Opinions › Tribune

Injustice: pourquoi l’agression de Me Nouayou Edy Michel?

Par Mowha Franklin, président national du Frontline Fighters for Citizens Interests (FFCI)

Nous portons l’attention de l’opinion nationale et internationale que notre organisation, FFCI (Frontline Fighters for Citizen’s Interests), vient une fois de plus d’être victime d’une exaction.

En effet dans la soirée du 28 septembre 2016, aux environs de 21 heures, un de nos membres en la personne de Me Nouayou Edy Michel né le 24 octobre 1979 à Moudjo, a été violemment agressé et poignardé à plusieurs reprises au niveau de l’omoplate gauche au lieu-dit « Montée Boulangerie départementale à Tougang-Ville à Bafoussam » par une personne non identifiée, qui s’est fondu dans la nature juste après son forfait.

Alerté, M. Mowha a pris toutes les dispositions pour conduire l’infortuné aux urgences de l’Hôpital régional de l’Ouest à Bafoussam où il est admis en soins intensifs et devrait subir dans les prochaines heures des examens approfondis afin qu’il soit déterminé la gravité de ses blessures.

Nous sommes autant inquiets que quelques minutes avant cette barbarie perpétrée à l’encontre de ce membre de FFCI, il venait de quitter l’Hôtel Le Président de Bafoussam, où quelques minutes plutôt il était en séance de travail avec le président national de cette organisation.


Droits réservés)/n



A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé