› Eco et Business

Interconnexion au système Nexus: le Cameroun et la RCA s’accordent

La décision a été adoptée à l’issue d’une récente rencontre de concertation entre les deux administrations douanières afin de trouver d’améliorer le transit de marchandises vers la RCA

La douane centrafricaine va se connecter au système informatique Nexus mis en place au sein de la douane camerounaise afin d’assurer un suivi par géolocalisation des marchandises en transit sur le territoire camerounais. Telle est l’une des résolutions adoptées au cours d’une rencontre de concertation des deux administrations douanières du 26 au 28 septembre 2016 à Douala, la capitale économique du Cameroun.

Cette interconnexion, qui devrait être concrétiser dans trois mois, permettra d’assurer une meilleure sécurisation des opérations de transit des marchandises centrafricaines sur le corridor Douala-Bangui. La Centrafrique qui n’a pas de façade maritime fait transiter par le port de Douala plus de 80 % du volume de ses exportations et importations.

La décision de l’administration douanière centrafricaine de se connecter à ce système mis en place par la douane camerounaise découle de la baisse croissante des départs de marchandises centrafricaines au port de Douala.

Selon les chiffres, de 10 000 départs en moyenne par an au cours de la dernière décennie, seulement environ 4900 départs de marchandises à destination de Bangui ont été enregistrés au port de Douala au cours des six premiers mois de l’année 2016.

Une situation renforcée par l’insécurité en République centrafricaine où des «bandes armées» non seulement attaquent de manière régulière des convois de marchandises, mais ; tuent également des transporteurs.

D’après la Direction générale de douanes (DGD) du Cameroun, environ 55 milliards de francs CFA de marchandises centrafricaines transitent par le Cameroun chaque année.

Ces cargaisons constituent une importante source de recettes pour les douaniers centrafricains, à condition que les marchandises transportées soient bien suivies tout le long du corridor Douala-Bangui.

Les directeurs généraux des douanes du Cameroun et de la Centrafrique ont également décidé de la matérialisation d’un dialogue annuel portant sur les problématiques liées au transit entre les deux pays ; la réactivation urgente du Groupe de travail chargé de la mise en uvre de l’interconnexion des deux administrations ; la construction des bureaux de douane juxtaposés à Garoua-Boulaï-Cantonnier Et Kentzou-Gamboula, lesquels assureront l’interconnexion NEXUS+, dans l’attente de l’interconnexion des systèmes d’information douanière ainsi que la désignation d’un point focal devant servir d’interface avec la Douane Camerounaise pour l’échange de renseignement en vue d’assurer un meilleur suivi des opérations de transit dans le corridor.


Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé