› Eco et Business

Installation réussie pour le nouveau DG du Chantier naval

Alfred Forgwei Mbeng a pris les rênes du tumultueux Chantier naval et industriel du Cameroun. C’est le quatrième DG en quatre ans

Le ministre des Transports, Robert Nkili, a procédé, avec succès, le 08 mai 2014, à l’installation du nouveau directeur général du Chantier naval et industriel du Cameroun (Cnic). Alfred Forgwei Mbeng dirigera donc le Chantier naval avec son adjoint, Roland Maxime Aka’a Ndi, et le président du Conseil d’administration de cette structure: Louis Claude Nyassa. Alfred Forgwei Mbeng, ingénieur des techniques industrielles, avait été désigné le 06 mai dernier à l’issue d’un conseil d’administration extraordinaire du Cnic à Douala. Le ministre des Transports est donc rentré heureux hier de Douala après le souvenir du flop de l’installation de Bernard Bayiha, l’éphémère directeur général du Cnic, nommé le 12 mars 2014. Le jour de son installation, le 20 mars, Bernard Bayiha ne s’était pas rendu à la cérémonie officielle de prise de fonction.

Le ministre des Transports, qui avait pourtant publié un communiqué officiel en rapport avec cette installation, avait dû révéler, de manière implicite sur la radio publique nationale, que le problème venait de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), principal actionnaire du Cnic. Bernard Bayiha, désigné Dg de cette structure, était pourtant le conseiller n°1 du DG de la SNH. C’est lui qui la représentait au conseil d’administration du Chantier naval. Le Dg de la SNH, Adolphe Moudiki, aurait ainsi contesté cette décision de son collaborateur de briguer le poste de DG sans son avis. Un choix qu’il a contesté et auquel s’est finalement plié le ministre des Transports.

Alfred Forgwei Mbeng sera ainsi le premier Camerounais à diriger le CNIC après la gestion très controversée de Zacchaeus Mungwe Forjindam condamnée à 12 ans d’emprisonnement en 2010 pour des détournements de deniers publics au chantier naval, du temps où il en était le DG. Le chantier naval connait une forte baisse d’activités connait une baisse d’activités et un climat social délétère du fait de l’accumulation de salaires impayés de la part des employés. Le premier directeur général sud-coréen, Moon Kwi-Ho, qui a remplacé Zacchaeus Forjindam, a démissionné après deux ans (2010-2012). Le second sud-coréen, Séoung Rok Yang, installé le 9 octobre 2012, a déposé sa démission au mois de décembre 2013.

C’est donc un CNIC avec des épines qui est confié au nouveau DG camerounais. Alfred Forgwei Mbeng est né le 20 septembre 1958 à Nso, dans le Nord-Ouest du Cameroun. Diplomé de l’Ecole nationale supérieure des travaux publics, l’ingénieur des techniques industrielles a occupé de nombreux postes dans l’administration publique avant son départ à la retraite en 2013. Dernier poste occupé : directeur de la Construction au ministère des Travaux publics. Il a également assumé, sur le plan associatif, le secrétariat général et la vice-présidence de l’Ordre national des ingénieurs de génie civil.

Le CNIC aura vu la nomination de quatre directeurs généraux en l’espace de quatre années
cnicyard.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé