Culture › Livres

Initiative: Ewandje-Epée et les Négriers du foot

Dans un livre coup de poing, l’ancienne championne d’athlétisme franco-camerounaise dévoile l’un des aspects dangereux du football

Elle a franchi une nouvelle barre. Et d’une manière fracassante. L’ancienne championne d’athlétisme franco-camerounaise Maryse Ewanje-Epée vient de publier un livre coup de poing qui dévoile des coulisses d’un des aspects encore méconnu mais non moins dangereux du football : le trafic des jeunes footballeurs mineurs du continent africain vers l’Europe. Le message principal du livre est le suivant : beaucoup d’enfants sont extirpés du continent à un âge très jeune, par des pseudo-managers, avec la complicité des familles et de nombreux intermédiaires (dont les autorités administratives et sportives) pour venir tenter de faire une carrière sportive en Europe. Au bout du voyage, les réussites se comptent sur les doigts de la main, les échecs en revanche, par centaine voire par milliers. Comment s’organise cette traite ? Qui en sont les tenants, les bénéficiaires et les victimes ? Qu’arrivent-ils à tous ceux qui voient leur rêve se briser ? Ce sont-là quelques-unes des questions que l’ancienne recordwoman française de saut en hauteur (depuis reconvertie dans la communication et le journalisme) se pose et apporte certaines réponses.

Parmi celles-ci, elle prône une meilleure gestion des dossiers sportifs dans les fédérations nationales en Afrique, dont certains des dirigeants sont le plus souvent les premiers à offrir les documents nécessaires pour la sortie du pays ; avec la complicité des services de police et d’établissement de documents de voyage. En outre, elle interpelle les familles qui, de manière naïve ou pas, sont toujours prête à « confier » leur enfant au premier « agent » venu leur faire miroiter une carrière en or pour leur rejeton. Enfin, exiger des agents de recrutement de clubs européens qui « prospectent » partout dans le monde les futurs stars du ballon, des pratiques responsables et respectueuses de la vie de ces jeunes (en leur assurant par exemple une formation dans le cas où leur carrière sportive ne pourrait pas se faire). Bref, selon elle, il faut casser cette dynamique de trafic qui, à ce rythme-là, et au regard des conséquences, constitue un préjudice pour chacun de ces enfants, leur famille, leur pays et même tout le continent.

La publication de ce livre tombe bien dans le timing ; il arrive en effet au début de la 19e Coupe du monde de foot qui se déroulera en Afrique du sud. Ce sera la première sur notre continent, particulièrement atteint par le phénomène que décrit le livre de Mme Ewanje-Epée et dont elle s’insurge. Cette compétition devrait donc être une occasion, entre les coups de sifflets des matchs, les ateliers culturels et autres manifestations organisées, de poser les jalons voire de trouver des solutions à ce problème, qui, à terme, risque de devenir un véritable fléau sur le continent. D’autant plus que, le trafic des jeunes du continent vers l’Europe ne touche pas que les jeunes footballeurs, mais aussi désormais ceux d’autres sports ou même ceux n’ayant aucun rapport avec le sport. Mais là on tombe dans un autre problème, celui de l’immigration des jeunes du Sud vers le Nord et de la gestion des flux migratoires. Tout un programme.



L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé