Pegasus : Israël, craignant des conséquences diplomatiques, crée une commission

Pas d'image

En Israël, l’affaire Pegasus continue à faire du bruit. Les autorités israéliennes, craignant que le scandale du logiciel espion n’ait des conséquences diplomatiques, mettent sur pied une commission chargée de vérifier les responsabilités dans cette affaire.
Limiter les dégâts de cette affaire, c’est désormais le but que s’est fixé le gouvernement israélien, comme l’a timidement laissé entendre le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz : « Les pays qui acquièrent ces systèmes doivent respecter leurs engagements stipulés dans la licence. Nous étudions en ce moment les informations publiées à ce sujet. »
Selon les médias en Israël, le gouvernement a nommé une équipe spéciale, inter-agences, pour gérer les conséquences des révélations sur l’utilisation du logiciel Pegasus et pour réviser les licences d’exportation dans le domaine de la cybertechnologie.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé