Linfo en continu

    • vendredi 02 juillet
    • « Le président Kamto n’a aucun problème de visa d’entrée en France »

      MRC - 18h16

      De l’avis de Joseph Ateba, cette information vise à déstabiliser les organisateurs de la marche de ce samedi 03 juillet 2021 contre le régime de Yaoundé à Paris. Ce dernier souligne néanmoins que si le président du Mrc, n’a pas pu se rendre en France, c’est pour des mesures liées au contexte sanitaire du coronavirus.
      Le responsable de communication du Mouvement pour la renaissance du Cameroun fait cette sortie après un article de « Afrique Intelligence », qui dans un article ce vendredi 2 juillet 2021, soulignait que Maurice Kamto avait « été privé de séjour en France ».

    • Faits divers : 23 suspects de grande criminalité arrêtés à Douala

      Cameroon tribune - 18h03

      Interpelés le samedi 26 juin dernier par la Brigade de gendarmerie de Bonamoussadi, ces individus soupçonnés d’être des dealers et consommateurs de chanvre indien, mais aussi réputés agresseurs ont été placés sous garde à vue administrative à la prison centrale de New Bell à la demande du préfet du Wouri. Ils seront dans les prochains jours, présentés au procureur de la République près du Tribunal de première instance de Ndokoti, arrondissement de Douala V.

    • Eseka : des amendes de 2000 à 25 000 FCFA pour « défaut de balaye devant la maison »

      stopblablacam.com - 16h55

      La mairie d’Eseka, dans le département du Nyong-et-Kelle (région du Centre), applique depuis le 28 juin dernier, des amendes pour diverses infractions à la « règlementation sanitaire ». De fait, sont passibles d’une amende de 2000 FCFA, ceux qui se rendent coupables de défaut de balaye devant la maison, dépôt d’ordures sur la voie publique, puits sans couvercle, rideaux sales, jet d’eaux usées sur la voie publique ; ou encore défaut de blouse ou blouse insalubre pour ce qui est des commerçants.
      Une amende de 3000 FCFA est infligée à ceux qui n’ont pas de puisards pour leurs eaux usagers, ou encore ceux dont les latrines sont mal entretenues ou sont sans couvercle. Les habitants qui n’ont pas de latrines, lavent leur linge aux abords des sources d’approvisionnements en eau, qui ont une « case vétuste menaçant ruine », laissent leurs bêtes en divagation ou transportent des cadavres sans autorisation devront payer une amende de 5000 FCFA.
      Les plus lourdes amendes, 25 000 FCFA, sont réservées à ceux qui présentent un « défaut d’inhumer en dehors en des cimetières », mais aussi ceux qui exhument sans autorisation ou le défaut de permis de bâtir.

    • RDPC : Paul Biya accorde la grâce à des militants sanctionnés pour indiscipline en 2020

      stopblablacam.com - 16h33

      Par décision du 24 juin dernier, Paul Biya, président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir, a gracié et réhabilité 23 militants sanctionnés en septembre 2020. Parmi eux, les maires de Yaoundé 1er, Jean Marie Abouna, et de Douala 1er, Jean Jacques Lengue Malapa, qui avaient écopé d’un blâme pour indiscipline constatée lors de l’élection du maire de la ville de Yaoundé, en mars 2020. C’est également le cas d’Emmanuel Ombol et Pascal Mani.
      Des militants qui avaient écopé de 36 mois d’exclusion du parti se voient également réhabilités. Il s’agit de Paul Etoga Ekoh et de Jeanne d’Arc Claire Lebegue. Exclu pour 12 mois, Martin Savom est aussi gracié et réhabilité.
      Par contre, les sanctions sont maintenues pour d’autres figures connues, à l’instar de Saint-Éloi Bidoung (36 mois d’exclusion), l’ancien ministre Patrice Amba Salla (18 mois d’exclusion), ou encore Charles Atangana Manda (blâme).

    • Dieudonné M’Bala M’Bala écope de quatre mois de prison et 10 000 euros d’amende

      AFP - 16h12

      Le polémiste, Franco-camerounais, Dieudonné M’Bala M’Bala est dans la tourmente. Le polémiste a été condamné ce vendredi 2 juillet 2021 à quatre mois de prison et à une amende de 10 000 euros. Jugé dans deux affaires distincites, l’humoriste a été déclaré coupable d’« injure publique » et de « provocation à la haine ». Me David Stefano, l’avocat de l’ancien acolyte d’Élie Semoun, a indiqué à l’Agence France-Presse que son client allait faire appel de ces deux décisions. Dieudonné, âgé de 55 ans, était aux abonnés absents lors de l’audience.
      Dans un premier dossier, il était jugé pour « injure publique envers un fonctionnaire », en l’occurrence Frédéric Potier, ancien délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, dans une vidéo diffusée en septembre 2020. Le tribunal l’a condamné à 10 000 euros d’amende. Il était mis en cause dans un autre dossier pour « injure publique à caractère antisémite » et « contestation de crime contre l’humanité » dans deux autres vidéos datant du mois de mai 2020. Il a été condamné à quatre mois d’emprisonnement.
      Dieudonné soutient qu’il n’est pas l’auteur des vidéos incriminées. Il s’agit de « deepfake », une technique de trucage numérique très sophistiquée, avait expliqué le polémiste lors de son procès en mai. Mais il n’a pas convaincu le tribunal. « Le personnage apparaissant à l’écran, identifié par les enquêteurs comme Dieudonné M’Bala M’Bala, a le même nom, la même apparence, la même voix et les mêmes références lexicales que le prévenu », a indiqué le tribunal.

    • Fait divers : un enfant de deux ans torturé, maltraité et grièvement blessé à Douala

      Journal du Cameroun - 10h33

      Selon le récit de nos confrères d’Equinoxe Tv, qui ont consacré la Une du journal de 20h ce jeudi 1er juillet, à cette triste affaire, la maltraitance de l’enfant s’est déroulée dans le troisième arrondissement de la ville de Douala. La victime est un enfant de deux ans, accompagné de sa sœur aînée, venue passer quelques jours de vacances chez le cousin de leur mère. De l’avis du reporter l’enfant a eu du mal à s’adapter compte tenu de son jeune âge. Il refuse de manger, réclame régulièrement sa mère mais continue surtout à faire pipi au lit. Pour le remettre dans le droit chemin, Rodrigue (le cousin de leur mère, ndlr) et sa compagne vont lui infliger toutes sortes de punitions. Il a été torturé, battu et grièvement blessé au point que la peau de ses fesses a été complètement enlevée.
      « Elle nourrit l’enfant, l’enfant ne veut pas manger. Elle remplira la bouche de l’enfant avec la nourriture, l’enfant rendra la nourriture. Elle reprend les mêmes mains de l’enfant, elle ramasse la nourriture avec les excréments et la remet dans la bouche de l’enfant. Elle avait placé un récipient rempli d’eau sur le sol. Elle a attrapé les deux pieds de l’enfant et a enfoncé sa tête dans le bassin, provoquant sa mort. », a déclaré la grand-mère de la victime, toujours sous le choc.

    • Paris : les cambrioleurs de Choupo-Moting condamnés

      L'Equipe - 10h02

      Huit personnes ont été condamnées mercredi à Paris à des peines allant du sursis à six ans d’emprisonnement pour avoir participé aux cambriolages du footballeur camerounais Eric-Maxim Choupo-Moting.
      Selon L’Equipe, les cambrioleurs de Thiago Silva et Eric-Maxim Choupo-Moting, multirécidivistes, ont écopé mercredi soir de peines de prison fermes, dont six ans pour « Le Chat » et « Bidou ». Après une semaine de débat, les juges de la 33e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris ont prononcé la condamnation des sept hommes et d’une femme, jugés pour une série de cambriolages, commis entre la fin de l’année 2018 et l’été 2019, alors que le footballeur camerounais évoluait encore au Paris Saint-Germain.
      Présenté par la police et la justice comme le meneur de ce gang structuré, Mohamed S., alias « Le Chat », et Abdelaziz G., surnommé « Bidou », ont écopé de six ans de prison ferme. Le premier a été relaxé pour le vol commis chez l’attaquant camerounais, en novembre 2018, mais condamné pour les six autres qui lui étaient reprochés, dont celui perpétré dans l’hôtel particulier de Thiago Silva dans le XVIe arrondissement.

    • Fait divers : cambriolage du domicile de la mère d’Allan Nyom

      Le Parisien - 10h00

      Montres, maroquinerie de luxe, liquide… C’est un butin estimé à 100 000 euros (plus de 65,5 millions FCFA) qui a été emporté lors d’un cambriolage, dans la nuit du dimanche 27 juin, au domicile de la mère de l’international camerounais Allan Nyom à Corbeil-Essonnes, dans le sud-est de Paris (France), rapporte Le Parisien. Absente au moment des faits, la victime a constaté vers 23h (heures locales) que son domicile a «été visité par effraction» et a appelé la police, selon la même source.
      La vidéosurveillance de sa maison a permis d’identifier un suspect : son conjoint. Selon le journal, ce dernier, « potentiellement au fait des effets personnels coûteux » de la mère du footballeur camerounais, a été reconnu comme étant présent sur les lieux au moment du cambriolage. Le couple était sur le point de se séparer, apprend-on. Une enquête a été ouverte par le parquet d’Evry-Courcouronnes.
      Cet incident intervient alors qu’Allan Nyom est convoité par le club turc de première division Göztepe. Le latéral droit de 33 ans est en fin de contrat (depuis le 30 juin) avec le club espagnol Getafe qu’il a rejoint en 2019, en provenance de West Bromwich en Angleterre). Le joueur a récemment mis fin à sa carrière avec l’équipe nationale du Cameroun après avoir joué 17 matchs avec les Lions indomptables.

    • jeudi 01 juillet
    • Cameroun : le nouveau « Train express » est entré en service

      gazeti-237.com - 18h14

      Il a effectivement quitté la gare centrale de Douala Bessengue ce jeudi matin à destination de Yaoundé. Un voyage inaugural avec à bord, des voyageurs lambda et des personnalités invitées par Camrail, l’entreprise de transport ferroviaire au Cameroun. Ainsi, après une interruption de cinq ans à cause d’un déraillement mortel, les voyages par train rapide ont repris ce jeudi 1er juillet 2021 sur le trajet Douala – Yaoundé avec des arrêts dans les gars d’Edéa, de Messondo, d’Eseka, de Makak et de Ngoumou. Désormais, les départs de Douala sont prévus tous les jours à 6h00 et départs de Yaoundé à 14h30.

    • Match amical-Football féminin U20: Cameroun-Maroc prévu les 4 et 8 juillet

      Journal du Cameroun - 16h36

      Dans le cadre de la préparation des éliminatoires de la Coupe du monde, féminine U20 qui se disputera au Costa Rica du 10 au 28 août 2022, les équipes juniors du Cameroun et du Maroc vont s’affronter en match amical les 4 et 8 juillet 2021, à Yaoundé. Après, elles devront braver les épreuves éliminatoires qui débutent dès le mois d’août 2021.
      Ce match permettra au nouveau staff des Lionnes juniors une belle revue d’effectif. L’équipe camerounaise n’ayant pas disputé le moindre match depuis les derniers Jeux africains au Maroc, en 2019. Entre de temps son staff technique a été renouvelé. Charles Kamdem a été remplacé par Mike Ndoumou, précédemment entraîneur adjointe des U17.

    • Coupes africaines interclubs : le Cameroun demande un sursis pour l’enregistrement de ses clubs

      Cameroon tribune - 13h00

      Une requête a été adressé par la Fecafoot à la Caf afin de proroger ledit délai et de terminer le championnat d’élite dans la première semaine d’un mois d’août. Hier 30 juin 2021, était en principe la date limite pour les associations membres de la Confédération africaine de football (Caf) pour enregistrer leurs représentants dans les compétitions africaines interclubs. Une formalité impossible à remplir, du moins sur le plan purement sportif par le Cameroun. Ceci au regard de la situation actuelle de blocus dans le football professionnel.
      Les clubs se disant au bord de l’asphyxie pour certains, réclament le soutien financier de l’Etat et celui de la Fecafoot à travers le fonds Covid-19. Une piqure financière qui conditionne la poursuite de la phase retour des championnats professionnels. Cependant à la Fecafoot, l’optimisme reste de mise relativement au retour du football dans les stades. Ainsi, on apprend qu’une requête formulée lundi dernier par la Fecafoot a été adressée à la Caf. L’instance fédérale camerounaise sollicite une prorogation du délai d’enregistrement des clubs camerounais à la Ligue des champions et à la Coupe de la Confédération.

    • Récompense : les Lionnes indomptables de handball décorées

      Journal du Cameroun - 11h25

      L’équipe nationale de handball féminine a reçu ce 30 juin, les honneurs de la nation. Les Lionnes indomptables ainsi que les membres du staff technique, médical et administratif ont été faits Chevalier du mérite sportif par le ministre des Sports et de l’Éducation physique, Narcisse Mouelle Kombi.
      Les joueuses ont été décorées en raison de leur bon parcours lors de la Coupe d’Afrique des nations de handball qui s’est tenue au Cameroun du 8 au 18 juin dernier. Arrivé deuxième derrière l’Angola, le Cameroun a au passage décroché un ticket pour la coupe du monde de la discipline qui se tiendra en Espagne au mois de décembre prochain.
      « Au cours de la Coupe d’Afrique des nations les lionnes indomptables ont fait montre de patriotisme, de combativité, de bravoure, d’abnégation et de dépassement de soi en remportant la médaille d’argent (…) les prestations honorables de nos sportifs et athlètes sont toujours appréciées et récompensées à leur juste valeur. Au-delà des primes, elles s’accompagnent de récompenses symboliques et honorifiques », a expliqué le ministre en charge des Sports.

    • mercredi 30 juin
    • Maurice Kamto à l’Université de Yaoundé II

      gazeti-237.com - 19h15

      Un communiqué du doyen de la faculté des Sciences juridiques et politiques de cette institution publique située dans l’arrondissement de Soa, fait savoir que l’homme politique et célèbre Professeur de droit est le président du jury d’une soutenance de thèse qui aura lieu demain jeudi 1er juillet 2021 à partir de 9h à la salle de la Faculté des Sciences juridiques et politiques. Les travaux de Gabriel Magloire Mvogo, le candidat au Doctorat Ph.D en Droit public, sont placés sous le thème « La constitution et l’indépendance du juge constitutionnel en droit positif camerounais ».

    • Fait divers : un homme coupe le pied de sa femme pour la nourriture

      gazeti-237.com - 19h08

      La jeune Lysette Sabine Akono a la jambe amputée depuis la semaine dernière. Un acte de son mari qui s’est servi d’une machette pour la sale besogne. Et pour cause : De retour des travaux champêtres, sieur Jean Paulin Ndi Ngon n’a pas trouvé le reste de plat de spaghetti qu’il avait demandé à sa femme de conserver la veille pour lui. Un reste de repas que la femme a remis à leurs deux enfants qui pleuraient de famine. Le mari a été interpellé et est détenu à la prison principale de Mfou dans le département de la Mefou et Afamba, Région du Centre.

    • mardi 29 juin
    • Le Cameroun a besoin de 874 milliards FCFA pour desservir 9000 localités encore dans le noir

      stopblablacam.com - 18h48

      Le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, a révélé ce 28 juin aux députés que sur la base des études menées par les équipes locales de son département ministériel, « il faudra que l’État puisse mobiliser un montant d’environ 874 milliards FCFA » pour électrifier l’ensemble des 9000 localités rurales du pays qui ne le sont pas encore.
      Ce besoin est reparti par région ainsi qu’il suit : Nord, 267 milliards FCFA ; Centre, 104 milliards FCFA ; Adamaoua : 101 milliards FCFA ; Sud, 95 milliards ; Extrême-Nord, 90 milliards ; Nord-Ouest, 66 milliards ; Est : 66 milliards ; Littoral, 50 milliards ; Ouest, 45 milliards et Sud-Ouest ; 28 milliards FCFA.
      Pour trouver les financements nécessaires à l’électrification de ces localités, le ministre Gaston Eloundou Essomba avance que c’est le rôle du Fonds de développement du secteur de l’électricité, « qui est à sa première année d’existence avec une dotation de 7 milliards pour l’exercice 2021 ».

    • Prise en charge du VIH au Cameroun : le satisfecit de l’Onusida

      Cameroon tribune - 18h41

      Savina Ammassari représentante pays a témoigné la reconnaissance de son agence au gouvernement, vendredi dernier à Yaoundé lors de son échange avec le ministre de l’Economie. Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey a reçu en audience le vendredi 25 juin dernier, la directrice pays d’Onusida, Savina Ammassari. L’hôte du ministre a indiqué à la presse qu’elle était venue remercier le Minepat pour l’étroite collaboration entre le Cameroun et l’Onusida ces dernières années. Mais surtout, elle était là pour féliciter les résultats de la suppression de paiements des patients pour les services VIH/sida. C’est, d’après elle, une directive ministérielle adoptée par le ministère de la Santé publique en 2019 et entrée en vigueur en janvier 2020. « Nous avons travaillé ensemble avec le Minepat, le Minfi et le Minsanté pour réaliser cet objectif, dira-t-elle.

    • Cameroun : Ces pervers à l’assaut des jeunes commerçantes

      Lejourquotidien.info - 18h36

      La période des vacances est le moment propice où ces hommes aux esprits retors déploient leurs stratégies en longueur de journée. La toile est en émoi depuis quelques jours. Sur la place publique, les photos et vidéo d’une jeune fille en plein ébat sexuel ont été publiées. Les internautes s’indignent. Les personnes de toutes les couches sociales condamnent. Les abus et violences subis par les jeunes filles sont dénoncés. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Hors des réseaux sociaux, d’autres formes d’abus sont infligés à ces adolescentes. La période des vacances est propice aux prédateurs. En quête d’argent pour aider leurs parents pour le paiement de leurs frais de scolarité, les jeunes de tous les âges envahissent les rues. Tout y passe : arachides, maïs, bonbons…Des jeunes filles en occurrence qui exercent le petit commerce font face au quotidien aux clients mal intentionnés.

      La scène se déroule au quartier Fouda à Yaoundé. Des éclats de voix alertent les passants. Une jeune fille, la quinzaine d’âge et vendeuse d’arachides, réclame son plateau. Ses interlocuteurs, des employés d’une structure de la place, s’opposent à sa requête. Face à son insistance, un passant vient s’enquérir de la situation. « Ils ont confisqué mon plateau et refusent de me le remettre », explique-t-elle. Et de poursuivre : « ils ont acheté toute ma marchandise et demandent que je leur tienne compagnie toute la journée, le temps équivalent à celui de la vente habituelle de ma marchandise », fait-elle savoir.
      « Elle se balade parfois jusque dans la nuit sans vendre la totalité de ses arachides. Nous avons tout acheté alors, elle doit passer ce temps avec nous », tentent de justifier ces employés. Face à l’étonnement des passagers, la jeune fille révèle : « je ne veux pas restée avec eux. Certains clients veulent profiter de nous parce qu’ils ont acheté notre marchandise. Ils nous touchent bizarrement et si tu refuses, ils nous demandent de ne plus passer par là. » Ceux-ci consentent à la laisser partir à la suite des menaces d’un autre passager. « Pauvre petite fille ! ces pervers profitent de la naïveté des petites filles pour les tromper. C’est vraiment regrettable. Toutes n’ont pas la chance d’être secourues et d’autres cèdent et nous connaissons le résultat », déplore une dame, l’air dépité.

    • Cameroun : 5 receleurs de bons de caisse au Minfi écopent de lourdes peines

      Nouvelle expression - 18h31

      L’affaire Ministère public et Etat du Cameroun (Minfi) contre Eba Ndjana Natham et autres, après trois années de procédure, vient de connaître son dénouement. Le tribunal, hautement composé, et présidé par le Président Lagmago, en premier et dernier ressort, à l’unanimité des juges, a condamné les accusés ci-après nommés à des peines privatives. Il s’agit d’Eba Ndjana Nathan, conseiller de jeunesse et d’animation au ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique (Minjec), cerveau de l’affaire. Il écope de 15 ans de prison ferme. Son chef de réseau, Ambollé Simon Pierre, en service à la Trésorerie générale de Yaoundé, est condamné à 13 ans de prison ferme. Il était chargé d’établir de fausses cartes d’identité à leurs complices. Le tribunal a en outre condamné les nommés Idili Onam Thomas, Seleck Claudine Chanase et Moualé Elisabeth respectivement à 13 ans, 11 et 10 ans d’emprisonnement ferme.
      Un mandat d’incarcération leur a été décerné à l’audience pour l’exécution de leur peine. Le tribunal a ordonné l’application des déchéances de l’article 30 du Code pénal à leur encontre. Ils doivent restituer à l’Etat du Cameroun, chacun en ce qui le concerne, le montant détourné, soit un montant global de73 millions de francs. Les condamnés avaient 48h à compter du présent jugement, pour former pourvoi en cassation devant la Cour Suprême (Cf. article 472 du Code de procédure pénale). Le présent arrêt sera publié par le quotidien Cameroon Tribune à la diligence du Ministère public (l’accusation), aux frais des condamnés.

    • Cameroun : Joseph Chebongnkeng Kalabuse installé dans ses fonctions

      Journal du Cameroun - 18h26

      Peter Essoka quitte définitivement ses fonctions. Le Président sortant du Conseil national de la communication a officiellement passé le bâton de commandement à son successeur, Joseph Chebongnkeng Kalabubse ce mardi 29 juin 2021. Le nouveau Président du conseil national de la communication entame un mandat de 05 ans à la tête de l’organisme de régulation des médias au Cameroun. Journaliste principal et Pasteur, il a été installé par le chef du gouvernement, en présence du ministre de la communication, de la ministre des postes et télécommunications, du Directeur général de la CRTV. L’ancien Journaliste de la qui a été nommé le 04 juin dernier dit placé son mandat sous le signe de  » l’assainissement ». « Nous ne voulons pas de charlatans dans une profession aussi digne comme celui du journalisme qui mène à tout et que la société admire avec fierté » a-t-il déclaré face aux médias.

    • Cameroun : Rigobert Song, l’ancien capitaine des Lions indomptables de football, honoré au Mali

      gazeti-237.com - 18h18

      Dans le cadre de la 60e édition de la Coupe du Mali, Le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Construction Citoyenne, Mossa ATTAHER a offert un dîner à la Fédération Malienne de Football et à ses hôtes. Le premier vice-président de la CAF et président de la Fédération Sénégalaise de Football, Augustin Senghor, le président de la Fédération Nigérienne de Football, Hamidou Djibrilla Hima, et Rigobert Song ont tous reçu des cadeaux des mains du président de la FEMAFOOT, Mamoutou Touré « Bavieux » et du Ministre des sports Mossa Ag Attaher !!

    • Faits divers : Des adolescents malfaiteurs violent une septuagénaire devant son époux

      gazeti-237.com - 18h17

      « Des malfaiteurs cagoulés et usant d’armes blanches ont fait irruption dans le domicile d’un couple, sis au village Nguienstig, dans le département du Mbam et Inoubou, arrondissement d’Ombessa, Région du Centre. Ils exigeront au couple de leur remettre une somme de 2 millions de francs CFA, qu’il aurait en sa possession. Après de multiples fouilles infructueuses, ils se succéderont sur la dame de maison, âgée de 70 ans, pour assouvir des besoins coupables, sous le regard impuissant de son époux âgé de 81 ans. L’un des brigands, âgé de 17 ans, sera cependant reconnu par sa voix et interpellé le 26 juin 2021 par les éléments de la Brigade de Gendarmerie d’Ombessa. Son exploitation permettra l’interpellation de ses deux complices, respectivement âgés de 22 et de 26 ans. L’enquête ouverte à cet effet se poursuit au sein de l’unité de céans » relate une source de la gendarmerie nationale.

    • Cameroun : top départ aujourd’hui pour le CEP et FSLC

      Journal du Cameroun - 18h07

      Plus de 500 000 candidats démarrent l’examen par les épreuves de dictée-questions, ce mardi sur l’ensemble du territoire. Les candidats sont dispatchés dans 2031 sous centre pour le Certificat d’étude primaire et 708 sous-centres pour le First school living certificate. Certaines écoles ont consacré la journée d’hier à la remise des cartes d’identité scolaire aux candidats. Une pièce qui donne accès à la salle de composition. Dans chaque salle de classe, les numéros et les noms des candidats sont affichés. Les épreuves vont se dérouler mardi et mercredi. Demain 30 juin, ils vont composer en sciences, anglais, épreuve écrite d’EPS. Pour les oraux, les candidats seront évalués en chant, récit de langue anglaise pour les francophones et française pour les anglophones.

