Linfo en continu

    • lundi 18 juillet
    • Soudan: les manifestants accusent le pouvoir d’attiser les violences tribales

      Rfi.fr - 17h35

      Les manifestants soudanais se sont de nouveau donnés rendez-vous dans les rues de Khartoum et des principales villes du pays ce dimanche 17 juillet. Comme à chaque marche, depuis des mois, ils ont été dispersés par des tirs de grenades lacrymogènes. En plus de leurs revendications habituelles demandant le départ des militaires au pouvoir, les manifestants se sont cette fois saisis du problème des violences tribales qui ont fait des centaines de morts depuis le début de l’année, à travers tout le pays.

    • Au Ghana, les premiers cas du virulent virus Marburg sont confirmés

      Rfi.fr - 17h31

      Le Ghana est en état d’alerte après la découverte, en début du mois de juillet, de deux cas suspects du virus Marburg, une fièvre hémorragique presque aussi mortelle qu’Ebola. Des échantillons avaient été envoyés à l’institut Pasteur de Dakar pour des examens supplémentaires et les résultats ont été corroborés, selon un communiqué des autorités ghanéennes, ce dimanche

    • RDC: deux journalistes dont un Américain arrêtés par les services de renseignement

      - 17h29

      Sur son accréditation signée le 16 juin 2022 par le ministre congolais de la communication et des médias, le journaliste Nicolas Niarchos était autorisé de tourner des séries de reportages sur la conservation de la nature, l’économie et la culture.

      Il a été arrêté mercredi en même temps que son fixeur, un journaliste congolais du nom de Joseph Kazadi Kamuanga. Selon les témoins, l’arrestation s’est déroulée dans un restaurant de la banlieue de Lubumbashi pendant que Nicolas Niarchos menait des interviews avec des hommes que certaines sources identifient aux miliciens Bakata Katanga. Selon la société civile locale, ces interviews entraient dans le cadre d’une série de reportages avec différents acteurs impliqués dans la gouvernance minière dans cette partie du pays.

       

    • mardi 12 juillet
    • Bénin: démission du président de la Cour constitutionnelle, Me Joseph Djogbenou

      Rfi.fr - 15h47

      Il s’agit de l’ancien avocat personnel de Patrice Talon. Un communiqué du secrétaire général de l’institution confirme cette démission sans en donner les raisons. Toutefois, les observateurs estiment qu’il ne s’agit pas d’un limogeage ni d’un divorce avec le chef de l’État béninois. Il se murmure que Me Djogbenou va jouer bientôt un rôle politique. Le Bénin organise des élections législatives le 8 janvier 2023.

    • France : le nombre d’infirmières en activité fortement surestimé

      Le Point - 15h42

      La France comptait 127 000 infirmières de moins qu’annoncé début 2021, une « forte révision » due à une mauvaise prise en compte des départs en retraite jusqu’à cette date, a indiqué, lundi, le ministère de la Santé. Les listes n’étaient pas à jour. Pis, leur « qualité s’est nettement dégradée au cours des dix dernières années », entraînant « une surestimation des effectifs en activité », relève la Direction des statistiques (Drees) dans un communiqué.

      La Drees a donc fait le choix de ne prendre en compte que les soignantes n’ayant pas atteint l’âge légal de départ en retraite, donc « de moins de 62 ans ». Cette restriction « conduit à réviser fortement à la baisse les effectifs totaux » : au lieu des 764 000 infirmières annoncées au 1er janvier 2021, on en dénombre désormais 637 000, soit 17 % de moins.

    • Au Congo-Brazzaville, des scrutins boudés par les électeurs

      Le Monde Afrique - 15h27

      Plusieurs opposants avaient appelé au boycott des élections législatives et locales, organisées selon eux « dans l’irrespect total de la loi ». Les élections législatives et locales organisées dimanche 10 juillet au Congo Brazzaville   n’ont guère mobilisé les électeurs, appelés au boycott par certains opposants et convaincus que le parti au pouvoir conservera sa mainmise sur les deux chambres du Parlement, ont constaté des journalistes de l’AFP.

      Dans le bureau numéro 1 de l’école Nganga-Edouard, dans le centre de Brazzaville, à peine 100 électeurs sur 680 inscrits avaient glissé leur bulletin dans l’urne à la clôture du vote, fixée à 18 heures. Dans un bureau de l’école Nkeoua-Joseph, dans la première circonscription de Bacongo (deuxième arrondissement de la capitale), seuls 176 étaient venus voter, sur 986 inscrits. A Gamboma, dans le centre du pays, les responsables disaient avoir enregistré 138 votants sur 500 inscrits.

    • Attentats du 13-Novembre en France: les condamnés n’ont pas fait appel

      Rfi.fr - 09h22

      Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour son rôle dans les attentats du 13 novembre 2015 en France, Salah Abdeslam n’a pas fait appel de sa condamnation, a annoncé mardi à l’AFP le procureur général de Paris, Rémy Heitz. « Aucun des vingt accusés n’a interjeté appel », a-t-il précisé également. La décision de la cour d’assises spéciale de Paris « a donc acquis aujourd’hui un caractère définitif et il n’y aura donc pas de procès en appel »

    • lundi 11 juillet
    • Burkina Faso : l’ex-président Blaise Compaoré a rejoint la Côte d’Ivoire

      Le Point - 17h30

      Certains appelaient à son arrestation pour respecter sa condamnation par contumace à la prison à perpétuité pour son rôle dans l’assassinat de Thomas Sankara. Blaise Compaoré « a quitté Ouagadougou samedi soir et a regagné Abidjan avec sa famille, notamment son épouse et sa fille », a indiqué une source gouvernementale, saluant ses « efforts pour le retour de la paix au Burkina ».

      L’ex-président du Burkina Faso a ainsi effectué un bref séjour dans son pays pour une rencontre d’anciens chefs de l’État avec le nouvel homme fort du pays, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba. Un avion de la République de Côte d’Ivoire « a décollé de la base aérienne » dans la soirée de samedi avec à son bord « la délégation de l’ancien président » Compaoré, a confirmé une source aéroportuaire.

    • Rfi.fr - 17h20

      Les soldats ivoiriens ont été arrêtés, dimanche 10 juillet 2022 en début d’après-midi, à l’aéroport de Bamako. Depuis, les messages alarmistes et même complotistes circulent sur les réseaux sociaux, les présentant comme des mercenaires lourdement armés venus déstabiliser le pays. Ces soldats appartiennent, en réalité, à l’armée régulière ivoirienne. Ils devaient sécuriser, selon l’armée ivoirienne, des sites de la Minusma, la Mission des Nations unies.

    • Santé : le nombre d’infirmières en activité fortement surestimé

      Le Point - 16h40

      Au lieu des 764 000 infirmières annoncées au 1er janvier 2021, on en dénombre désormais 637 000, soit 17 % de moins, selon le ministère de la Santé. La France comptait 127 000 infirmières de moins qu’annoncé début 2021, une « forte révision » due à une mauvaise prise en compte des départs en retraite jusqu’à cette date, a indiqué, lundi, le ministère de la Santé. Les listes n’étaient pas à jour. Pis, leur « qualité s’est nettement dégradée au cours des dix dernières années », entraînant « une surestimation des effectifs en activité », relève la Direction des statistiques (Drees) dans un communiqué.

    • vendredi 08 juillet
    • Covid-19 : la barre des 150.000 morts franchie en France

      Le Figaro - 17h50

      Clément Beaune qui réitère l’appel au port du masque dans les transports, forte hausse des cas de réinfections en France, le chef de l’opposition britannique exonéré après une enquête pour infraction aux restrictions anti-Covid … Le Figaro fait le point ce vendredi 08 juillet sur les dernières informations liées au Covid-19.

      La barre des 150.000 morts a été franchie en France ce vendredi, a annoncé Santé publique France. 74 morts sont à déplorer ce vendredi dans les hôpitaux français. La pression sur les hôpitaux continue également d’augmenter. 17.944 patients atteints du Covid-19 étaient hospitalisés ce vendredi, contre 17.719 la veille. Parmi eux, 1027 ont été admis dans les services de soins critiques, dont 126 lors des dernières 24 heures.

    • Les pèlerins prient sur le mont Arafat, point culminant du hajj

      Le Point - 17h37

      Les centaines de milliers de musulmans ont prié vendredi sur le mont Arafat, en Arabie saoudite, point culminant du hajj qui réunit sous une chaleur accablante le plus grand nombre de pèlerins depuis le début de la pandémie de Covid-19.

      En bus ou à pied et en scandant « Dieu, je suis là », les fidèles ont convergé depuis la vallée de Mina vers le Jabal al-Rahma (mont de la Miséricorde), là où le prophète Mahomet a prononcé selon la tradition son prêche d’adieu aux musulmans l’ayant accompagné pour le pèlerinage à la fin de sa vie.

      Des milliers d’entre eux se sont ensuite retrouvés à la mosquée de Namirah, à proximité, pour la prière de midi.

    • Shinzo Abe: le plus célèbre des Premiers ministres du Japon assassiné

      Rfi.fr - 17h28

      L’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, 67 ans, a succombé à ses blessures, ce vendredi 8 juillet, après avoir été touché par des tirs dans la ville de Nara, dans l’ouest de l’archipel, où il participait à la campagne des sénatoriales. Le pays du soleil levant perd en ce jour une figure tutélaire, pur produit de familles importantes de l’histoire moderne du Japon.

    • Angola: l’ancien président José Eduardo dos Santos est mort

      Rfi.fr - 13h54

      L’ancien président angolais, José Eduardo dos Santos, est mort ce vendredi 8 juillet 2022 en Espagne, à l’âge de 79 ans. « Le parrain », comme on le surnommait, a marqué l’Histoire de l’Angola depuis plusieurs décennies. « Il veut l’honneur, mais ne rend pas l’honneur ». Dans son dernier message public, sur son compte Instagram, sous une photographie où il se montre tête baissée, les lèvres serrées, l’air déçu et songeur, l’ex-président angolais José Eduardo dos Santos a ces quelques mots énigmatiques.

      Sans autre commentaire. Et surtout José Eduardo dos Santos laisse un faux doute planer sur ce « il » qui veut « l’honneur, mais ne rend pas l’honneur ». Ce « il », c’est bien sûr João Lourenço qui, depuis 2017, s’est lancé tambour battant dans une lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent. João Lourenço, comme une boule lancée dans un jeu de quilles qui s’appelle le clan dos Santos.

       

    • FIFA : Platini et Blatter acquittés

      maxifoot.fr - 11h22

      Une bonne nouvelle pour Michel Platini. Accusé « d’escroquerie, de gestion déloyale, d’abus de confiance, et de faux dans les titres » par rapport à un versement de la FIFA de 1,8 million d’euros, l’ancien président de l’UEFA a été officiellement acquitté par le tribunal pénal fédéral de Bellinzone ce vendredi.

      Le même verdict a d’ailleurs été prononcé pour l’ex-patron de la FIFA Sepp Blatter. Malgré les réquisitions du parquet, qui avait demandé mi-juin respectivement un an et huit mois de prison avec sursis pour les deux hommes, la justice suisse n’a donc prononcé aucune condamnation dans ce dossier. Reste désormais à connaître les intentions de Platini, qui a toujours clamé son innocence, pour la suite de sa carrière.

    • mercredi 06 juillet
    • Vingt-deux migrants maliens meurent au large des côtes libyennes

      Le Monde Afrique - 14h46

      Vingt-deux migrants maliens, dont trois enfants, sont morts noyés et de déshydratation au large des côtes libyennes. Ils faisaient partie d’un groupe de 83 migrants bloqués sur un navire en détresse. Après neuf jours en mer dans un canot pneumatique, 61 survivants ont été secourus par les garde-côtes libyens et ramenés à terre samedi, a annoncé l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), mardi 5 juillet.

      Les migrants avaient embarqué dans la ville libyenne de Zouara, près de la frontière tunisienne, sur un canot pneumatique, le 22 juin, a déclaré la porte-parole de l’OIM, Safa Msehli. « Le nombre total de survivants est de 61, dont la majorité vient du Mali », a-t-elle complété.

    • En Algérie, un 60ᵉ anniversaire entre apaisement et statu quo politique

      Le Monde Afrique - 14h20

      Le plus grand défilé militaire depuis l’indépendance, la plus importante distribution de logements jamais organisée dans le pays, l’émission d’une nouvelle pièce de monnaie de 200 dinars… et des gestes envers les détenus du mouvement de protestation du Hirak. Les autorités algériennes ont choisi de marquer les esprits pour la commémoration, le 5 juillet 2022, du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

      Les Algérois ressentent depuis plusieurs jours les effets des préparatifs du grand jour en raison de la fermeture à la circulation de la rocade nord de la capitale. Si certains expriment sur les réseaux sociaux leur irritation devant les désagréments causés par cette fermeture, beaucoup commentent avec fierté les vidéos des répétitions qui se déroulent en présence du public.

    • Le Maroc redémarre des centrales à gaz grâce à l’Espagne

      Le Monde Afrique - 14h15

      Le Maroc a annoncé, mardi 5 juillet, la remise en service de deux grandes centrales électriques grâce à du gaz naturel liquéfié (GNL) acheminé depuis l’Espagne via le gazoduc Maghreb Europe (GME), après la décision d’Alger de ne plus approvisionner le royaume en gaz.

      « Le royaume du Maroc assure son approvisionnement en gaz naturel en concluant des contrats d’achat de GNL sur le marché international et en utilisant les infrastructures gazières des opérateurs espagnols et le gazoduc Maghreb-Europe », selon un communiqué de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

    • L’Algérie annonce la réouverture de sa frontière avec la Tunisie

      Le Monde Afrique - 14h09

      L’Algérie, grande pourvoyeuse de touristes à la Tunisie, va rouvrir à la mi-juillet la frontière terrestre entre les deux pays, fermée depuis 2020 en raison du Covid-19, a annoncé le président algérien Abdelmadjid Tebboune mardi 5 juillet.

       « Nous avons pris une décision conjointe de rouvrir les frontières terrestres à compter du 15 juillet », a déclaré M. Tebboune à l’aéroport d’Alger aux côtés de son homologue tunisien Kaïs Saïed, qui s’apprêtait à quitter le pays après avoir assisté aux festivités marquant le 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

      Jusque-là, le trafic routier entre les deux pays se limitait au transport de marchandises.

    • PSG : Galtier, les mots forts d’Al-Khelaïfi

      maxifoot.fr - 11h08

      Nommé entraîneur du Paris Saint-Germain, Christophe Galtier a été présenté à la presse ce mardi. L’arrivée de l’ancien coach de Nice doit incarner le début d’un nouveau projet au PSG basé notamment sur une plus grande rigueur, comme l’a rappelé le président parisien Nasser Al-Khelaïfi.

      « On est très content que Christophe soit là. Pour nous, c’est très important que tout le monde respecte le règlement. Tout le monde doit être fier d’être là. Personne n’est au-dessus du club. Je suis le premier à défendre les joueurs, mais personne n’est au-dessus du club. Il y a des règles à suivre. Si les joueurs respectent les règles du club, pas de problèmes, sinon, pas de place pour eux au club », a insisté le dirigeant, qui avait récemment annoncé la « fin des paillettes » au PSG.

    • Espagne : Inaki Williams choisit le Ghana

      maxifoot.fr - 11h04

      Changement de nationalité sportive pour Iñaki Williams (28 ans). Six années après sa première et unique sélection avec l’équipe d’Espagne, l’attaquant de l’Athletic Bilbao a choisi de défendre les couleurs de la sélection nationale du Ghana, le pays d’origine de ses parents. Le Basque, qui n’a pas manqué un seul match de Liga lors des six dernières saisons, disputera donc la Coupe du monde au Qatar avec les Black Stars.

      Son frère, Nico Williams, mais également Callum Hudson-Odoi (Chelsea), Eddie Nketiah (Arsenal), Tariq Lamptey (Brighton) ou encore Ansgar Knauff (Dortmund) pourraient également rejoindre le quadruple champion d’Afrique.

    • lundi 04 juillet
    • France : Olivier Véran, retour en première ligne

      Le Point - 14h46

      Longtemps étiqueté « M. Covid », Olivier Véran, soutien de la première heure d’ Emmanuel Macron, va redevenir une figure familière pour les Français en tant que porte-parole du gouvernement.

      « Notre responsabilité, c’est de rendre audible notre action » et « j’ai à cœur de parler vrai, de parler juste », a lancé l’ex-socialiste, rompu aux plateaux télé et aux joutes avec les oppositions, lors de la passation lundi avec Olivia Grégoire.

      Son passage au ministère des Relations avec le Parlement, dans le gouvernement Borne I, a été bref. Il conserve le portefeuille du « Renouveau démocratique », comme ministre délégué auprès de la Première ministre.

      « La démocratie ne vivra plus seulement lors des grands scrutins électoraux », a-t-il aussi espéré lundi, en souhaitant « que l’exigence du dialogue et du consensus puisse irriguer ce quinquennat » et en se proclamant « porte-voix des Français ».

    • vendredi 01 juillet
    • Centrafrique: la pénurie de carburants provoque des tensions à Bangui

      RFI.fr - 18h09

      « Le dépôt aviation de Bangui Mpoko tombera en rupture complète de produit à partir du 2 juillet », selon le document qui a fuité sur les réseaux sociaux. Unhas avait déjà dû réduire les rotations de ses vols humanitaires il y a quelques jours.

      Plus de kérosène et des tensions également sur l’essence. Samedi dernier, la force onusienne indiquait avoir acheté du carburant au Soudan et au Soudan du Sud pour alimenter ses bases dans l’extrême nord-est du pays, afin d’assurer la continuité de ses activités.

      Une note interne a été diffusée aux équipes afin d’économiser le précieux liquide. La représentante du secrétaire général des Nations unies, le 22 juin, appelait même les membres du Conseil de sécurité à mobiliser tous les États membres pour assurer l’approvisionnement en carburant de la Minusca.

    • Au Sahel, l’opération Takuba est terminée

      Le Figaro - 17h55

      La fin de Takuba n’aura donné lieu ni à des adieux ni à une cérémonie particulière. La « task force » composée de forces spéciales européennes et constituée pour épauler les opérations de l’armée malienne a définitivement cessé ses activités jeudi. Depuis la décision, prise en février dernier, de retirer les forces françaises du Mali, elle avait déjà arrêté ses opérations « conjointes » avec les forces armées maliennes (Fama). Elle les poursuivait seule. Un peu plus de quatre mois plus tard, « il n’y a plus de militaires européens de Takuba au Mali », a annoncé vendredi l’état-major des armées.

    • Ukraine: autour de Lyssytchansk, « ça bombarde de jour comme de nuit »

      Le Point - 17h50

      Assise sur le rebord d’un immeuble de cinq étages en train de dénoyauter des cerises avec une mine de stylo, Lioudmila n’en peut plus de vivre dans la cave depuis trois mois à Siversk, à une vingtaine de kilomètres de Lyssytchansk, dans l’est de l’Ukraine.

      « Il y a trois mois, ils (les Russes) ont bombardé ici, maintenant c’est plus vers là-bas », dit-elle à l’AFP en montrant la petite route longeant l’immeuble, qui mène à Lyssytchansk, dernière grande ville que les forces russes cherchent à conquérir dans la région de Lougansk.

      « Ça bombarde de jour comme de nuit », hurle une femme qui refuse de décliner son identité, assise sur un banc sous un arbre au pied de l’immeuble. Puis elle se lève, prend son petit chariot avec deux grands bidons vides et va chercher de l’eau à la fontaine un peu plus loin.

    • mercredi 29 juin
    • Assaut du Capitole: Trump fragilisé par le témoignage accablant d’une proche collaboratrice

      Le Figaro - 17h18

      Un membre du cabinet de l’ancien président a décrit devant une commission d’enquête comment Trump, parfaitement informé de la situation, voulait rejoindre ses partisans armés en marche vers le Congrès. La commission d’enquête sur les évènements du 6 janvier 2021 a produit mardi après-midi un témoignage accablant pour Donald Trump et son entourage. Au cours d’une séance surprise annoncée seulement la veille, Cassidy Hutchinson, proche collaboratrice de Mark Meadows, le secrétaire général de la Maison-Blanche, est venue décrire les scènes et les conversations auxquelles elle avait assisté ce jour-là et durant ceux qui avaient précédé.

    • Libye : 20 personnes mortes de soif en plein désert

      Le Figaro - 17h03

      Vingt personnes ont été retrouvées mortes de soif en plein désert libyen, près de la frontière avec le Tchad, après une panne de leur véhicule sous une chaleur aride, ont indiqué mercredi 29 juin les services de secours.

      La branche locale du service libyen «de secours et d’urgences» de la ville de Koufra, dans l’extrême sud-est du pays, a indiqué dans un communiqué que l’une de ses équipes avait «récupéré 20 corps retrouvés dans le désert après que leur voiture est tombée en panne. Ils sont tous morts de soif». «Le véhicule, en provenance du Tchad, a été retrouvé à 310 km au sud de Koufra et à 120 km de la frontière tchado-libyenne», selon le communiqué. Le service de secours a publié sur sa page Facebook une vidéo montrant les dépouilles en état de décomposition gisant sur le sable ocre, près de leur pick-up.

    • La Turquie réclame l’extradition de 33 personnes à la Finlande et à la Suède

      Rfi.fr - 16h40

      La Turquie va réclamer à la Finlande et à la Suède l’extradition de 33 personnes appartenant aux mouvements PKK et Fetö qu’elle considère comme terroristes. C’est ce qu’a annoncé mercredi 29 juin le ministre de la Justice Bekir Bozdag. Cette requête intervient au lendemain de la signature d’un mémorandum entre les trois pays ouvrant l’accès des deux nations nordiques à l’Alliance atlantique.

    • RDC: tout juste acquitté, Vital Kamerhe rencontre Félix Tshisekedi

      Rfi.fr - 16h35

      Le président de l’Union nationale pour le Congo (UNC), Vital Kamerhe, compte bien continuer à jouer un rôle. Condamné en première instance à vingt ans de prison pour corruption et détournement des fonds, il a été acquitté il y a tout juste six jours.

      Cela faisait deux ans que les deux hommes ne s’étaient pas rencontrés, depuis l’arrestation de Vital Kamerhe en avril 2020, arrêté et condamné pour détournement de fonds publics dans le cadre du programme dit des cent jours. À peine acquitté, l’ancien chef de cabinet et allié du président Tshisekedi a été reçu par celui-ci.

      Interrogé sur le contenu de cette rencontre, Vital Kamerhe a indiqué qu’il avait été question de partenariat – que les deux hommes comptent renforcer, a-t-il précisé – à travers leurs partis respectifs, l’UNC et l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

    • vendredi 24 juin
    • Avortement aux États-Unis : Biden dénonce «une erreur tragique»

      Le Point - 18h28

      Dans une volte-face historique, la très conservatrice Cour suprême des États-Unis a enterré vendredi un arrêt qui, depuis près d’un demi-siècle, garantissait le droit des Américaines à avorter mais n’avait jamais été accepté par la droite religieuse. Cette décision ne rend pas les interruptions de grossesse illégales mais renvoie les États-Unis à la situation en vigueur avant l’arrêt emblématique Roe v. Wade de 1973, quand chaque État était libre de les autoriser ou non.

      Compte tenu des fractures dans le pays, une moitié des États, surtout dans le Sud et le centre, plus conservateurs et religieux, pourraient les bannir rapidement. Le Missouri annonce être le premier État à interdire l’avortement après la décision de la Cour suprême.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Cameroun et recevez gratuitement toute l’actualité

SondageSorry, there are no polls available at the moment.