Eco et Business › Publi-reportage

Innovation numérique : HUAWEI sème 40 graines du futur

Dans le cadre du projet « Seeds for the future 2020 », le géant mondial du numérique va former une quarantaine de jeunes camerounais aux technologies de l’information et de la communication.

Une particularité à la sélection de jeunes talents au projet « Seeds for the future 2020 » de HUAWEI Cameroun, c’est que les auditions se sont fait cette année en ligne. Crise sanitaire oblige.

Ce qui n’a pas empêché les membres du jury d’être agréablement surpris par le niveau des candidats. « Nous avons eu à faire à une jeunesse vraiment passionnée par le monde des TIC.  Il y a de la qualité dans les travaux présentés par les uns et les autres.  D’ailleurs,  cette année,  le processus de présélection ne pouvait donner que ce résultat,  dans la mesure où les candidats qui ont subi cet oral sont des étudiants certifiés HUAWEI », a d’emblée constaté Dr Germain KOUKOLO, Directeur des Affaires Générales au ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel).

Il s’exprimait ainsi le 1er septembre à Yaoundé, après avoir auditionné une quinzaine de candidats issus des universités partenaires HUAWEI de la ville de Douala. « Nous apprécions les efforts de HUAWEI pour ce projet Seed for the future qui encourage les jeunes étudiants dans le domaine des TICs », a-t-il conclu

Aux côtés de ce représentant du Minpostel, l’autre membre du jury, représentante du ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup)  a également exprimé son satisfecit : « Le niveau est très bon et vu le grand intérêt que présente chacun des candidats,  il ne fait aucun doute que la formation qui leur sera accordée, leur sera davantage bénéfique.  Et nous voudrions saisir cette occasion pour saluer les efforts de HUAWEI CAMEROUN  dans son engagement à la formation des jeunes dans les TIC. HUAWEI est un partenaire stratégique et de long terme », s’est réjouie Dr MBALLA, Sous-directrice de l’assistance aux étudiants Minesup.

La suite des auditions pour la sélection des « 40 graines du futures » s’est poursuivie le 03 septembre avec un jury basé à Douala. Ledit jury était composé de  Dr MVOGO, coordonnateur de l’Académie Internet de l’Université de Douala et Cédric TSAFACK, responsable des examens et concours à l’Institut universitaire de la Côte. A charge pour ces responsables de juger du niveau des étudiants des écoles partenaires de Yaoundé réunis dans l’amphi de SUP’PTIC.

Le projet « Seed for the future 2020 » est rendu cette année à sa 5ème  édition. Lancé pour la première fois en 2016, il prévoit cette année d’offrir aux 40 jeunes camerounais sélectionnés l’opportunité de découvrir d’une part, la langue et la civilisation chinoise et de s’immerger dans l’économie numérique sur les plateformes d’apprentissage en ligne dédiées.

Car chez HUAWEI,  géant chinois du numérique, l’idée est de créer des opportunités dans le domaine de l’éducation afin de soutenir et promouvoir les talents qui sont les petites graines aujourd’hui et des leaders de demain.

Pour Marie Joséphine MPACKCO, créatrice de contenus appelée en qualité d’observatrice à ces auditions, « l’ imprégnation des jeunes étudiants dans le monde professionnel est un impératif de nos jours » et le « sérieux apporté dans la sélection des candidats » augure de ce que les candidats vont « bénéficier d’un programme de pointe, échanger avec des experts et jeunes entrepreneurs en Chine et bien évidemment concrétiser leurs idées de projet ».

Elle poursuit : « La 5G, le Cloud computing, les Smart Cities, l’ I.A sont au cœur des nouvelles innovations numériques et de plus en plus de jeunes s’ intéressent à ces questions. Bien qu’uniquement quatre écoles sont concernées par ce projet au Cameroun, il va s’en dire que HUAWEI donnera l’opportunité à de plus en plus de jeunes de se familiariser au secteur du développement du TIC ».

Quatre grandes écoles bénéficient en effet de l’accompagnement technologique de HUAWEI. Il s’agit de l’Ecole Nationale Supérieure des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication (SUP’PTIC), l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) de Yaoundé, Institut Universitaire de la Côte et l’Université de Douala.

De son coté, Cedric Ndawa Conseiller en communication digitale, trouve « important qu’en pleine crise sanitaire du coronavirus HUAWEI a poursuivi sa mise en place d’équipements TIC  de qualité. Ce qui a donné la possibilité  aux jeunes étudiants de l’ICT Academy de présenter leur projet depuis Douala face à un jury basé à Yaoundé et cela dans de bonnes conditions ».

«  Avec ce projet et  étant donné que le monde se digitalise de plus en plus, il serait plus que motivant pour ces jeunes de s’intéresser de plus en plus au développement des TIC. De suivre l’évolution de la digitalisation de l’Afrique et cela avec le soutien indéfectible de HUAWEI », conclut-il.

Depuis 2008, près de 3500 étudiants venant de 100 pays et 250 universités ont rejoint le programme « Seeds for the future ».


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé