Linfo en continu

    • jeudi 02 décembre
    • Le Cameroun tente de lever 20 milliards sur le marché des titres de la Beac

      ecomatin.net - 17h02

      Selon le tableau de bord des opérations du marché des valeurs du trésor de la Cemac, produit par la Banque centrale des six Etats de la sous-région (Cameroun, République Centrafricaine, Guinée-Equatoriale, Gabon, Tchad, Congo), et qui s’étendu du 29 novembre au 3 décembre 2021, le Cameroun a procédé à une émission de titres publics de courte maturité 1er décembre 2021.
      Cette énième opération vise à lever la somme de 20 milliards de Fcfa sous la forme de Bons du trésor assimilables (BTA). Le montant sollicité aura une échéance de remboursement de 13 semaines (remboursement prévu pour le 4 mars 2022). L’opération d’adjudication de ce 1er décembre précède celle du dimanche 3 décembre. L’opération en question servira à lever toujours la somme de 20 milliards de Fcfa, destiné au remboursement de BTA d’une durée de 26 semaines, arrivés à échéance.
      Rappelons que pour le compte du 4e trimestre de l’année en cours, le Cameroun envisage mobiliser une enveloppe totale de 275 milliards de FCFA, sur le marché des titres publics.

    • Cameroun : le ministère du Commerce va financer la construction de 14 marchés couverts en 2022

      ecomatin.net - 16h57

      Comme la plupart de ses homologues, Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du Commerce est passé devant la commission des Finances et du budget de l’Assemblée Nationale le mardi 30 novembre 2021. A l’instar de ces derniers, il a fait un récapitulatif succinct du taux d’exécution des projets inscrits dans le programme prévisionnel des activités du Mincommerce, l’année dernière.
      Ensuite, un document stratégique, baptisé programme de performances 2022, résumant l’ensemble des activités que compte implémenter ce département ministériel l’année prochaine, a été présenté aux membres de la commission sus-évoquée. Subdivisé en plusieurs parties, Luc Magloire Mbarga Atangana a demandé l’octroi d’une enveloppe budgétaire de 7 958 000 000 de FCFA pour sa concrétisation.
      Une partie de cet argent, soit un montant substantiel de 3 110 603 000 de FCFA sera consacré à la régulation du marché intérieur. Les activités projetées ici sont : l’intensification de la mise en place des infrastructures marchandes dans l’optique de favoriser la concentration de l’offre des produits et d’optimiser les approvisionnements, à travers la construction par l’entremise des municipalités, de 14 nouvelles halles de marchés, pour un montant de 530 millions de FCFA.

      Lien
    • Cameroun : Patrice Ambassa entame son dernier voyage

      gazeti-237.com - 16h51

      Le confrère Jean Baptiste Biaye indique que le Dr. Patrice Mandeng Ambassa, ancien ministre et ancien député Rdpc du Mbam et Inoubou, décédé le 07 novembre 2021 à Yaoundé des suites de maladie, sera inhumé ce week-end, précisément le 11 décembre 2021 à Meke (Batanga) par Bokito. Le Cameroun pleure un économiste de haut vol et le Mbam un digne fils décédé à l’âge de 81 ans.
      « J’ai pris connaissance de la triste nouvelle du décès de M. Patrice Mandeng Ambassa, survenu à Yaoundé. Après son cursus universitaire réussi en Allemagne, il regagna le Cameroun et réalisa une belle carrière de Haut-Commis au Ministère du Développement Industriel et Commercial. Sa disparition laisse un grand vide dans le département du Mbam-et-Inoubou, la région du Centre, notre parti et chez les experts en économie du développement. J’adresse mes sincères condoléances à sa famille et aux populations de Bokito » a écrit le président de la République, Paul Biya, dans le message de condoléances adressé à l’épouse du défunt.

    • Cameroun : le président du MRC, le Pr Maurice Kamto a quitté Douala

      gazeti-237.com - 16h45

      Sous surveillance policière depuis hier matin à Douala, Maurice Kamto a quitté la capitale économique vers 11h30 ce jeudi 2 décembre 2021 sous très forte escorte. Encadrée par des véhicules anti-émeutes de la police et de la gendarmerie, la voiture du leader du MRC a été conduite jusqu’à la sortie EST de la ville de Douala. Interdit de quitter son hôtel, le célèbre universitaire a été empêché hier d’aller dédicacer certains de ses ouvrages au lieu-dit « Restaurant la Chaumière ».

    • Cameroun : double évènement à l’ENAM

      gazeti-237.com - 16h42

      Le siège de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature à Yaoundé abrite ce jeudi 2 décembre 2021, la cérémonie de pose de la première pierre du bâtiment « COMMON LAW » et Mise en service des infrastructures construites ou réhabilitées à l’ENAM. Cette cérémonie est placée sous la présidence du ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative. Le membre du gouvernement aura à ses côtés le PCA et le DG de l’ENAM, entre autres invités de marque.
      A cette occasion, il sera procédé à la mise en service du Grand Amphithéâtre et du Gymnase. La remise des médailles à certains responsables de la grande école et du ministère de tutelle sera aussi un des grands moments de cette cérémonie. Parmi les récipiendaires, le DG de l’ENAM, Bertrand Pierre Soumbou Angoula, promu Chevalier de l’Ordre national de la Valeur à titre exceptionnel.

    • Cameroun : 12 millions d’hectares à restaurer afin de lutter contre la dégradation des terres

      Cameroon tribune - 16h31

      Le ministre de l’Environnement de la protection de la nature et du développement durable, Helé Pierre a présidé mercredi dernier à la cérémonie d’ouverture de l’atelier de lancement du projet intitulée «neutralité de la dégradation des terres et atténuation des émissions de gaz à effet de serre dans la zone afro-écologique soudano-sahélienne du Cameroun ».
      Cette rencontre était organisée en collaboration de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAD). Il s’agit en fait d’un projet qui s’inscrit dans la lutte contre les changements climatiques avec accent sur le reboisement. Selon le ministre, le Cameroun compte 12 millions d’hectares de terres dégradées dont huit millions dans la partie septentrionale.
      L’incidence de la pauvreté dans cette zone soudano-sahélienne augmente principalement en raison de la dégradation de terres-perte de productivité associée. Cette situation est une conséquence directe des pratiques agricoles et d’élevage non durables, la surexploitation du bois de feu, la mauvaise gestion de feu de brousses, etc.

    • mercredi 01 décembre
    • Cameroun : 450 000 personnes défèquent à l’air libre

      Intégration - 17h16

      450 000 ! À en croire Unicef-Cameroun, c’est sensiblement le nombre de personnes qui défèquent à l’air libre dans les villes et villages à travers le pays. L’information a été donnée le 29 novembre 2021 à Yaoundé par Moustapha Harouna. À cette occasion, le représentant de l’Unicef dans le pays a souligné que l’absence de toilettes force les citoyens à se résoudre à d’autres solutions, parfois extrêmes, comme déféquer en plein air.
      De ce fait, il a tiré la sonnette d’alarme sur une question qui prête souvent à sourire, mais qui reste un enjeu de développement central. «Il est donc temps de redoubler d’efforts nous tous (État, partenaires, secteurs privés, populations, municipalités, etc), car l’élimination de la défécation en plein air réduit les maladies dans les maisons et dans les institutions publiques, y compris les écoles et les centres de santé», a-t-il suggéré.

    • Cameroun : le ministère en charge des Travaux dresse son bilan en 2021

      gazeti-237.com - 17h06

      La cellule de communication du ministère des Travaux publics fait savoir que pour l’année 2021 qui tire à sa fin, ce département ministériel a conduit à l’achèvement douze sections routières et deux sections autoroutières équivalent à 778 km de routes bitumées. En 2021, le linéaire du réseau routier bitumé aura augmenté de 9,41%, passant de 8 347,91 km en 2020 à 9 133,69 km. Cette bonne performance permettra d’améliorer substantiellement la contribution du secteur du BTP à la croissance. Cela dit, l’enveloppe sollicitée par le ministre des Travaux publics pour l’année 2022, est évaluée à 586,865 milliards d’autorisations d’engagement et 527,065 milliards de crédits de paiements.

    • Faits divers : une dizaine de morts dans un accident de la circulation

      gazeti-237.com - 17h02

      Un grave accident de la circulation s’est produit aux premières heures de ce mercredi 1er décembre 2021 sur la route nationale numéro 6, sur le tronçon Foumban – Magba, dans le département du Noun, région de l’Ouest. Il s’agit d’une collision entre un camion parti de Banyo, une ville de la région de l’Adamaoua et un véhicule de tourisme allant dans le sens contraire. Le choc a causé la mort de huit personnes. Un bilan provisoire qui pourrait évoluer compte tenu de l’état de certains blessés.

    • Cameroun : huit ministres passent au Parlement

      gazeti-237.com - 17h00

      Dans le cadre de l’examen du budget de l’Etat pour le compte de l’année 2022, la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale reçoit respectivement ce mercredi 1er décembre 2021 dans la salle des commissions au palais de Congrès de Yaoundé, le ministre de la Santé publique, le ministre des Travaux publics, le ministre de l’Eau et de l’énergie, le ministre des Postes et télécommunications, le ministre de l’Habitat et du développement urbain, le ministre des Domaines, le ministre des Transports et le ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique. Chacun va défendre son enveloppe budgétaire. Dans l’agenda de demain jeudi, sept ministres sont attendus. Par ailleurs, il est aussi prévu une réunion du Réseau des parlementaires pour la promotion de l’entreprenariat.

    • Cameroun : le ministre Paul Atanga Nji en visite de travail à Kribi

      gazeti-237.com - 16h57

      Le ministre de l’Administration territoriale est en visite de travail ce mercredi 1er décembre 2021 à Kribi, ville balnéaire de la région du Sud. La communication du MINAT fait savoir que le membre du gouvernement doit présenter à cette occasion la vision du chef de l’État après plusieurs plaintes relatives au désordre urbain, à la hausse du taux de criminalité et à l’occupation illégale des terres gouvernementales. Accompagné du gouverneur de la région du sud Félix Nguele Nguele, le MINAT a eu sa première rencontre avec les autorités administratives et les forces de l’ordre. Il les a appelés à jouer leur rôle pour protéger les terres gouvernementales et à ne pas être complice du phénomène d’accaparement des terres.
      Le ministre Atanga Nji a insisté sur le fait que les terrains appartiennent à l’État et comme les autorités administratives font partie de la commission foncière avec d’autres ministères ils devraient protéger l’intérêt général qui est celui de l’État pour construire des grands projets et le pipeline. C’est pourquoi il leur a demandé de faire des visites fréquentes sur le terrain et d’empêcher les gens de construire près de la route et même près de la résidence présidentielle à Kribi. Paul Atanga Nji rencontrera plus tard les maires et les dirigeants traditionnels dans une réunion séparée.

    • Camerounais en Guinée Équatoriale : un sursis de 3 mois pour se mettre en règle

      Intégration - 14h52

      Des opérations d’enregistrement en vue des rapatriements volontaires sont en cours auprès de l’ambassade du Cameroun pour ceux qui ne peuvent pas obtenir dans ce laps de temps un titre de séjour. Les rafles et rapatriements forcés de Camerounais en situation irrégulière par les autorités équato-guinéennes sont encore frais dans les mémoires. Les autorités camerounaises, au premier rang desquelles l’ambassadeur du Cameroun en Guinée Équatoriale, sont depuis lors montées au créneau.
      Désiré Jean Claude Owono Menguele a ainsi réussi à obtenir des autorités du pays hôte, «une grâce de trois mois». À l’issue de celle-ci, les opérations de contrôle des titres de séjour «devraient redémarrer», précise son communiqué en date de ce 26 novembre 2021. Pour éviter de nouveaux désagréments et de nouvelles tensions diplomatiques, le diplomate camerounais s’est adressé vendredi dernier à la communauté camerounaise en séjour dans ce pays.
      L’ambassadeur du Cameroun en Guinée Équatoriale «recommande ainsi fortement à tous les ressortissants camerounais en situation irrégulière en Guinée Équatoriale, d’initier sans délais la procédure en vue de l’obtention d’un titre de séjour auprès des instances compétentes du pays d’accueil».

    • mardi 30 novembre
    • CAN TotalEnergie 2021 : Silence à Yaoundé, on traque les fous

      Journal du Cameroun - 12h29

      A 40 jours du début de la CAN 2021, les préparatifs de la plus prestigieuse des compétitions africaines de football prennent toute une autre tournure.
      La fièvre commence à monter à Yaoundé qui souhaite se débarrasser des fous. En effet, dans le but visé d’assainir la capitale politique du pays, la communauté urbaine de Yaoundé a lancé une opération visant à retirer de la rue, des aliénés et malades mentaux.
      Ainsi, ces personnes atteintes de folie sont amenées de gré ou de force à l’hôpital Jamot où est logé un centre spécialisé en psychiatrie, a annoncé le maire de ville. Pour ce faire, le comité d’organisation local, avec le concours des autorités municipales, depuis ce matin, mettent aux arrêts tous les fous et aliénés de la ville de Yaoundé.
      Cette opération va s’étendre à toutes les autres villes hôtes du pays. Les malades mentaux doivent être mis à l’abri des regards du beau monde qui est attendu au Cameroun.
      A titre de rappel, la CAN 2021 va se dérouler du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun. Le Cameroun qui s’est d’abord vu retirer l’organisation de cette messe sportive en 2019, entend donc mettre les bouchées doubles pour faire de cet évènement une réussite probante.

    • Le plan de circulation à Douala pendant la CAN 2021

      gazeti-237.com - 11h47

      La communication de la Mairie de la ville de Douala fait savoir que ses équipes du point-à-temps se sont déployées sur certains sites répertoriés, notamment les axes majeurs constituant le plan de circulation dans la ville de Douala durant la CAN TotalEnergies 2022. Il s’agit de la signalisation horizontale sur certains axes, notamment le rond-point Deido, la Place du Gouvernement, l’Avenue des cocotiers et la Rue de Verdun, qui ont connu le rafraîchissement du marquage au sol.
      Rendu à la fin de la saison de pluies, les différents projets routiers suspendus reprennent progressivement. C’est le cas de l’entreprise SEMIC dans le quartier Ngon-swe- Nkololoun qui a entamé la pose des pavés sur ce tronçon. S’agissant des travaux d’aménagement des points de chargement des motos taxis, l’entreprise DIVERSITY sur le site du Rond-point Deido a débuté les travaux de curage du drain afin de faciliter l’évacuation des eaux.
      Pour ce qui est de la route Deido – Bassa (Ecole Publique Deido – Palais de justice Ndokoti), l’entreprise CRBC a démarré les travaux sur ce tronçon par la préparation des couches de base et de fondation au niveau du pont de SIC CACAO. La même entreprise est également déployée sur l’axe Nyalla Rails – Pharmacie Louis, où elle a débuté les terrassements.

    • Can TotalÉnergies 2021 : le clin d’œil de la CAF à la région Nord-Ouest

      Intégration - 11h39

      La CAN suce le Toghu, vêtement traditionnel de cette région anglophone du Cameroun. «La région du Nord-Ouest était comme l’enfant pauvre de la Coupe d’Afrique des nations que le Cameroun accueille dès le mois de janvier prochain. Cette région vient d’être honorée par l’inscription du logo du vêtement traditionnel (Togho) sur le ballon officiel dudit tournoi «se réjouit Muma Felix Che, un résident de la ville de Bamenda.
      Pour lui, ceci constitue une marque de reconnaissance à la population de cette partie du triangle national dont l’héritage culturel a depuis la nuit des temps traversé les frontières du Cameroun et s’est retrouvé à l’international, notamment aux jeux olympiques». Il opine «cet honneur à la région du Nord-Ouest démontre s’il en est besoin l’inclusion dont les organisateurs veulent faire de ce tournoi».
      À sa suite, Nicodemus Ngong estime que «ce geste de la Confédération africaine de football est porteur à plus d’un titre, ce d’autant plus que cette région du Cameroun n’accueille aucune délégation officielle du tournoi continental. C’est dire si pour lui la population du Nord-ouest va se sentir concernée dès à présent que le Toghu est la marque officielle du ballon de la compétition. Raison pour laquelle, elle ne saurait rester en retrait du fait que Bamenda n’accueille aucune des poules du tournoi».

    • lundi 29 novembre
    • Cameroun-Lutte contre la cybercriminalité : le « sexe faible » érigé en force de combat

      Intégration - 14h50

      À Yaoundé, au ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel), l’événement-phare ce 26 novembre 2021 s’intitule « Forum de la femme du secteur des postes, télécommunications et technologies de l’information et de la communication 1 ère édition 2021 ». Présidée par Mme Minette Libom Li Likeng, la session (placée sous le thème «Femme, ambassadrice de la cybersécurité dans la famille et la société ») comporte deux volets : ressources humaines et formation sur les dimensions de la sécurité en ligne.
      Selon la Minpostel, le cyberespace a généré de nouvelles fragilités et vulnérabilités qui aiguisent l’imagination des criminels. Cette réalité est d’autant plus dangereuse qu’elle pénètre au sein des familles. « «Dans cette lancée, les femmes de mon département ministériel dans une communion d’actions visant à atténuer les effets de la cybercriminalité dans notre société ont bien voulu emboîter le pas de ce combat au sein de la famille et la société toute entière en organisant un forum de capacitation des femmes aux outils de sensibilisation, de leadership et de développement personnel qui leur permettront d’influencer non seulement leurs paires mais la jeunesse dont elles ont la charge éducationnelle en premier chef », a situé Mme Minette Libom Li Likeng dans son discours d’ouverture.

    • Cameroun : et voici les Balafon 7even Awards

      Intégration - 14h45

      La première édition se tient à Douala le jeudi 23 décembre 2021. La nouvelle était au Cœur d’une conférence de presse dans la capitale économique. Douala va abriter le 23 décembre prochain un événement d’envergure: les Balafon 7even Awards (B7A). Il s’agit d’une prestigieuse cérémonie de récompense. Elle a vocation à couronner pour cette première édition les performances artistiques et techniques de la cinématographie destinée aux salles de cinéma, à la télévision et aux médias numériques.
      Le promoteur entend ainsi valoriser les artistes d’origine camerounaise et leurs œuvres. La finalité étant de célébrer les étoiles camerounaises du cinéma, d’honorer et récompenser les performances du cinéma camerounais, de donner au public le droit de choisir ses acteurs et œuvres préférés, d’offrir au public un grand show radio-TV-web et de garantir la visibilité des marques autour de l’événement.
      Sont éligibles cette année, les œuvres publiées sur les plateformes de diffusion légale entre le 23 septembre 2019 et le 22 septembre 2021. «Avec l’effort que les Camerounais sont en train de produire sur le plan cinématographique, il fallait qu’il y ait une cérémonie qui puisse récompenser les acteurs et les œuvres cinématographiques dans leurs composantes les plus globales.
      À savoir les Hommes de l’ombre que sont les cadreurs, les techniciens de son et de lumière avec davantage les œuvres et les esprits d’œuvre. Mais aussi les producteurs, réalisateurs et les acteurs. Les Balafon 7even Awards vont aujourd’hui apporter de la lumière à ces gens de l’ombre et les restaurer dans toutes leur dignité», explique Cyrille Bojico, président-directeur général du groupe Balafon.

    • Absentéisme et communautarisme : la Cour des Comptes «saisie»

      Intégration - 14h42

      L’institution communautaire a été invitée par le président de la Commission de la Cemac à s’impliquer dans le combat contre ces manquements. La première phase de la mission de contrôle de la Cour des Comptes communautaire s’est achevée ce 25 novembre 2021 à Malabo. «Les comptes de la Communauté, de la Commission, du Parlement et du FODEC ont ainsi été passés au crible par les juges financiers pour les exercices 2019 et 2020», rapporte la Commission de la Cemac.
      Les juges des Comptes et le président de la Commission se sont dès lors séparés sur une note de satisfaction partagée. Le temps pour le Pr Daniel Ona Ondo de les interpeller sur «de graves manquements qui, si ils persistent, pourraient mettre en danger l’existence même de la communauté».
      La première inquiétude soulevée par le dirigeant communautaire porte sur la problématique de la compétence, sur l’absentéisme de certains cadres et sur l’incidence de cet état de choses sur le fonctionnement optimal de l’institution. Car pour le président de la Commission de la Cemac, : «Il est intolérable que des responsables se répandent dans la presse pour ternir mon image et celle de l’institution qui les rémunère si généreusement, quand ils ne brillent que par leur absence au poste de travail pendant un voire deux ans». Le Pr Daniel Ona Ondo finit alors par se demander: «comment allons-nous relever les défis de l’intégration dans ces conditions».

    • Coupe de la CAF : Coton Sport tenu en échec à Nouakchott

      Camfoot.com - 09h51

      Le club champion du Cameroun a obtenu le nul (0-0) ce dimanche à Nouakchott. Pour un club qui n’a pas joué un seul match de championnat depuis plus de cinq mois, c’est un bon résultat ; il sera encore plus doux si les la meilleure équipe du Cameroun réussi à s’imposer lors du match retour à Garoua. Tout n’est cependant pas perdu pour leur adversaire, les Mauritaniens de Nouadhibou qui aura besoin que d’un match nul avec but pour passer à la phase de groupes de la Coupe de la CAF.
      « A mes jeunes frères de Coton Sport qui représenteront le Cameroun demain (ce dimanche, Ndlr.), je vous souhaite la victoire ». Le vœu de Samuel Eto’o n’a pas été réalisé. Le déplacement de Nouakchott n’a pas débouché sur le résultat escompté. Face aux Mauritaniens de Nouadhibou dans le cadre de la phase aller des barrages de la Coupe de la CAF ce dimanche, Coton Sport de Garoua a obtenu le nul 0-0. Le club aurait certainement aimé obtenir au moins un match nul avec but, mais il reste beaucoup de temps pour faire des ajustements.
      Les deux équipes s’affrontent le 5 décembre prochain. Privés de championnat depuis plusieurs semaines, les derniers représentants du Cameroun en Coupes africaines doivent faire preuve d’ingéniosité et de caractère, pour atteindre leur objectif.

    • vendredi 26 novembre
    • Can 2021 : le Cameroun entre en stage le 27 décembre 2021

      camlions - 13h14

      C’est la date révélée par le président par intérim de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Seidou Mbombo Njoya.
      À partir de cette date, António Conceição et les 23 joueurs qu’il aura sélectionnés pour cette compétition, séjourneront au Complexe sportif de la mutuelle des impôts (Mundi), situé à Yaoundé. Ils y seront en stage bloqué jusqu’au 7 janvier 2022. Pendant cette période, Vincent Aboubakar et ses coéquipiers disputeront 2 matchs amicaux, contre des équipes pour le moment inconnues.
      Avant leur rassemblement, ils seront fixés sur les montants de leurs différentes primes. « Depuis deux trois mois nous travaillons sur la question, et ce point sera bouclé avant l’entrée en stage d’ici le 27 décembre », promet Mbombo Njoya. Deux jours après la fin de cette préparation, le Cameroun défiera le Burkina Faso, en match d’ouverture de la Can. En plus de ces deux pays, la poule A est complétée par l’Ethiopie et le Cap-Vert. La compétition est prévue du 9 janvier au 6 février 2022. Elle opposera 24 nations, réparties dans 6 poules.

    • Le Cameroun vise un taux de croissance de 4,2% en 2022

      ecomatin.net - 12h43

      « La maîtrise de la pandémie de la COVID-19, les retombées de l’organisation de la CAN, une contraction moins prononcée dans le secteur pétrolier et gazier, ainsi que l’atténuation des problèmes sécuritaires ». Tels sont les facteurs par lesquels le gouvernement entend porter le taux de croissance à 4,2% en 2022. C’est ce qui ressort de l’exposé des motifs du projet de loi de finances déposé à l’Assemblée nationale ce jeudi 25 novembre 2021. L’on note ainsi une hausse de 0,6% par rapport à 2021 où le taux de croissance était de 3,6%.
      En substance, le budget de l’Etat au titre de l’exercice 2022 s’équilibre en ressources et en emplois à la somme 5.752,4 milliards Fcfa contre 5.480,4 milliards Fcfa en 2021, soit une hausse de 5% représentant 272 milliards Fcfa en volume. Selon le gouvernement, « cette hausse significative est la résultante logique des appuis budgétaires consécutifs à la signature du nouveau Programme Économique et Financier (PEF) conclu avec le FMI ». Par ailleurs, l’objectif de la politique budgétaire globale, justifie le gouvernement, « demeure la soutenabilité à moyen et à long terme des finances publiques et la bonne mise en œuvre de la SND30 ».
      Une orientation adossée sur les prescriptions consignées dans la circulaire du président de la République du 30 août 2021 relative à la préparation du budget de l’État pour l’exercice 2022. À noter que dans le budget à venir, « la part consacrée aux Comptes d’Affectation Spéciale (CAS) s’élève à 152,7 milliards Fcfa contre 245,2 milliards en 2021 ». Aussi, les recettes internes et les dons de l’exercice 2022 sont-ils projetés à 4.029,2 milliards, en augmentation de 468,3 milliards Fcfa par rapport à la loi de finances rectificative de 2021, qui les situait à 3.550,8 milliards, soit une progression de 13,2%.

    • Le gouvernement prévoit des avantages fiscaux aux producteurs de banane

      ecomatin.net - 12h40

      Pour l‘exercice 2022, le gouvernement camerounais prévoit un ensemble de nouvelles mesures fiscales visant à booster le développement de certaines filières. Parmi celles-ci figure la banane, qui se loge dans la catégorie des produits qui rapportent des devises au Cameroun. Selon le Projet de loi de finance, dans son quatorzième article, il est prévu un ensemble de mesures visant à relancer ladite filière.
      D’une part, les mesures prévues par le gouvernement concernent les entreprises situées dans les Zones dites économiquement sinistrées (ZES) du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui bénéficient, pour une période de 7 ans en vue de la relance de leurs activités, de moult avantages fiscaux. Il s’agit des exonérations de la TVA sur l’acquisition d’intrants destinées à la production, sur l’acquisition des biens et services et de la taxe sur la propriété foncière.
      Elles sont également dispensées des charges fiscales et patronales sur les salaires versés au personnel employé. De même, lesdites entreprises sont astreintes à un paiement résiduel de la dette fiscale des entreprises relevant de la filière et située en ZES résultant de l’application de la mesure fiscale de réduction des arriérés fiscaux des entreprises anciennes situées dans les ZES, est gelé pendant une période de 3 ans .

    • Cameroun : pourquoi le Gicam rejette les mesures du gouvernement sur la hausse du fret

      ecomatin.net - 12h38

      Le Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) n’est pas du tout séduit par la décision du gouvernement réduisant le taux de fret à prendre en compte pour la détermination de la valeur en douane des marchandises importées par voie maritime. Pourtant, cette mesure prise par Louis Paul Motaze était une réponse aux préoccupations du secteur privé, frappé de plein fouet par la hausse des prix à l’importation (intrants et fret).
      D’après Alvine Mbono, la Directrice exécutive du Gicam, «la décision n’a aucun impact réel» sur la situation d’inflation qui frappe les entreprises. La décision de décote de 80% du coût du fret visait à infléchir les pertes enregistrées depuis plusieurs mois par les entreprises (coût de production, fret, assurances). Mais également à éviter une augmentation mécanique des prix des produits et biens de consommation.
      Pour l’Etat, il s’agit d’une mesure « urgente pour nécessité de service dans un contexte d’augmentation inédite du coût du transport international des marchandises. Valable, d’après Louis Paul Motaze, jusqu’au 28 février 2022, soit un peu plus de trois mois de décote. Mesure renouvelable en cas de besoin, la décision du 16 novembre 2021 a suscité méfiance auprès du secteur privé.
      Toujours d’après Alvine Mbono, «le clinker connaît une augmentation de 97% sur le marché international. Vous couplez cette augmentation avec à la hausse du fret maritime qui est de 417%, vous avez des coûts qui, s’ils sont répercutés sur le sac de ciment, seraient de 1.500 FCFA de plus. La décision signée le 16 novembre 2021, s’il faut l’appliquer a juste un impact est de 50 FCFA».

    • jeudi 25 novembre
    • Cameroun : Conseil de cabinet à l’immeuble Etoile ce jeudi 25 novembre

      gazeti-237.com - 16h24

      C’est très rare pour être signalé. En l’espace de 30 jours, le Premier ministre Joseph Dion Ngute a reçu des membres de son gouvernement à l’immeuble Étoile à Yaoundé ce jeudi 25 novembre 2021. Comme les deux précédentes fois, il s’agit d’une session du Conseil de cabinet. Les résolutions de la dernière conférence des Nations unies sur les changements climatiques tenue récemment à Glasgow, les prolongations de la lutte contre la pandémie du coronavirus pendant la phase finale de la CAN 2021 de football prévue du 09 janvier au 06 février 2022 au Cameroun, sont entre autres sujets qui étaient à l’ordre du jour.

    • Cameroun : une délégation parlementaire tchadienne reçue en audience à l’Assemblée nationale

      gazeti-237.com - 16h22

      Le président de l’Assemblée nationale, Cavaye YEGUIE DJIBRIL, a reçu en audience ce jeudi 25 novembre 2021, à son cabinet du palais des congrès, une délégation parlementaire tchadienne conduite par M. Ali KOLOTOU TCHAÏMI, vice-président du Parlement communautaire de la CEMAC et Vice-président du parlement de la transition du Tchad, accompagné de Hon. DJOUFOUNE Cathia, Député membre du parlement de la CEMAC et M. MAHAMAT AKHOUNA CHEICK secrétaire administratif de la délégation du Tchad. En prélude à cette audience, les parlementaires tchadiens ont eu une séance de travail avec le premier vice-président Hilarion ETONG, en sa qualité de président en exercice du parlement de la CEMAC.

    • Cameroun : le risque de surendettement extérieur reste élevé

      ecomatin.net - 15h24

      Le Nkafu Policy Institute, un Think Tank au sein de la Fondation Denis & Lenora Foretia, qui produit une analyse indépendante pour renseigner les débats publics, publie ce jour son rapport sur le budget 2021 de l’Etat du Cameroun. Cette année, il a marqué un point d’arrêt sur la viabilité de la dette publique. Il en ressort, principalement, que la dette publique du Cameroun, bien qu’elle reste soutenable (estimée à 46,9 % du Pib, demeurant ainsi en dessous du seuil communautaire de 70 %).
      « fait peser sur l’économie un risque de surendettement extérieur encore élevé. Ce résultat signifie qu’en l’absence d’actions concrètes et radicales du gouvernement pour réduire son rythme d’endettement, le Trésor public camerounais pourra difficilement, dans un futur proche, honorer tous les engagements financiers de l’État sur les marchés obligataires, notamment en ce qui concerne le paiement du service de la dette ».
      Le rapport signale que certains indicateurs de la dette et du service de la dette dépassent de manière considérable les seuils de référence à court terme sur toute la période de l’étude comprise entre 2021 et 2030. « Face à une telle situation, il est urgent que le gouvernement définisse et mette en œuvre une politique budgétaire efficace et efficiente, capable de porter le Cameroun vers le niveau de développement espéré d’ici 2035.

    • Le Cameroun bénéficie de 131 millions de F de la part de la France pour son développement rural

      ecomatin.net - 15h17

      Le vendredi 19 novembre dernier, la convention de partenariat Fonds d’études et d’expertise technique (FEXTE) tripartite a vu le jour entre le ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), l’Agence Française de développement (AFD) et le groupe Ambre conseil initiative France. Ceci pour la réalisation d’une étude prospective sur les écosystèmes agricoles et le développement des territoires ruraux au Cameroun, à hauteur de 200 000 euros, soit environ 131 millions de Fcfa.
      Cérémonie à laquelle a pris part le ministre de l’Elevage, des pêches et de l’industrie animale, Dr Taiga, l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou. Selon le chef de la diplomatie Française au Cameroun, « cette convention tripartite devra permettre la réalisation de l’étude (réalisée par Ambre Conseil et Initiative France ndlr), dont il est attendu la proposition d’une vision sur l’évolution du secteur agricole et agroalimentaire orientés sur l’accroissement de la productivité des filières agricoles, faire des propositions opérationnelles de synergies d’actions basées sur les services existants et avec une vision centrée sur les acteurs, les innovations et leurs contraintes », a confié Christophe Guilhou.

    • Cameroun : Union Bank cède 54% d’actions détenues par Ecobank

      financialafrik.com - 10h06

      Des changements majeurs sont intervenus au sein de l’actionnariat d’Union Bank of Cameroon (UBC) avec une prise de participations de 54% des actifs par l’Etat du Cameroun. Cette reconfiguration du capital social intervient au terme d’un processus de recapitalisation entamé il y a quelques mois notamment en mars dernier, lorsque les pouvoirs publics ont injecté 17,8 milliards de FCFA (30 millions de dollars) pour sauver cet établissement financier alors sous la menace de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) qui projetait au mieux de le placer sous administration provisoire, sinon, de procéder purement et simplement à sa liquidation en retirant tous les agréments.
      « Ce lundi 22 novembre 2021 à Douala, s’est tenue l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires. L’ordre du jour portait principalement sur la mise à jour du plan de restructuration, qui a été actée par la ratification de la sortie de Ecobank Transnational Incorporated (ETI) et l’entrée de l’Etat du Cameroun à concurrence de 54% de l’actionnariat », a précisé l’entreprise officialisant ainsi la prise de participations par l’Etat.

    • Faits divers : deux cousins s’obstinent à se marier à Nkol-Afamba, contre l’avis de l’autorité traditionnelle

      237 Online - 09h56

      Alertés du fait qu’ils partagent d’étroits liens de parenté, deux tourtereaux sont déterminés à mener leur projet de mariage jusqu’au bout dans l’arrondissement de Nkol-Afamba et malgré la ferme opposition de leur chef de groupement.
      C’est un projet d’union visiblement source de division qui se profile dans l’arrondissement de NKol-Afamba, région du Centre. Le malheur des deux amoureux est qu’ils se sont engagés dans une relation incestueuse à en croire Sa Majesté Mveng Ndi André, le Chef de Groupement Mvog Manga. L’autorité traditionnelle l’a formellement indiqué dans une lettre transmise ce 22 novembre au Sous-Préfet de l’arrondissement.
      « Les amoureux sont cousins et petits-fils de feu Mveng Wolfgang, chef du groupement Mvog-Manga I et feu Bihina Paul, chef du village Nkollo II, arrondissement de Nkolafamba », renseigne Sa Majesté Mveng Ndi André dans la lettre. Il explique que les deux acteurs de ce projet ont été alertés durant plusieurs assises sur le caractère incestueux de leur projet de mariage, mais rien n’y fait, ils ont décidé de « se marier au détriment de leurs liens de sang ».

    • Gwendoline Abunaw, DG de EcoBank Cameroun, nommée Directrice générale du Cluster Ecobank Cemac

      ecomatin.net - 09h38

      Gwendoline Abunaw, Directrice générale de EcoBank Cameroun, est la nouvelle directrice générale du Cluster Ecobank Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, RCA, Tchad et São Tomé), a appris EcoMatin. D’après le communiqué rendu public par l’institution bancaire, elle sera chargée de superviser l’ensemble des activités commerciales au sein du Cluster Cemac et continuera par la même occasion de rapporter au directeur Exécutif de la Région CESA (Afrique centrale, orientale et australe).
      Sa longue expérience managériale partant de la relation client à la réglementation et aux risques, ayant occupé différentes fonctions dans diverses institutions du secteur financier sera certaine un atout pour cette dernière à ce poste. Depuis son arrivée au sein de la banque panafricaine, Gwendoline Abunaw n’a cessé de gravir les échelons.
      Titulaire d’une licence en sciences économiques, Banque et Finance, de l’Université de Buea au Cameroun et d’un MBA en Finance de la London Metropolitan University, elle rejoint Ecobank Cameroun en 2011 en tant que directrice de la Banque d’Entreprise et a ensuite été promue en 2014 à la tête du segment Banque d’Entreprises et d’Investissement pour le cluster Cemac. En 2015, elle sera nommée directrice générale adjointe de Ecobank Cameroun tout en gardant ses autres anciennes fonctions. C’est alors en 2017, qu’elle sera portée à la tête de Ecobank Cameroun.

Page 1 sur 13112345...102030...Dernière page »
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Cameroun et recevez gratuitement toute l’actualité

SondageSorry, there are no polls available at the moment.