Linfo en continu

    • mercredi 27 avril
    • Affaire Sankara : un procès pour l’exemple

      Le Point - 16h23

      Le procès qui vient de s’achever à Ouagadougou ne vaut pas que pour le nom de la victime, il vaut aussi et largement pour sa qualité.  Trente-cinq ans après son assassinat, Thomas Sankara peut se détendre dans sa tombe et, pour l’éternité, dormir du sommeil du juste. La morale est sauve : justice est enfin rendue au Che Guevara africain. Ses millions de fans peuvent crier victoire, sa famille porter son deuil.

      Le soulagement général ne vient pas que de là. Il vient aussi et peut-être surtout de la manière exemplaire dont le procès a été conduit. Dans un continent coutumier de la loi du Talion et de ses procès expéditifs, la justice burkinabè s’impose aujourd’hui comme le modèle à suivre, ses magistrats comme les pionniers d’un système judiciaire africain qui se cherche.

    • Anticorruption : Bruxelles lance une procédure contre la Hongrie

      Le Point - 16h19

      La Commission a notifié ses griefs à la Hongrie. Cela pourrait conduire à une suspension des fonds européens. La Pologne n’est pas concernée à ce stade. Les élections hongroises étant passées, le collège des commissaires européens a pris la décision de lancer la procédure dite « conditionnalité État de droit » à l’encontre de la Hongrie de Viktor Orban. La lettre de notification, signée par le commissaire au Budget Johannes Hahn, contient les griefs détaillés que la Commission a documentés depuis des années.

      Car, selon les fonctionnaires bruxellois, cela fait « plus de dix ans » que la Hongrie présente un niveau de « corrections financières anormalement haut » s’agissant de l’emploi inapproprié des fonds européens. La Hongrie fait partie des principaux bénéficiaires des fonds structurels de l’Union européenne (21,9 milliards d’euros entre 2014 et 2020).

    • mardi 26 avril
    • Bénin : un policier tué lors d’une attaque visant un commissariat dans le nord du pays

      Rfi.fr - 16h55

      Plusieurs sources confirment l’attaque perpétrée aux environs de 4 heures ce mardi 26 avril. Cette fois, il ne s’agit pas d’engin explosif artisanal. Selon nos informations ; c’est l’œuvre de huit hommes armés arrivés sur 4 motos. Ils ont abattu un policier et mis le feu au commissariat. Des photos de braise à l’intérieur du commissariat et des dégâts dans la cour ont circulé sur les réseaux sociaux. Vu le mode opératoire et la zone, Karimama, commune où se dresse le parc W, plusieurs observateurs en déduisent qu’il s’agit d’une attaque de groupe terroriste.

    • Togo : l’État licencie plus de 100 enseignants grévistes

      Rfi.fr - 16h53

      Tous faisaient partie de la cohorte d’enseignants d’abord retirés des classes fin mars et début avril pour être reversés dans d’autres services de l’administration. Cette fois, donc, ces 112 enseignants sont « révoqués » ou « licenciés pour « manquements graves » aux textes régissant leur profession. Il leur est reproché « des actes d’incitation à la violence, à la désobéissance et la révolte ». En cause : des « perturbations en milieu scolaire dans certaines localités » lorsque des élèves étaient sortis de leurs établissements au début du mois pour demander le retour de leurs professeurs.

    • Maroc: 4 ans de prison ferme pour un journaliste pour offense envers le roi

      Rfi.fr - 16h51

      La première vidéo a été diffusée le 21 septembre dernier sur Facebook, la seconde un mois et demi plus tard sur YouTube. Dans ces deux vidéos, le militant qualifie de « milliardaires » Mohamed VI et le nouveau Premier ministre Aziz Akhannouch. Il questionne l’origine de leur richesse et se demande ouvertement s’ils n’avaient pas « volé le peuple ».

      Rabie Al Ablaq est convoqué le mois dernier à plusieurs reprises au commissariat d’Al Hoceima pour s’expliquer sur ses vidéos. Il est inculpé dans la foulée pour « manquement public au respect et à la révérence dus à la personne du roi ». Inculpation suivie donc lundi 25 avril d’une condamnation à 4 ans de prison ferme et 20 000 dirhams, soit 1 900 euros, d’amende pour offense envers le roi.

    • Russie : deux enfants meurent dans l’attaque d’une école maternelle

      Le Point - 16h47

      Mardi 26 avril, un homme a ouvert le feu dans une école maternelle de la région d’Oulianovsk, dans le centre de la Russie, faisant plusieurs morts. « Une tragédie a eu lieu dans la maternelle Riabinka de Vechkaïma : deux enfants ainsi qu’une institutrice sont morts et une autre institutrice a été blessée », a écrit le gouverneur de la région, Alexeï Rousskikh, sur son compte Telegram. « Un inconnu armé d’une arme à feu a pénétré dans la maternelle du village Vechkaïma durant l’heure de la sieste et a tué trois personnes, dont deux enfants », selon le ministère régional de l’Éducation, qui précise que « le motif du crime reste encore à établir »

    • Le président finlandais hospitalisé, souffrant du Covid-19

      Le Figaro - 16h44

      Le président finlandais Sauli Niinisto, âgé de 73 ans, a été hospitalisé en raison de «symptômes prolongés du Covid-19», a annoncé mardi 26 avril son bureau. Le chef de l’État «se sent raisonnablement bien et continue à travailler à distance», ont précisé ses services. Sa maladie avait été diagnostiquée le 19 avril, entraînant l’annulation d’une visite en Norvège.

      Cette hospitalisation intervient au moment où la Finlande, un pays nordique qui partage une frontière de 1300 kilomètres de la Russie, envisage de déposer sa candidature à l’Otan. En pleine invasion de l’Ukraine par la Russie, Moscou a menacé de renforcer ses moyens militaires, notamment nucléaires, dans la région de la Baltique si la Finlande ou la Suède rejoignaient l’alliance militaire menée par les États-Unis.

    • samedi 23 avril
    • Nouvel accident dans une mine en Pologne: dix personnes portées disparues

      Rfi.fr - 21h19

      L’accident de ce samedi est le deuxième en quatre jours en Pologne.  «Les secouristes sont sans contact avec 10 personnes» qui se trouvaient dans la mine de Zofiowka (sud), a indiqué JSW, la compagnie à laquelle appartient également la mine de Pniowek où cinq personnes sont mortes et sept portées disparues à la suite d’un coup de grisou mercredi. Selon la compagnie, une secousse s’est produite à 900 mètres de profondeur à 03H40 locales (01H40 TU). Elle a été accompagnée d’une importante fuite de méthane. En 2018, cinq mineurs avaient trouvé la mort dans la même mine.

    • RDC: une nouvelle épidémie d’Ebola déclarée dans la province de l’Équateur (OMS)

      Rfi.fr - 21h17

      Les autorités sanitaires de la République démocratique du Congo (RDC) ont déclaré, ce samedi 23 avril 2022, une épidémie d’Ebola, après la confirmation d’un cas à Mbandaka, une ville du nord-ouest de la province de l’Équateur. Un homme de 31 ans a commencé à ressentir des symptômes le 5 avril et après une semaine de soins à domicile, il s’est fait soigner dans un établissement de santé local. Il a par la suite été admis le 21 avril dans un centre de traitement Ebola où il est décédé le même jour. « Le temps ne joue pas en notre faveur », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique. « La maladie a pris une longueur d’avance de deux semaines et nous jouons maintenant au rattrapage. La bonne nouvelle est que les autorités sanitaires de la République démocratique du Congo ont plus d’expérience que quiconque dans le monde pour contrôler rapidement les épidémies d’Ebola. »

    • jeudi 21 avril
    • « Biens mal acquis » : des enfants d’Omar Bongo mis en examen en France

      Le Point - 16h53

      Pour la première fois, entre le 25 mars et le 5 avril, le juge financier Dominique Blanc a successivement mis en examen Grâce (58 ans), Betty (55), Arthur (51) puis Hermine (53) – tous des enfants du défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba – pour recel de détournement de fonds publics, de corruption active et passive et d’abus de biens sociaux.

      Après la mise en examen de la banque française BNP Paribas en mai 2021, c’est une nouvelle accélération dans cette enquête difficile et au long cours, déclenchée après une plainte en mars 2007. D’autres enfants, parmi les 54 de l’ex-allié historique de la France, pourraient suivre.

    • Guerre en Ukraine : la Russie sanctionne 29 Américains, dont Kamala Harris

      AFP - 16h49

      Joe Biden a fait jeudi toute une série de déclarations au sujet de l’invasion russe en Ukraine, parmi lesquelles une nouvelle aide militaire de 800 millions de dollars. Cette enveloppe comprend « des armes d’artillerie lourde, des dizaines d’obusiers, 144 000 munitions ainsi que des drones », a-t-il détaillé depuis la Maison-Blanche. « Vladimir Poutine ne réussira jamais » à occuper l’Ukraine, a promis le dirigeant démocrate. Le président américain a également jugé « contestable que Vladimir Poutine contrôle Marioupol ». Il ajoute : « Il n’y a encore aucune preuve que Marioupol soit complètement perdue. »

      En parallèle, la Russie a interdit jeudi l’entrée sur son territoire à 29 responsables politiques, personnalités médiatiques et hommes d’affaires américains en représailles aux sanctions prises par Washington contre Moscou pour son offensive contre l’Ukraine. Parmi les personnes visées par cette mesure, dont la liste a été publiée par le ministère russe des Affaires étrangères, figurent notamment le dirigeant du géant du Web Meta, Mark Zuckerberg, et la vice-présidente américaine, Kamala Harris.

    • lundi 18 avril
    • Le nouveau-né de Cristiano Ronaldo et Georgina Rodríguez est décédé

      footmercato.net - 20h52

      Malgré une saison compliquée sur le plan collectif avec Manchester United, Cristiano Ronaldo reste à 37 ans très performant à l’image de ses 15 buts en 26 matches de Premier League. Alors que ce mardi les Red Devils vont affronter Liverpool, le football paraît ce lundi soir bien secondaire. En effet, le buteur portugais est en proie à un terrible drame familial. Alors que sa compagne Georgina Rodriguez allait mettre au monde des jumeaux, un petit garçon et une petite fille, le premier cité est décédé à l’accouchement.

    • Guinée: la junte détaille les étapes menant à la restitution du pouvoir aux civils

      Rfi.fr - 20h44

      Selon le calendrier décliné par le ministre de l’Administration du territoire, Mory Condé, la restitution du pouvoir aux civils doit passer par plusieurs étapes. « Le recensement de la population, le recensement administratif à caractère d’état civil et l’élaboration d’une nouvelle Constitution, son adoption par voie référendaire, l’organisation des élections locales, l’organisation des élections régionales, l’organisation des élections législatives, l’organisation de l’élection présidentielle – le premier et le deuxième tour – et ensuite l’installation du président élu pour mettre fin à la transition. »

      Pour l’Anad, une plate-forme de plus de 60 partis politiques qui a déjà pris ses distances par rapport au cadre de concertation inclusif lancé vendredi dernier par le gouvernement, le CNRD joue la montre.

    • RDC: après une tuerie perpétrée par un soldat ivre, la société civile de l’Ituri réclame des actes

      Rfi.fr - 20h40

      Dimanche, les premières victimes du soldat en état d’ivresse ont été ses compagnons d’armes. Il a d’abord ouvert le feu sur son chef d’unité, un lieutenant-colonel, avant de neutraliser ses deux gardes. Les civils tués étaient à bord d’un camion de marchandises, selon Dieudonné Losa, le coordinateur de la société civile en Ituri. Les faits ont eu lieu à Bambu, une localité à plus de 40 kilomètres de Bunia, chef-lieu de l’Ituri.

      « Le véhicule voulait faire demi-tour. C’était un camion, le chauffeur a été atteint, les passagers aussi. Ça fait mal. On ne peut pas imaginer la mort d’une seule personne de plus, pas surtout de la part des Fardc qui est une armée régulière. Ce qui est vrai, c’est qu’il y a de plus en plus de morts d’hommes où la main des Fardc se fait sentir. Il n’y a pas longtemps, un autre élément des Fardc à Mungwalu a tué une femme et son mari. C’est une désolation pour nous », explique le coordinateur.

    • Dans une tribune, Londres et Kigali défendent leur accord sur l’immigration

      Rfi.fr - 20h36

      Priti Patel et Vincent Biruta l’affirment dans les colonnes du quotidien britannique. Ce partenariat « inédit » va faire date et pourrait servir de modèle dans d’autres pays. Prévoyant d’envoyer au Rwanda les migrants illégaux arrivant en Grande-Bretagne le temps que leur demande d’asile soit étudiée, le projet a suscité un tollé.

      Dans cette tribune, les deux ministres estiment que le trafic de migrants « ne peut plus durer », que les criminels « exploitent le système », poussent des milliers de personnes « à entreprendre des voyages dangereux », avec « des conséquences dévastatrices pour un grand nombre d’hommes, femmes et enfants ».

    • Israël: tir de roquette depuis Gaza intercepté par le système de défense antimissile

      Rfi.fr - 20h32

      Ce lundi soir, une roquette tirée sur le territoire israélien à partir de la bande de Gaza a été interceptée par le système de défense antimissile, selon l’armée israélienne. « Des sirènes ont retenti dans la zone proche de la bande de Gaza. Une roquette a été tirée à partir de la bande de Gaza sur le territoire israélien et a été interceptée par le système de défense Dôme de fer », a annoncé l’armée d’Israël dans un communiqué.

    • Violences en Suède : 40 blessés après une «tournée» pour brûler le Coran

      Le Figaro - 20h27

      La police suédoise a porté lundi à 40 blessés, dont 26 policiers, le bilan des graves violences survenues dans plusieurs villes du pays dans le sillage d’une «tournée» d’un groupe d’extrême droite voulant brûler le Coran.

      La gestion de cette tournée anti-islam a également suscité la condamnation de plusieurs pays musulmans: après l’Irak et l’Arabie Saoudite, la diplomatie turque a déploré lundi «l’hésitation à empêcher des actes provocateurs et islamophobes (…) sous couvert de liberté d’expression», tandis qu’une manifestation a eu lieu devant l’ambassade de Suède en Iran.

      Aux cris d’«Allahu Akbar» (Dieu est grand), de premières contre-manifestations contre la venue en Suède du chef du parti danois anti-islam «Ligne dure», Rasmus Paludan, avaient dégénéré jeudi en violences contre la police, dans des quartiers à forte communauté musulmane des villes suédoises de Norrköping et Linköping.

    • Guerre en Ukraine : Zelensky espère obtenir bientôt le statut de candidat à l’UE

      Rfi.fr - 20h18

      Au 54e jour de l’invasion russe en Ukraine, les regards se portent toujours vers l’est du pays, où l’armée russe concentre ses efforts dans le Donbass et notamment dans la ville assiégée de Marioupol. La ville de Lviv, relativement épargnée par les combats jusqu’à maintenant, a été visée par cinq tirs « puissants » de missiles faisant au moins sept morts au moins et onze blessés. Pendant ce temps, le président Vladimir Poutine soutient que les sanctions visant la Russie affaiblissaient l’Occident.

    • mercredi 13 avril
    • Côte d’Ivoire : le Premier ministre démissionne

      - 14h59

      « Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a déclaré ce mercredi 13 avril 2022 au cours d’un Conseil des ministres, accepter la démission du Premier ministre, Patrick Achi, et de l’ensemble du gouvernement. Un nouveau gouvernement est annoncé pour la semaine prochaine », lit-on sur Camerron Tribune Online.

    • Ukraine : le chancelier allemand à Kiev pour livrer des armes lourdes

      Le Point - 10h21

      Le chancelier allemand, Olaf Scholz, est attendu à Kiev pour des « décisions pratiques » comprenant la livraison d’armes lourdes. Objectif : soutenir l’Ukraine face à l’offensive russe. « Notre président attend le chancelier pour qu’il puisse prendre immédiatement des décisions pratiques, y compris la livraison d’armes », a déclaré Oleksiï Arestovitch, conseiller du président Volodymyr Zelensky, sur la chaîne publique allemande ZDF.

      En particulier, le sort de Marioupol et de la population à l’est du pays « dépend des armes allemandes que nous pouvons obtenir », mais qui ne viennent pas, souligne ce conseiller présidentiel. Il a toutefois noté les progrès de Berlin qui avait « commencé par le refus » pour en arriver à « la discussion de la fourniture d’armes lourdes ». Berlin livre déjà des armes défensives à l’Ukraine, mais Olaf Scholz est depuis plusieurs jours sous pression, au sein même de sa majorité, pour donner son feu vert à l’envoi de matériel offensif, notamment des blindés.

    • Fusillade dans le métro new-yorkais : la police est à la recherche d’un suspect

      Rfi.fr - 10h15

      La photo de l’homme recherché par la police tourne en boucle dans les médias et sur les réseaux sociaux. Pour le moment, les enquêteurs ne confirment pas qu’il s’agisse de l’auteur de la fusillade, mais il a loué un van dont la clé a été retrouvée dans le métro avec une arme et des chargeurs.

      « L’homme qui a loué cette camionnette à Philadelphie s’appelle Franck R. James. Il a 62 ans et dispose d’adresses dans le Wisconsin et à Philadelphie », a détaillé le chef enquêteur de la police de New York, James Essig.

    • Covid-19 à Shanghai: un fabricant d’iPhone suspend sa production

      Rfi.fr - 10h05

      Un important sous-traitant de la production d’iPhone, l’entreprise taïwanaise Pegatron, a indiqué, ce mardi 13 avril,  avoir suspendu ses opérations à Shanghai et dans une ville voisine, sur fond de flambée épidémique et de strictes restrictions aux déplacements. La capitale économique chinoise, peuplée de 25 millions de personnes, fait actuellement face à la pire poussée de Covid-19 depuis le début de l’épidémie. Les habitants sont pratiquement tous confinés chez eux depuis début avril, relate l’AFP.

    • Reddition de plus d’un millier de soldats ukrainiens à Marioupol, dit la Russie

      Rfi.fr - 10h02

      Plus d’un millier de soldats ukrainiens se sont rendus aux forces russes dans la ville de Marioupol, assiégée depuis des semaines, a déclaré, mercredi 13 avril, le ministère de la Défense russe. «Dans la ville de Marioupol, dans la zone de l’usine métallurgique Ilitch (…) 1026 militaires ukrainiens de la 36e brigade de marine ont volontairement déposé les armes et se sont rendus», a indiqué le ministère dans un communiqué repris par l’AFP.

    • Guerre en Ukraine : l’attaque de la gare de Kramatorsk a fait 52 morts, dont cinq enfants

      Le Figaro - 09h55

      Au moins 52 personnes ont été tuées vendredi 8 avril dans l’attaque au missile sur la gare de Kramatorsk dans l’est de l’Ukraine, d’où se déroulaient des évacuations de civils. Près d’une centaine de blessés ont été hospitalisés, a précisé sur la messagerie Telegram Pavlo Kyrylenko, le gouverneur de la région, pointant du doigt les «troupes d’occupation russes».

      Le patron de la compagnie ferroviaire ukrainienne Ukrzaliznytsia, Oleksandre Kamychine, avait plus tôt évoqué 30 morts et plus de 100 blessés, dénonçant sur sa chaîne Telegram une «frappe délibérée». Quatre voitures étaient brûlées devant la gare. L’intérieur et l’entrée de la gare étaient eux couverts de sang, de longues traces s’étendant par endroits sur le trottoir et des rangées de banc étant carbonisées. Sur le parvis devant la gare, les restes d’un missile étaient toujours visibles, sur lequel on pouvait lire en russe «Pour nos enfants».

    • mardi 12 avril
    • Présidentielle 2022 : Nicolas Sarkozy soutient Emmanuel Macron

      Rfi.fr - 18h28

      Valérie Pécresse avait attendu une parole de soutien de Nicolas Sarkozy avant le premier tour, en vain. L’ancien président de la République de droite vient de s’exprimer dans un « post » sur Facebook, et c’est pour annoncer qu’il votera pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle.

      Nicolas Sarkozy sort enfin de son silence assourdissant et prend position pour soutenir le candidat Macron, « le seul en situation d’agir », justifie l’ancien président de la République, pour qui « la fidélité aux valeurs de la droite républicaine et à notre culture de gouvernement doit nous conduire à répondre à l’appel au rassemblement d’Emmanuel Macron ».

    • dimanche 10 avril
    • Ukraine : l’attaque de la gare de Kramatorsk a fait 52 morts, dont cinq enfants

      Le Figaro - 21h52

      Au moins 52 personnes ont été tuées vendredi 8 avril dans l’attaque au missile sur la gare de Kramatorsk dans l’est de l’Ukraine, d’où se déroulaient des évacuations de civils. Près d’une centaine de blessés ont été hospitalisés, a précisé sur la messagerie Telegram Pavlo Kyrylenko, le gouverneur de la région, pointant du doigt les «troupes d’occupation russes».

      Le patron de la compagnie ferroviaire ukrainienne Ukrzaliznytsia, Oleksandre Kamychine, avait plus tôt évoqué 30 morts et plus de 100 blessés, dénonçant sur sa chaîne Telegram une «frappe délibérée». Quatre voitures étaient brûlées devant la gare. L’intérieur et l’entrée de la gare étaient eux couverts de sang, de longues traces s’étendant par endroits sur le trottoir et des rangées de banc étant carbonisées. Sur le parvis devant la gare, les restes d’un missile étaient toujours visibles, sur lequel on pouvait lire en russe «Pour nos enfants».

    • Tunisie: le président Kaïs Saïed décide d’indemniser les victimes de la révolution

      Rfi.fr - 21h49

      Comme souvent, le président tunisien aime jouer sur les symboles. Alors que son pays commémorait samedi 9 avril la fête dite des « martyrs » – en référence aux nationalistes tombés sous les balles françaises lors d’un soulèvement en 1938 –, Kaïs Saïed a décidé d’honorer avec eux d’autres victimes, celles de la révolution tunisienne qui débouche sur la chute de Ben Ali, en 2011.

      C’est un dossier qui traîne depuis des années et que suit Hatem Nafti, politologue : « Le plus gros problème a été de définir la liste des martyrs et surtout des blessés de la révolution. Cela a pris beaucoup de temps, la liste définitive a été publiée en 2020. Il y a eu pas mal d’allers-retours et c’est ce qui explique que ça ait mis autant de temps. »

    • Guinée: le président déchu Alpha Condé de retour à Conakry

      Rfi.fr - 21h47

      Sans tambour ni trompette, écrit notre correspondant à Conakry, Mouctar Bah. Alpha Condé a atterri vendredi en fin d’après-midi sur l’aéroport de Conakry en toute discrétion. Selon les autorités aéroportuaires guinéennes, l’ancien président se trouvait à bord d’un vol spécial affrété par ses hôtes émiratiens. D’après les sources sécuritaires guinéennes, il a ensuite pu rejoindre le domicile de son épouse, situé dans le quartier de l’Andrea, dans la proche banlieue de la capitale guinéenne.

      Son retour au pays a fait l’objet de tractations au plus haut niveau entre Conakry et Abou Dhabi car, selon une source diplomatique guinéenne, le président déchu ne souhaitait pas retourner en Guinée au terme de son séjour médical. Il s’est finalement plié à la décision des autorités émiratiennes qui lui ont signifié, selon les mêmes sources, la fin de son séjour.

    • Présidentielle 2022: un deuxième duel Macron-Le Pen bien différent du premier

      Rfi.fr - 21h43

      Emmanuel Macron affrontera Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle. L’annonce n’étonnera pas ceux qui restaient, des semaines durant, les yeux rivés sur les sondages, mais elle n’a pas du tout les mêmes implications qu’il y a cinq ans. L’un est devenu président de la République, l’autre a dû trouver une nouvelle stratégie pour revenir en force. En cinq ans, les deux adversaires ont louvoyé politiquement pour construire leur crédibilité, tout en évitant le plus possible de se ressembler. Aujourd’hui, l’écart des intentions de vote au second tour entre les deux candidats n’a jamais été aussi étroit et tout reste possible.

    • jeudi 07 avril
    • Mali : la justice militaire annonce ouvrir une enquête sur les évènements de Moura

      Le Point - 12h17

      La justice militaire malienne a annoncé mercredi soir l’ouverture d’investigations sur les récents évènements de Moura (centre), où des témoignages font état de l’exécution en masse de civils par des soldats maliens et des combattants étrangers.

      A la suite des « allégations d’exactions présumées commises sur des civils (…), des enquêtes ont été ouvertes par la gendarmerie nationale sur instructions du ministère de la Défense et des Anciens combattants pour mener des investigations approfondies afin de faire toute la lumière sur ces allégations », a écrit dans un communiqué le procureur auprès du tribunal militaire de Mopti, grande ville proche de Moura. Le procureur se rendra « très prochainement » sur place avec des enquêteurs et un médecin légiste, ajoute le communiqué.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Cameroun et recevez gratuitement toute l’actualité

SondageSorry, there are no polls available at the moment.