    • JO de Tokyo : Amougou Belinga offre 500 000 FCFA pour la préparation d’un boxeur

      - 10h56

      Albert Ayissi (69kg), qualifié pour les Jeux olympiques de Tokyo, et qui selon le journaliste Bony Philippe, se prépare dans des conditions difficiles, vient de bénéficier d’une aide de 500.000 FCFA. Offerte par le patron de médias Jean Pierre Amougou Belinga, PDG du Groupe l’Anecdote. Initialement prévus du 24 juillet au 9 août 2020, les Jeux olympiques doivent se tenir du 23 juillet au 8 août 2021.

    • lundi 28 juin
    • Cameroun : la crise anglophone et les attaques de Boko Haram aggravent les délestages

      InvestirauCameroun - 19h25

      Le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee) a révélé ce 28 juin à l’Assemblée nationale que le parc national actuel des supports pour le transport et la distribution de l’électricité est évalué à 1 300 000 poteaux en bois. Seulement, 60% de ce parc est vétuste, mais ne peut être renouvelé, « (…) étant entendu que les champs d’eucalyptus, qui se situent principalement dans la région du Nord-Ouest, sont difficiles d’accès en raison de l’insécurité qui règne, rendant de ce fait cette ressource rare », a expliqué Gaston Eloundou Essomba.
      « (…) Aussi, assiste-t-on à une chute régulière de ces poteaux du fait de leur vétusté, mais également des intempéries », informe le Minee, qui s’exprimait ainsi à la faveur d’une plénière spéciale à l’Assemblée nationale sur « la problématique de l’accès à l’électricité et à l’Eau ».
      Depuis 2017, les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont au centre d’un conflit armé alimenté par les milices qui revendiquent la sécession de ces régions. L’insécurité qui en découle plombe de nombreux secteurs d’activités, à l’instar de l’approvisionnement en poteaux en bois pour le transport et la distribution de l’électricité.

    • Cameroun : un nouveau diplomate pour gérer l’Ambassade des États-Unis d’Amérique à Yaoundé

      gazeti-237.com - 19h20

      Le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, a accordé dans ses services « une audience de courtoisie » au nouveau Chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade américaine à Yaoundé, l’Ambassadeur Alexander Laskaris, arrivé au Cameroun le 17 juin 2021 suite au départ définitif de son prédécesseur Vernelle Trim Fitzpatrick.
      « Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur la coopération bilatérale entre le Cameroun et les États-Unis d’Amérique, notamment dans le domaine politique, sécuritaire, humanitaire, sanitaire et économique. Par ailleurs, il faut préciser que, l’audience s’inscrit dans le cadre d’une série des rencontres, de prise de contact et de civilités entamée par le diplomate américain, auprès des autorités camerounaises. En effet, S.E. Alexander Laskaris devra assurer la gestion des affaires courantes jusqu’à l’arrivée du nouvel Ambassadeur désigné des États-Unis au Cameroun » a expliqué une source au Minrex

    • Cameroun : l’hôpital de Mokolo manque de médecins spécialistes

      gazeti-237.com - 19h16

      Un petit tour et puis s’en va : Le Directeur de l’hôpital régional annexe de Mokolo, Dr Amadou Louac, a fait savoir au ministre de la Santé publique en visite de travail dans la région de l’Extrême-Nord, que sa formation hospitalière est en manque de médecins spécialistes. «Certains ont pris service et sont répartis aussitôt. Il s’agit du gynécologue, de l’interniste, et du radiologue. Il est également noté, le déficit en infirmiers diplômés d’Etat, en sages-femmes, et aides-soignantes. Au plan infrastructurel, les besoins se font sentir en bâtiments et en équipements. Pour y remédier, le Minsanté a instruit dans un délai d’une semaine de lui faire tenir des propositions en vue d’apporter des solutions durables aux problèmes soulevés » a rapporté la cellule de communication du ministère de la santé. Cependant, au sujet des équipements et le plateau technique, le Chef de district et le Directeur ont fait que l’hôpital bénéficie depuis peu d’une nouvelle ambulance médicalisée, d’une centrale d’énergie thermique/solaire (pour pallier les coupures récurrentes d’énergie électrique), des extracteurs d’oxygène et des respirateurs.

    • samedi 26 juin
    • Les recettes fiscales au Cameroun en hausse de 50 milliards de FCFA

      investiraucameroun - 23h50

      Selon le directeur général des Impôts, Modeste Mopa Fatoing (photo), les recettes fiscales collectées au Cameroun entre janvier et mai 2021 culminent à 845 milliards de FCFA. Cette cagnotte est en hausse de 50 milliards de FCFA, par rapport aux 795 milliards de FCFA collectés au cours de la même période en 2020.
      A en croire M. Mopa, cette augmentation est la conséquence des différentes réformes entreprises au sein de l’administration fiscale depuis quelques années. Ces réformes visent principalement à optimiser la collecte de l’impôt, au moyen notamment de la dématérialisation des procédures, de la déclaration jusqu’au paiement.
      « Nous avons beaucoup avancé. Les réformes sont bientôt achevées. Notre objectif au départ était de dématérialiser toutes les procédures fiscales, partant de l’enregistrement du contribuable au paiement des impôts, en passant par la déclaration des impôts (…) Aujourd’hui, tout est complètement fait en ligne au niveau des grandes, des moyennes, des petites et des micros entreprises des chefs lieu des régions. Il est possible de s’enregistrer à partir de son téléphone ou de son ordinateur, et de payer l’impôt sans se rapprocher de l’administration fiscale. Car, il n’y a plus de caisse au niveau de l’administration des impôts. Même les différentes attestations fiscales s’acquièrent désormais en

    • UBA Cameroun finance l’extension de l’université de Douala, à hauteur de plus de 2 milliards de FCFA

      investiraucameroun - 23h49

      Le 22 juin 2021, le recteur de l’Université de Douala, le Pr Magloire Ondoa, et Jude Anele, tout nouvel administrateur directeur général (ADG) de la filiale au Cameroun du banquier nigérian UBA, ont signé une convention de crédit d’un montant de 2,08 milliards de FCFA, apprend-on officiellement. Ce financement servira à l’extension de l’université de Douala, à travers la construction de trois nouveaux bâtiments.
      « UBA croit fermement en un système universitaire solide au Cameroun, en particulier, et en Afrique, en général. C’est pourquoi UBA s’engage à améliorer le cadre de l’Université de Douala. Car, nous restons convaincus que l’université fait partie du développement d’un pays », a confié Jude Anele. Le crédit octroyé à l’Université de Douala par UBA est assorti d’un taux d’intérêt de 8% et d’un différé d’un an.

    • vendredi 25 juin
    • Douala : des bandits arrêtés à Bonamoussadi avec une Kalachnikov

      Cameroon tribune - 17h40

      Le Bureau de lutte contre la grande criminalité de la 2e Région de gendarmerie a appréhendé, il y a quelques jours, sur un trio suspects, et saisi un fusil d’assaut AK 47 (le célèbre Kalachnikov) en leur possession. Les concernés trois jeunes de 26, 24 et 22 ans, avaient été surpris en flagrant délit de cambriolage dans un domicile à Bonamoussadi (dans l’arrondissement de Douala IV) par les riverains. Alors qu’ils tendaient de s’enfuir, ils ont été pris en chasse par des conducteurs de motos-taxis, qui finiront par les rattraper. Une aide que les forces de l’ordre ont appréciée-invitant les populations à toujours collaborer dans la traque contre les malfrats, d’une façon ou d’une autre.

    • Fait divers : elle reçoit 20 coups de couteaux

      Cameroon tribune - 17h39

      La nommée Edith Flore Gbate, de nationalité centrafricaine, a été retrouvée sans vie, le corps violement lacéré, dans son domicile, une chambre sis au quartier Akwa, dans la nuit de mardi à mercredi dernier. La découverte du cadavre mutilé gisant dans une mare de sang, a causé un vif émoi chez les proches de la défunte venu la voir mercredi dernier, après des coups de fils infructueux à elle passés la nuit précédente. Le proche qui a par ailleurs trouvé la chambre de Flore ouverte aussitôt donné l’alerte, d’abord au niveau du consulat de la RCA à Douala. La gendarmerie saisie par la suite, a ouvert une enquête dont les premiers éléments ont permis d’établir que la victime avait reçu 20 coups de coteaux.

Page 3 sur 11812345...102030...Dernière page »
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Cameroun et recevez gratuitement toute l’actualité

SondageSorry, there are no polls available at the moment.