août dernier. Fils du fondateur de Boko Haram, Mohammed Yusuf, Abu-Musab al-Barnawi était monté en puissance après la scission du groupe terroriste en 2016.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé