Société › Société

Interdiction de circuler dans la ville de Douala: Le Préfet s’en mêle

A quelques jours de la mise en uvre de cette mesure, l’autorité administrative invite toutes les parties à respecter leurs engagements

Le mardi 12 juin tout sera fin prêt pour la mise en uvre effective du plan de circulation des motos taxi dans la capitale économique, et parce que cette date est le fruit d’un dialogue entre les acteurs de ce secteur d’activité et les autorités, toutes les parties prenantes doivent respecter leurs engagements. C’est le résumé de la communication faite à la presse par le premier adjoint préfectoral du Wouri ce jeudi 07 juin 2012. Grégoire Abessolo Bodo s’exprimait ainsi au terme d’une réunion de travail à huis-clos avec ses proches collaborateurs, les autorités municipales et les autorités du maintien de l’ordre de la ville de Douala. La rencontre a permis de faire le point sur les préparatifs de la mise en uvre de ladite mesure « nous vous avons invité pour vous demander de traiter les informations relatives à l’application du plan de circulation de la ville avec beaucoup de responsabilité, il faut que vous puissiez expliquer le bien-fondé des mesures et des dispositions prises » indique le premier adjoint préfectoral agissant au nom du préfet. Selon Grégoire Abessolo Bodo, le report de mars à juin a permis à la Communauté urbaine de Douala (C.u.d) de poursuivre les opérations de délimitation et de matérialisation du plan de circulation des motos taxi. De même, cette période devrait avoir permis aux syndicats de sensibiliser les conducteurs de motos afin que ceux-ci puissent se faire établir les pièces exigibles au plus tard le 12 juin 2012.

Ce vendredi 08 juin, l’adjoint préfectoral du Wouri annonce une décente sur le terrain pour la reconnaissance des zones interdites. Grégoire Abessolo voudrait être témoin de la pose des panneaux d’interdiction d’accès aux motos taxi. Si les dirigeants syndicaux se disent prêts pour l’entrée en vigueur des mesures les concernant, dans les rues de Douala on rencontre encore beaucoup de conducteurs de motos taxi qui semblent ne pas l’accepter et pourtant cette décision a fait l’objet d’une grande rencontre entre les autorités de la ville et les chauffeurs à la salle des fêtes d’Akwa. D’ailleurs dans les rues de la capitale économique, on voit de plus en plus des actes de sensibilisation orchestrés par les autorités, à travers notamment des banderoles, des affiches, des haut-parleurs et bien d’autres moyens encore. De même, plusieurs dizaines de jeunes ont récemment été recrutés pour indiquer les nouvelles orientations de la circulation, ils sont installés dans la plupart des carrefours qui bénéficient de la nouvelle signalisation. Conformément au décret du Premier ministre de décembre 2008, fixant les modalités d’exploitation des motos taxi à titre onéreux, la mesure visant à interdire la circulation des motos taxi dans certaines zones de la ville de Douala sera effective dès le 12 juin comme initialement annoncé.

Certaines zones de la ville seront interdits aux motos taxi
journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé