Linfo en continu

    • lundi 18 avril
    • Violences en Suède : 40 blessés après une «tournée» pour brûler le Coran

      Le Figaro - 20h27

      La police suédoise a porté lundi à 40 blessés, dont 26 policiers, le bilan des graves violences survenues dans plusieurs villes du pays dans le sillage d’une «tournée» d’un groupe d’extrême droite voulant brûler le Coran.

      La gestion de cette tournée anti-islam a également suscité la condamnation de plusieurs pays musulmans: après l’Irak et l’Arabie Saoudite, la diplomatie turque a déploré lundi «l’hésitation à empêcher des actes provocateurs et islamophobes (…) sous couvert de liberté d’expression», tandis qu’une manifestation a eu lieu devant l’ambassade de Suède en Iran.

      Aux cris d’«Allahu Akbar» (Dieu est grand), de premières contre-manifestations contre la venue en Suède du chef du parti danois anti-islam «Ligne dure», Rasmus Paludan, avaient dégénéré jeudi en violences contre la police, dans des quartiers à forte communauté musulmane des villes suédoises de Norrköping et Linköping.

    • Guerre en Ukraine : Zelensky espère obtenir bientôt le statut de candidat à l’UE

      Rfi.fr - 20h18

      Au 54e jour de l’invasion russe en Ukraine, les regards se portent toujours vers l’est du pays, où l’armée russe concentre ses efforts dans le Donbass et notamment dans la ville assiégée de Marioupol. La ville de Lviv, relativement épargnée par les combats jusqu’à maintenant, a été visée par cinq tirs « puissants » de missiles faisant au moins sept morts au moins et onze blessés. Pendant ce temps, le président Vladimir Poutine soutient que les sanctions visant la Russie affaiblissaient l’Occident.

    • mercredi 13 avril
    • Côte d’Ivoire : le Premier ministre démissionne

      - 14h59

      « Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a déclaré ce mercredi 13 avril 2022 au cours d’un Conseil des ministres, accepter la démission du Premier ministre, Patrick Achi, et de l’ensemble du gouvernement. Un nouveau gouvernement est annoncé pour la semaine prochaine », lit-on sur Camerron Tribune Online.

    • Ukraine : le chancelier allemand à Kiev pour livrer des armes lourdes

      Le Point - 10h21

      Le chancelier allemand, Olaf Scholz, est attendu à Kiev pour des « décisions pratiques » comprenant la livraison d’armes lourdes. Objectif : soutenir l’Ukraine face à l’offensive russe. « Notre président attend le chancelier pour qu’il puisse prendre immédiatement des décisions pratiques, y compris la livraison d’armes », a déclaré Oleksiï Arestovitch, conseiller du président Volodymyr Zelensky, sur la chaîne publique allemande ZDF.

      En particulier, le sort de Marioupol et de la population à l’est du pays « dépend des armes allemandes que nous pouvons obtenir », mais qui ne viennent pas, souligne ce conseiller présidentiel. Il a toutefois noté les progrès de Berlin qui avait « commencé par le refus » pour en arriver à « la discussion de la fourniture d’armes lourdes ». Berlin livre déjà des armes défensives à l’Ukraine, mais Olaf Scholz est depuis plusieurs jours sous pression, au sein même de sa majorité, pour donner son feu vert à l’envoi de matériel offensif, notamment des blindés.

    • Fusillade dans le métro new-yorkais : la police est à la recherche d’un suspect

      Rfi.fr - 10h15

      La photo de l’homme recherché par la police tourne en boucle dans les médias et sur les réseaux sociaux. Pour le moment, les enquêteurs ne confirment pas qu’il s’agisse de l’auteur de la fusillade, mais il a loué un van dont la clé a été retrouvée dans le métro avec une arme et des chargeurs.

      « L’homme qui a loué cette camionnette à Philadelphie s’appelle Franck R. James. Il a 62 ans et dispose d’adresses dans le Wisconsin et à Philadelphie », a détaillé le chef enquêteur de la police de New York, James Essig.

    • Covid-19 à Shanghai: un fabricant d’iPhone suspend sa production

      Rfi.fr - 10h05

      Un important sous-traitant de la production d’iPhone, l’entreprise taïwanaise Pegatron, a indiqué, ce mardi 13 avril,  avoir suspendu ses opérations à Shanghai et dans une ville voisine, sur fond de flambée épidémique et de strictes restrictions aux déplacements. La capitale économique chinoise, peuplée de 25 millions de personnes, fait actuellement face à la pire poussée de Covid-19 depuis le début de l’épidémie. Les habitants sont pratiquement tous confinés chez eux depuis début avril, relate l’AFP.

    • Reddition de plus d’un millier de soldats ukrainiens à Marioupol, dit la Russie

      Rfi.fr - 10h02

      Plus d’un millier de soldats ukrainiens se sont rendus aux forces russes dans la ville de Marioupol, assiégée depuis des semaines, a déclaré, mercredi 13 avril, le ministère de la Défense russe. «Dans la ville de Marioupol, dans la zone de l’usine métallurgique Ilitch (…) 1026 militaires ukrainiens de la 36e brigade de marine ont volontairement déposé les armes et se sont rendus», a indiqué le ministère dans un communiqué repris par l’AFP.

    • Guerre en Ukraine : l’attaque de la gare de Kramatorsk a fait 52 morts, dont cinq enfants

      Le Figaro - 09h55

      Au moins 52 personnes ont été tuées vendredi 8 avril dans l’attaque au missile sur la gare de Kramatorsk dans l’est de l’Ukraine, d’où se déroulaient des évacuations de civils. Près d’une centaine de blessés ont été hospitalisés, a précisé sur la messagerie Telegram Pavlo Kyrylenko, le gouverneur de la région, pointant du doigt les «troupes d’occupation russes».

      Le patron de la compagnie ferroviaire ukrainienne Ukrzaliznytsia, Oleksandre Kamychine, avait plus tôt évoqué 30 morts et plus de 100 blessés, dénonçant sur sa chaîne Telegram une «frappe délibérée». Quatre voitures étaient brûlées devant la gare. L’intérieur et l’entrée de la gare étaient eux couverts de sang, de longues traces s’étendant par endroits sur le trottoir et des rangées de banc étant carbonisées. Sur le parvis devant la gare, les restes d’un missile étaient toujours visibles, sur lequel on pouvait lire en russe «Pour nos enfants».

    • mardi 12 avril
    • Présidentielle 2022 : Nicolas Sarkozy soutient Emmanuel Macron

      Rfi.fr - 18h28

      Valérie Pécresse avait attendu une parole de soutien de Nicolas Sarkozy avant le premier tour, en vain. L’ancien président de la République de droite vient de s’exprimer dans un « post » sur Facebook, et c’est pour annoncer qu’il votera pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle.

      Nicolas Sarkozy sort enfin de son silence assourdissant et prend position pour soutenir le candidat Macron, « le seul en situation d’agir », justifie l’ancien président de la République, pour qui « la fidélité aux valeurs de la droite républicaine et à notre culture de gouvernement doit nous conduire à répondre à l’appel au rassemblement d’Emmanuel Macron ».

    • dimanche 10 avril
    • Ukraine : l’attaque de la gare de Kramatorsk a fait 52 morts, dont cinq enfants

      Le Figaro - 21h52

      Au moins 52 personnes ont été tuées vendredi 8 avril dans l’attaque au missile sur la gare de Kramatorsk dans l’est de l’Ukraine, d’où se déroulaient des évacuations de civils. Près d’une centaine de blessés ont été hospitalisés, a précisé sur la messagerie Telegram Pavlo Kyrylenko, le gouverneur de la région, pointant du doigt les «troupes d’occupation russes».

      Le patron de la compagnie ferroviaire ukrainienne Ukrzaliznytsia, Oleksandre Kamychine, avait plus tôt évoqué 30 morts et plus de 100 blessés, dénonçant sur sa chaîne Telegram une «frappe délibérée». Quatre voitures étaient brûlées devant la gare. L’intérieur et l’entrée de la gare étaient eux couverts de sang, de longues traces s’étendant par endroits sur le trottoir et des rangées de banc étant carbonisées. Sur le parvis devant la gare, les restes d’un missile étaient toujours visibles, sur lequel on pouvait lire en russe «Pour nos enfants».

    • Tunisie: le président Kaïs Saïed décide d’indemniser les victimes de la révolution

      Rfi.fr - 21h49

      Comme souvent, le président tunisien aime jouer sur les symboles. Alors que son pays commémorait samedi 9 avril la fête dite des « martyrs » – en référence aux nationalistes tombés sous les balles françaises lors d’un soulèvement en 1938 –, Kaïs Saïed a décidé d’honorer avec eux d’autres victimes, celles de la révolution tunisienne qui débouche sur la chute de Ben Ali, en 2011.

      C’est un dossier qui traîne depuis des années et que suit Hatem Nafti, politologue : « Le plus gros problème a été de définir la liste des martyrs et surtout des blessés de la révolution. Cela a pris beaucoup de temps, la liste définitive a été publiée en 2020. Il y a eu pas mal d’allers-retours et c’est ce qui explique que ça ait mis autant de temps. »

    • Guinée: le président déchu Alpha Condé de retour à Conakry

      Rfi.fr - 21h47

      Sans tambour ni trompette, écrit notre correspondant à Conakry, Mouctar Bah. Alpha Condé a atterri vendredi en fin d’après-midi sur l’aéroport de Conakry en toute discrétion. Selon les autorités aéroportuaires guinéennes, l’ancien président se trouvait à bord d’un vol spécial affrété par ses hôtes émiratiens. D’après les sources sécuritaires guinéennes, il a ensuite pu rejoindre le domicile de son épouse, situé dans le quartier de l’Andrea, dans la proche banlieue de la capitale guinéenne.

      Son retour au pays a fait l’objet de tractations au plus haut niveau entre Conakry et Abou Dhabi car, selon une source diplomatique guinéenne, le président déchu ne souhaitait pas retourner en Guinée au terme de son séjour médical. Il s’est finalement plié à la décision des autorités émiratiennes qui lui ont signifié, selon les mêmes sources, la fin de son séjour.

    • Présidentielle 2022: un deuxième duel Macron-Le Pen bien différent du premier

      Rfi.fr - 21h43

      Emmanuel Macron affrontera Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle. L’annonce n’étonnera pas ceux qui restaient, des semaines durant, les yeux rivés sur les sondages, mais elle n’a pas du tout les mêmes implications qu’il y a cinq ans. L’un est devenu président de la République, l’autre a dû trouver une nouvelle stratégie pour revenir en force. En cinq ans, les deux adversaires ont louvoyé politiquement pour construire leur crédibilité, tout en évitant le plus possible de se ressembler. Aujourd’hui, l’écart des intentions de vote au second tour entre les deux candidats n’a jamais été aussi étroit et tout reste possible.

    • jeudi 07 avril
    • Mali : la justice militaire annonce ouvrir une enquête sur les évènements de Moura

      Le Point - 12h17

      La justice militaire malienne a annoncé mercredi soir l’ouverture d’investigations sur les récents évènements de Moura (centre), où des témoignages font état de l’exécution en masse de civils par des soldats maliens et des combattants étrangers.

      A la suite des « allégations d’exactions présumées commises sur des civils (…), des enquêtes ont été ouvertes par la gendarmerie nationale sur instructions du ministère de la Défense et des Anciens combattants pour mener des investigations approfondies afin de faire toute la lumière sur ces allégations », a écrit dans un communiqué le procureur auprès du tribunal militaire de Mopti, grande ville proche de Moura. Le procureur se rendra « très prochainement » sur place avec des enquêteurs et un médecin légiste, ajoute le communiqué.

    • Guerre en Ukraine : pour Poutine les massacres de Boutcha sont une « provocation grossière »

      AFP - 11h09

      Des obus et des roquettes s’abattaient mercredi à intervalles réguliers sur la ville industrielle de Severodonetsk, dans l’est de l’Ukraine, ont constaté à la mi-journée des journalistes de l’Agence France-Presse. Un bâtiment était en feu et de très rares civils étaient visibles dans les rues. Les habitants se risquaient à sortir quand les bombardements s’interrompaient quelques minutes, avant de courir se mettre à couvert quand les frappes reprenaient, ont vu des journalistes de l’Agence France-Presse.

      Severodonetsk, plus de 100 000 habitants avant la guerre, est la ville le plus à l’est tenue par l’armée ukrainienne, tout près de la ligne de front avec les territoires séparatistes prorusses. L’armée russe a dit ces derniers jours concentrer ses efforts sur l’est du pays, dont la région de Lougansk, où se trouve Severodonetsk. Un convoi humanitaire de l’ONU, composé de huit camions, a pu atteindre Severodonetsk mardi, apportant des rations alimentaires, de la farine et des couvertures pour quelque 17 000 personnes, ainsi que 4 générateurs électriques pour les hôpitaux de la ville.

    • L’Ukraine poursuit les évacuations de civils dans l’est, réclame « des armes »

      Le Point - 10h51

      Partez « le plus tôt possible ». Sous la menace d’une offensive russe d’envergure la population de l’est de l’Ukraine est appelée à évacuer ou « risquer la mort », alors que Kiev réclame à l’Otan « des armes, des armes et des armes, » pour se défendre.

      La Russie, accusée de crimes de guerre et d’exactions contre les civils dans les zones qu’elle a occupées, a de son côté été frappée par de nouvelles sanctions et fera face jeudi à l’ONU à un vote pour la suspendre du Conseil des droits de l’Homme.

      « Il faut se décider aussi vite que possible. La situation est très dégradée », a plaidé le gouverneur de la région de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, Serguiï Gaïdaï, annonçant sur Facebook la mise en place de « couloirs » pour évacuer jeudi les habitants de sept localités de cette région en partie occupée depuis 2014 par des séparatistes prorusses.

    • mercredi 06 avril
    • Ronald Koeman redeviendra sélectionneur des Pays-Bas après la Coupe du monde

      Lequipe.fr - 16h39

      Sélectionneur des Pays-Bas entre 2018 et 2020, Ronald Koeman est de retour. Sans poste depuis son limogeage du FC Barcelone en octobre 2021, Koeman va prendre les commandes de la sélection néerlandaise à partir de janvier 2023 a confirmé la Fédération dans un communiqué. L’ancien international néerlandais (78 sélections, 14 buts), âgé de 59 ans, va succéder à Louis van Gaal (70 ans), qui a récemment révélé souffrir d’un cancer de la prostate, juste après la Coupe du monde 2022 qui aura lieu en fin d’année au Qatar. Koeman a signé un contrat jusqu’à la Coupe du monde 2026.

    • Israël frappé par une vague d’attentats

      Le Figaro - 16h20

      Avec onze morts en trois attentats, Israël est confronté depuis une semaine à une nébuleuse terroriste aux nouvelles pratiques à l’intérieur de ses frontières. La menace est diffuse, les initiatives paraissent individuelles, les modes opératoires méthodiques. Si les deux premières attaques commises par des Palestiniens de nationalité israélienne sont influencées par l’idéologie de Daech, la troisième a été perpétrée mardi soir dans la banlieue de Tel-Aviv par un activiste palestinien originaire de la région de Jénine en Cisjordanie, fief de la mouvance armée nationaliste des Territoires occupés. Connus des services israéliens de police, tous sont passés sous les radars du renseignement.

    • Access Bank arrive au Cameroun

      Financial Afrik - 14h31

      Le groupe bancaire nigérian a annoncé avoir reçu de l’autorité monétaire nationale, « l’agrément permettant à Access Bank Plc d’exercer en tant que banque universelle sur le territoire camerounais ». Des assurances obtenues au terme d’une séance de travail entre le ministre des Finances Louis Paul Motaze et une délégation de cette banque conduite par la directrice générale d’Access Bank Cameroon, Ibukun Odegbaike. C’est la concrétisation d’un projet initié il y a deux ans lorsque cette institution bancaire a manifesté son intention de s’installer « pour la durée »

    • mardi 05 avril
    • FIFA : Platini a porté plainte contre Gianni Infantino

      www.sport.fr - 17h09

      Dans un communiqué publié ce mardi, l’ancien footballeur et président de l’UEFA Michel Platini a indiqué avoir déposé une plainte le 17 novembre dernier auprès du Procureur de la République de Paris contre le président de la FIFA, Gianni Infantino, pour « trafic d’influence actif ». Il a également ouvert la même procédure à l’encontre de l’ancien directeur des services juridiques de l’instance internationale, Marco Villiger, pour « complicité de trafic d’influence actif ».

      Suspendu en 2015 de toute activité liée au football pendant quatre ans, l’ancienne icône du football français a toujours crié au complot visant à l’écarter de la présidence de la FIFA, attribuée en 2016 à son numéro 2, Gianni Infantino.

    • Angela Merkel assume d’avoir refusé l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan

      Le Point - 13h39

      Vivement critiquée par le président ukrainien, l’ancienne chancelière est sortie de son silence pour défendre la décision qu’elle a prise en 2008. En 2008, Angela Merkel avait refusé d’engager le processus d’admission de l’Ukraine au sein de l’Otan. Lundi 4 avril, face aux critiques de l’actuel président Volodymyr Zelensky qui a regretté la « peur absurde » manifestée par certains dirigeants à l’époque, l’ex-chancelière a défendu son refus. L’ancienne responsable allemande, qui a quitté la politique fin 2021, affirme, dans une courte déclaration publiée par sa porte-parole, qu’elle « assume ses décisions du sommet de l’Otan de 2008 à Bucarest ».

      Dans un message vidéo dimanche soir, Volodymyr Zelensky avait critiqué le « refus caché », en 2008, de l’Otan d’accueillir l’Ukraine en son sein à cause de la « peur absurde de certains responsables politiques à l’égard » de Moscou. Ces derniers « pensaient qu’en rejetant l’Ukraine, ils pouvaient apaiser la Russie », a critiqué le président ukrainien. Volodymyr Zelensky a également suggéré à Angela Merkel, aujourd’hui sans fonction officielle, ainsi qu’à l’ancien président français Nicolas Sarkozy de se rendre à Boutcha, ville au nord-ouest de Kiev récemment reprise par les Ukrainiens, où de nombreux civils ont été tués. « J’invite Angela Merkel et Nicolas Sarkozy à visiter Boutcha et à voir à quoi la politique de concessions envers la Russie a abouti », a lancé Volodymyr Zelensky.

    • En Afrique, la lutte contre les «grandes tueuses» freinée par le Covid-19

      Le Monde Afrique - 13h19

      Le sida, la tuberculose, le paludisme et la rougeole montrent des signes inquiétants de reprise depuis l’apparition du premier cas de SARS-CoV-2, il y a deux ans. Les mesures prises pour endiguer la pandémie de Covid-19 en Afrique n’ont pas seulement éprouvé les fragiles services de santé du continent. Elles ont sérieusement freiné la lutte contre le VIH, la tuberculose, le paludisme et la rougeole, dont la prise en compte et les traitements ont marqué le pas depuis l’apparition du premier cas de SARS-CoV-2, il y a deux ans.

      « Un impact dévastateur » pour l’Onusida. La situation est d’autant plus grave que la stratégie décidée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de vacciner contre le Covid-19 70 % de la population mondiale d’ici à la fin de 2022 continue de prévaloir, absorbant une grande partie des efforts financiers des Etats africains et des bailleurs de fonds.

      Les répercussions se lisent sur les courbes épidémiologiques. L’Afrique concentre à elle seule 95 % de la charge mondiale de paludisme. Selon l’OMS, les bouleversements de la prévention et de la surveillance engendrés par le Covid-19 ont abouti en 2020 à une augmentation de 14 millions de cas palustres et à la mort de 47 000 personnes de plus qu’en 2019.

    • lundi 04 avril
    • Akinwumi Adesina invite les Émirats arabes unis à devenir membres de la BAD

      Agence Ecofin - 12h20

      Le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi A. Adesina, a achevé vendredi une visite officielle aux Émirats arabes unis. Cette visite de trois jours comprenait une série d’engagements à Dubaï et à Abu Dhabi.

      Son Altesse Sheikh Maktoum Bin Mohammed Al Maktoum, vice-dirigeant de Dubaï, vice-Premier ministre et ministre des Finances des Émirats arabes unis, et le président de la Banque africaine de développement ont discuté des opportunités stratégiques qui renforceraient les liens économiques entre les Émirats arabes unis, la Banque et l’Afrique.

      La visite, qui s’est déroulée parallèlement au Sommet mondial des gouvernements durant les derniers jours de l’Expo 2020 de Dubaï – a permis d’explorer des partenariats potentiels pour des investissements stratégiques en Afrique entre le Groupe de la Banque africaine de développement et les Émirats arabes unis, dans les domaines des énergies renouvelables, de l’agriculture et de la production alimentaire.

       

    • Sénégal : Macky Sall appelle à la mobilisation générale face à la flambée des prix alimentaires

      Rfi.fr - 09h29

      Le président sénégalais s’est adressé à la nation à la veille du 62e anniversaire de l’indépendance du pays. Alors que les musulmans ont entamé ce dimanche 3 avril le ramadan et que les chrétiens sont en plein carême, le chef de l’État a insisté sur les enjeux du prix des denrées et de l’autosuffisance alimentaire.

      Après deux ans sans célébration pour cause de Covid-19, une cérémonie de prise d’armes suivie d’un défilé militaire « petit format » à la place de l’Indépendance commémorera ce lundi 4 avril le 62e anniversaire du Sénégal. Mais le discours du président Macky Sall était surtout un appel au rassemblement, dans un contexte d’augmentation des prix liée à la guerre en Ukraine.

      « Considérant le risque élevé de pénurie et de flambée des prix en raison de la crise mondiale, j’appelle à une mobilisation générale pour accroitre et valoriser davantage nos produits agricoles, d’élevage et de pêche », a-t-il déclaré.

      Le président sénégalais a également détaillé avoir baissé les prix des denrées de première nécessité et augmenté la subvention du riz local pour aider les ménages. « Mais, pour être à l’abri des aléas de la conjoncture internationale, nous devons faire preuve de résilience en gagnant au plus vite la bataille de la souveraineté alimentaire. Ce sont des investissements massifs que l’état continue de consacrer à la modernisation et à la diversification des secteurs de l’élevage, de la pêche et de l’agriculture. Relever le défi de l’autosuffisance alimentaire, c’est aussi facilité les échanges entre les zones de production et les marchés. »

      Alors que cette fête d’indépendance a pour thème les forces de défense et de sécurité et la résilience nationale, Macky Sall a aussi insisté sur la poursuite du « programme de renforcement des capacités opérationnelles de l’armée » afin qu’elle soit prête à assurer la défense du territoire national « dans un contexte mondial agité et incertain. »

    • Soudan du Sud: Kiir et Machar scellent une « étape importante » vers la paix

      Le Point - 09h17

      Les dirigeants ennemis du Soudan du Sud se sont engagés dimanche sur une disposition militaire clé du fragile accord de paix de 2018, après une médiation du Soudan voisin dans ce pays ravagé par des années de guerre civile.

      Le président Salva Kiir et le vice-président Riek Machar ont accepté de former un commandement unifié des forces armées, l’une des nombreuses questions non résolues qui bloquent la mise en oeuvre du pacte de 2018 visant à mettre fin à cinq ans de guerre meurtrière, a constaté un journaliste de l’AFP.

      « La paix est une question de sécurité et aujourd’hui nous avons (atteint) une étape importante », a déclaré Martin Abucha, qui a signé l’accord au nom du parti d’opposition de M. Machar, le SPLM/A-IO.

      Le ministre des Affaires présidentielles, Barnaba Marial Benjamin, a salué l’accord comme une « étape nécessaire (…) qui ouvre la voie à un gouvernement stable de la République du Soudan du Sud ».

      L’accord prévoit également la cessation des hostilités, l’arrêt de la « propagande » qui attise les tensions, les deux camps s’engageant à cesser d’encourager les défections chez l’autre, selon le porte-parole de M. Machar, Puok Both Baluang.

      Les Sud-Soudanais attendent avec impatience de voir si ces engagements seront mis en oeuvre sur le terrain, car de nombreux accords ont échoué par le passé, entraînant de nouveaux cycles de violences.

    • Tunisie : le ramadan de tous les dangers

      Le Point - 09h12

      Assemblée dissoute, députés accusés de « complot contre l’État », pénuries et inflation en hausse : la crise est multidimensionnelle. Expliquer la complexité de la situation politique en Tunisie exigerait un numéro complet du Point avec un wagon de suppléments à dos carrés adossés à une kyrielle de Que sais-je en petits caractères. Pour faire simple, la situation peut se résumer ainsi ? « Y aura-t-il du pain subventionné pour l’iftar ? » « Y aura-t-il assez de baguettes à 190 millimes pour permettre à chacun de se nourrir ? » Cette question aurait paru choquante il y a peu, elle appartient désormais à la vie de chaque jour. Elle est devenue une question existentielle pour la démocratie mise entre parenthèses depuis le 25 juillet. On ne se pose plus la question du progrès, d’une société meilleure, mais celle du pain. De la bouffe de base pas d’un produit importé de France à dix-huit dinars en vente chez Carrefour.

    • vendredi 01 avril
    • Niger: le chef d’état-major des forces armées françaises en visite à la frontière malienne

      RFI - 15h35

      C’est la troisième fois que le chef d’état-major des armées françaises, le général Thierry Burkhard séjourne au Niger. À quelques jours du vote par l’Assemblée nationale nigérienne d’un document sur la coopération militaire entre Barkhane et les forces armées nigériennes, il était ce jeudi 31 mars 2022 à Ouallam, un camp des forces spéciales nigériennes, non loin de la frontière malienne ou soldats nigériens et français mènent des opérations antiterroristes conjointes.

       

    • Kenya : la Cour suprême invalide le projet de réforme constitutionnelle du président Kenyatta

      Rfi.fr - 10h17

      La Cour suprême du Kenya a, à son tour, jugé illégale ce jeudi 31 mars le processus de révision constitutionnelle porté depuis 2017 par le président kényan Uhuru Kenyatta, qui visait notamment à créer un poste de Premier ministre et à augmenter le nombre de circonscriptions parlementaires.

      La Cour suprême du Kenya a invalidé ce jeudi un processus de révision constitutionnelle initié par le président Uhuru Kenyatta, mettant un coup d’arrêt à ses projets à quatre mois d’élections présidentielle et législatives à forts enjeux.

      Avec cette réforme qu’ils ont portée depuis 2018, Kenyatta et ses alliés ambitionnaient notamment de créer un poste de Premier ministre, de leader de l’opposition, deux de vice-Premiers ministres ainsi que de nouveaux postes au sein de l’exécutif, rapporte notre correspondante à Nairobi, Florence Morice. Un projet qui aurait été la plus importante modification du système politique kényan depuis l’introduction d’une nouvelle Constitution en 2010.

      C’est dans une salle d’audience bondée que les sept juges de la Cour suprême ont rendu leur verdict. Six d’entre eux confirment que le projet de réforme défendu par Uhuru Kenyatta était bien illégal, au motif que la loi kényane n’autorise pas un président en exercice à initier et promouvoir un référendum populaire pour amender la Constitution.

    • jeudi 31 mars
    • Guerre en Ukraine: la Russie interdit son territoire aux dirigeants de l’UE

      Rfi.fr - 18h14

      Le gouvernement ukrainien s’efforce toujours d’organiser des évacuations depuis Marioupol, port stratégique du sud-est de l’Ukraine, sur la mer d’Azov, assiégé et pilonné sans relâche depuis la fin février par les forces russes et où 160 000 civils seraient toujours bloqués.

      Les pourparlers russo-ukrainiens reprendront le 1er avril. Moscou a déclaré mercredi ne rien voir de « prometteur » dans ces négociations, après les avoir pourtant qualifiées la veille de « significatives » et s’être engagé à réduire « radicalement » son activité militaire dans les régions de Kiev et Tchernihiv.

      Les forces russes « ne se retirent pas, mais se repositionnent » en Ukraine et l’Otan s’attend à des « offensives supplémentaires » de la part de Moscou, a déclaré jeudi le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg. Selon lui, la Russie « essaie de renforcer son offensive sur la région du Donbass » et « maintient la pression sur Kiev et d’autres villes ».

      Les autorités ont lancé des poursuites contre un élu de la ville d’Omsk, dans le sud de la Russie, qu’elles accusent d’avoir partagé de « fausses informations » sur l’action de l’armée en Ukraine, ont rapporté les médias. Dmitri Petrenko, élu communiste au sein du conseil municipal d’Omsk, a été assigné à résidence de 22h à 06h et a interdiction d’utiliser internet sans une permission écrite des autorités jusqu’à fin mai, selon les agences de presse russes.

      Les autorités lui reprochent d’avoir partagé sur son compte Telegram de « fausses informations » sur « la destruction d’infrastructures civiles » par l’armée russe en Ukraine, ont rapporté les agences, citant les autorités judiciaires. En vertu d’une récente loi punissant les « fausses informations » discréditant l’armée russe, il risque jusqu’à 10 ans de prison et cinq millions de roubles (environ 50 000 euros) d’amende, selon la même source. Ce texte prévoit des peines pouvant aller jusqu’à 15 ans d’emprisonnement si ces « fausses informations » entraînent des « conséquences graves ».

    • Guerre en Ukraine : les Russes commencent à se retirer du site de Tchernobyl

      Le Point - 18h04

      Le ministère russe de la Défense a annoncé mercredi soir l’instauration d’un cessez-le-feu local, à partir de 10 heures jeudi dans le port assiégé ukrainien de Marioupol afin d’évacuer des civils. Jeudi matin, la vice-Première ministre ukrainienne a annoncé envoyer 45 bus pour tenter d’évacuer les civils de Marioupol.
      Une rencontre entre Poutine et Zelensky prochainement ? « Il pourrait y avoir une réunion à plus haut niveau, au moins entre les ministres », a assuré le ministre turc Mevlüt Cavusoglu, après les pourparlers à Istanbul.

      Les forces russes commencent à se retirer du site nucléaire de Tchernobyl, dont elles avaient pris le contrôle dès le premier jour de l’invasion de l’Ukraine le 24 février, a indiqué un haut responsable du Pentagone. L’armée russe a également commencé à se retirer de l’aéroport de Gostomel, au nord-ouest de Kiev.

      Les autorités ukrainiennes ont accusé les forces russes d’avoir tiré mercredi des obus au phosphore sur la petite ville de Marinka, dans l’est de l’Ukraine.

Page 3 sur 9412345...102030...Dernière page »
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Cameroun et recevez gratuitement toute l’actualité

SondageSorry, there are no polls available at the moment.