Société › Société

Initiative: Washington accueille les futurs leaders du journalisme

Ils viennent de tous les horizons et séjournent aux Etats- Unis d’Amérique dans le cadre du Programme Edward R. Murrow

Plus de 150 journalistes réunis dans l’une des prestigieuses salles de conférences de l’hôtel Marriott Washington Wardan Park en cette mi-journée du lundi 28 septembre. Pour écouter le discours de bienvenue de la Sous – secrétaire d’Etat de la Diplomatie et des Affaires publiques. Madame Judith McHale, dans un style direct et simple, salue chaleureusement les journalistes internationaux retenus dans le cadre du Projet Edward R. Murrow. La Sous – secrétaire d’Etat présente ensuite les grandes lignes de ce projet, qui en est à sa quatrième année. Il s’agit en effet d’un programme destiné aux futurs leaders du journalisme du monde entier. Pendant trois semaines, ces futurs leaders vont examiner les pratiques journalistiques américaines. L’Institut Aspen et onze grandes écoles américaines de journalisme viennent en appui à ce programme, dans le cadre du partenariat entre les secteurs public et privé.

Un jeu de questions – réponses entre madame Judith McHale et les journalistes invités, elle complète la compréhension du Programme Edward R. Murrow. Quels sont les objectifs souterrains du programme ? Les Etats-Unis veulent-ils obtenir le soutien moral des journalistes internationaux ? La réponse reste inchangée : « notre tradition et notre expérience de la démocratie et de la liberté de la presse ne l’autorisent pas ». Et de s’en tenir uniquement aux objectifs définis préalablement par le Département d’Etat : examiner les droits et les responsabilités d’une presse libre dans une démocratie ; observer les pratiques, les normes et les institutions des médias aux Etats – Unis ; se familiariser avec les structures sociales, économiques et politiques des Etats- Unis ; participer à des séminaires de formation professionnelle et à un symposium international qui abordera les tendances et les défis actuels pour la profession.

Judith McHale

Journalducameroun.com)/n

Opération de relations publiques internationales
Le programme du groupe de l’Afrique francophone au sud du Sahara prévoit des activités étalées dans 4 Etats : Washington DC, Géorgie, Arizona et New York. La visite commence par la capitale fédérale. Au menu : un symposium international sur la couverture de l’actualité internationale par les médias américains. L’animateur du symposium est M. Steven V. Roberts, une personnalité très influente du monde des médias américains. Des visites au siège du Département d’Etat figurent aussi au menu de l’étape de Washington DC. La ville d’Atlanta, dans l’Etat de Géorgie, donnera à discuter des principes journalistiques dans une société démocratique. A Phoenix, dans l’Arizona, les échanges porteront sur la vie civique et politique aux Etats- Unis. La boucle du programme aura lieu à New York, avec un thème fort à propos : l’avenir du journalisme.

Le Projet Edward R. Murrow fait partie du Programme du Leadership des Visiteurs internationaux (IVLP) lancé en 1940. Ce programme, qui accueille environ 4500 visiteurs chaque année, vise à forger une entente mutuelle entre les Etats- Unis et les autres nations, grâce à des visites professionnelles aux Etats – Unis. Le Programme IVLP est donc une grosse opération de relations publiques internationales des Etats – Unis d’Amérique. Son organisation sollicite les privés et les bénévoles. Placé sous le parrainage du Département d’Etat des Etats-Unis, le Programme IVLP est organisé par le Meridian International Center, une organisation privée à but non lucratif se consacrant à la promotion de la compréhension internationale. Dans la plupart des villes, en dehors de Washington DC et New York City, Meridian International collabore étroitement avec le conseil national des Visiteurs internationaux. Ce conseil est un réseau de plus de 90 associations locales uvrant pour la « démocratie citoyenne ». Cette forme de démocratie offre la possibilité aux citoyens bénévoles de donner de leur temps pour la contribution à la compréhension entre les peuples.

Hôtel Marriott

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut